Les petites filles modeles - texte integral

COMTESSE DE SEGUR

EDITEUR : HACHETTE JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 03/06/09
LES NOTES :

à partir de
4,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Camille et madeleine sont des modèles de sagesse et de gentillesse. au château de fleurville, elles font la joie de leur maman. difficile d'en dire autant de la pauvre
sophie. battue, fouettée par sa méchante belle-mère, la malheureuse accumule les sottises. est-il trop tard pour que la petite orpheline entre dans le droit chemin ?
2 personnes en parlent

Après Les malheurs de Sophie, Les petites filles modèles est le second volume où l' on retrouve la petite Sophie qui malgré sa méchante belle-mère et la tristesse qui l'entoure demeure une petite fille espiègle. Lorsque son odieuse marâtre part en voyage Sophie est confié pour le plus grand bonheur de tous à ses voisins, entouré par Madeleine et Camille de Fleurville, par la petite Marguerite de Rosbourg et leurs gentilles maman, Sophie reprend peu à peu goût aux joies de l'enfance. Un classique indémodable pour petits comme pour les grands.

Lacazavent
19/07/14
 

De la trilogie contant les aventures de Sophie de Réan, ce livre compte parmi mes préférés, je l'ai même plus relu que les Malheurs de Sophie. C'est un ouvrage unique, sympathique, il m'a fait passer un bon moment, me replongeant dans l'enfance et au dessin animé.Ce roman est plus long que le précédent, les chapitres sont plus nombreux pour mon plus grand plaisir, car cela signifie plus d'aventures à conter ! Les histoires sont variées, comme expliquer dans le récit, nous avons des promenades, parfois même nos héroïnes se perdent en forêt ; nous retrouvons des animaux, des disputes, des réconciliations, des rencontres intéressantes, des fêtes...Je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer, je suivais les péripéties de ces petites filles avec leurs joies et leurs peines, avec leurs personnalités bien distinctes. Certains chapitres sont plus marquants que d'autres, certains chapitres nous amusent ou nous touchent plus, la grande variété d'histoires permet de trouver son bonheur. On retrouve Sophie, on apprend quelques faits la concernant, dont le fait qu'elle revient en France avec sa belle-mère, Mme Fichini. On ne sait pas tout ce qui s'est passé pour elle, il faut encore attendre Les vacances pour comprendre l'intégralité de l'affaire, contrairement au dessin animé qui a comblé cette ellipse.Le style est celui d'un ouvrage du XIXe, et pourtant, il reste simple et fluide à la lecture. Les descriptions, le rendu des émotions ou les dialogues sont très bien écrits, soignés et cette fluidité rend l'ensemble attachant et agréable à lire. Aussi, il ne faut pas s'étonner des nombreuses allusions à la religion, c'était l'époque qui voulait ça, ils étaient très dévots, ça pourra rebuter quelques personnes, mais personnellement, ça ne m'a pas dérangée. La Comtesse de Ségur sait dépeindre un univers singulier et proche du sien tout en offrant une trilogie inoubliable. J'ai lu ce roman en à peine deux jours tellement j'étais dedans.Camille et Madeleine de Fleurville sont les petites filles modèles. On pourrait être agacée de leur si bonne entente, de leur comportement irréprochable, mais sincèrement, elles ne sont pas des saintes. Elles ont des défauts, elles s'efforcent juste de ne pas se laisser emporter par leurs défauts, c'est tout. J'ai beaucoup d'affection pour ces deux petites filles, elles toujours l'une pour l'autre. J'aime énormément Mme de Fleurville, j'ai toujours apprécié cette femme simple, altruiste, c'est une mère juste et j'adore sa bienveillance.Mme Rosbourg et sa fille, Marguerite, sont deux nouveaux protagonistes très sympathiques, même si de temps en temps Marguerite m'insupportait. J'aime particulièrement la relation entre Sophie et Marguerite, elles sont de bonnes amies et leurs chamailleries me font rire. La famille Rosbourg souffre de la disparition du Commandant Rosbourg, un marin dont elles n'ont aucune nouvelle. Leur histoire est passionnante, d'autant plus qu'elles vont rencontrer la famille Lecomte, cette rencontre est très touchante et importante. J'ai adoré ce passage du roman.Passons à notre héroïne préférée, Sophie de Réan. Même si elle n'a pas corrigé tous ses défauts, Sophie évolue durant cet ouvrage, elle devient plus sage, plus humble, et ce, grâce au contact de Mme Fleurville et de ses amies Camille, Madeleine et Marguerite. Si nous connaissions Sophie maladroite, gaffeuse, nous retrouvons une Sophie terrorisée et maltraitée par sa belle-mère, Mme Fichini. Ce changement rend encore plus attachant le personnage et même si l'on peut encore lui reprocher quelques défauts, on ne peut jamais lui en vouloir longtemps. On lui souhaite même de pouvoir se défaire des griffes de Mme Fichini. Cette dernière est le personnage le plus malfaisant que j'ai rencontré, elle est égoïste, mauvaise, elle bat sans cesse Sophie, la maltraite... C'est une femme odieuse, on la déteste et pourtant, j'ai pris pitié d'elle, elle devient ridicule avec sa coquetterie trop importante.En somme, c'est un excellent ouvrage pour les petits et les grands, un classique qu'il faut lire au moins une fois. C'est une très bonne suite aux Malheurs de Sophie, aussi bien écrite, peuplée de protagonistes humains et attachants aux nombreuses péripéties. De ce fait, il est impossible de s'ennuyer, on peut y trouver son compte, soit dans les aventures, soit dans les personnages. Le roman se lit vite, je ne me suis pas ennuyée, je suis toujours fan et il me tarde de lire les Vacances.

Ewylyn
10/03/14
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 12.70 cm
  • Poids : 0.24 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition