Les papiers de jeffrey aspern

JAMES, HENRY

livre les papiers de jeffrey aspern
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 22/03/06
LES NOTES :

à partir de
5,60 €

SYNOPSIS :

Henry James Les Papiers de Jeffrey Aspern Le secret. La mort. Ce sont sans doute les deux clés de toute l'oeuvre de Henry James. En ce sens, Les Papiers de Jeffrey Aspern est peut-être le plus exemplaire de ses romans. Dans un palazzo de Venise à moitié en ruine, la vieille miss Bordereau n'en finit pas de mourir. Elle a été, dans sa jeunesse, le grand amour de Jeffrey Aspern, célèbre poète anglais, et la rumeur veut qu'il lui ait légué de nombreux manuscrits inédits. Le narrateur, qui écrit un livre sur Aspern, est prêt à tout pour les acquérir. Prêt
à tous les mensonges, toutes les bassesses, toutes les ruses, y compris tenter de séduire la malheureuse nièce de la vieille dame. Mais il n'a pas mesuré la force de celle qui, au fil des pages, devient peu à peu le plus redoutable des adversaires. On a souvent considéré ce livre envoûtant comme l'un des ancêtres du roman « à suspense », où le secret à préserver est aussi d'ordre mental. Tout l'amour, toute la vie d'un être se jouent en quelques instants dans le silence. Et puis le silence se brise et, avec lui, la vie de celui qui le gardait.
1 personne en parle

Le narrateur, un éditeur fou du poète disparu Jeffrey Aspern, est prêt à tout pour mettre la main sur les lettres qu’il avait adressées à sa muse. Or, celle-ci est toujours vivante, bien que cacochyme. Il réussit à devenir son locataire, dans un vieux palais Vénitien délabré. Par l’intermédiaire de la petite-nièce, il tentera par tous les moyens de voir ces précieux papiers. Existent-ils réellement ? Pourquoi ces deux femmes sont-elles ainsi cloitrées ? Jouent-elles avec lui ? Que veulent dire tous leurs revirements ?Ce ne sont que quelques unes des questions qui s’ajoutent au fil de la lecture. Encore une fois dès les premières pages on est pieds et poings liés, et ces 191 pages se lisent d’une traite. L’ambiance est mystérieuse, et l’évocation de Venise dans ses nuits d’été le long des canaux m’a mise en transe.Vous êtes d’accord, il faut avoir mangé une glace place Saint-Marc au moins une fois dans sa vie, et si possible avant d’être grabataire, non ?Ecrivez à mon mari. http://cuneipage.wordpress.com

SagnesSy
28/10/15
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.12 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition