Les photos du dimanche

VAILLANT ISABELLE/PA

livre les photos du dimanche
EDITEUR : FILIGRANES
DATE DE PARUTION : 15/03/07
LES NOTES : Donnez votre avis
STOCK : Sur commande, livré sous 13 à 15 jours ouvrés
à partir de
30,00 €

SYNOPSIS :

Est-elle devenue photographe ? Pas seulement. Elle est aussi une mère complice et joueuse avec sa fille et ses amies. L'appareil photographique est évidemment convié, invité à raconter la vie et les jeux, les rêves et les cauchemars. C'est ainsi qu'Isabelle Vaillant dépeint une réalité nourrie de sa vie et de ses folies, de ses bonheurs, de ses misères, et de ses amours. C'est souvent le dimanche que les enfants et les parents jouent ensemble. Ainsi naît, sans crier gare, la série intitulée Les photos du dimanche. On peut sentir dans cette série un écho aux images de Sally Mann, photographiant ses enfants dans l'environnement bucolique des Blue Ridge Mountains en Virginie. En effet, Les photos du dimanche révèlent l'innocence des jeux et le mystère des attitudes de l'enfance. Ces images procèdent également d'une vertigineuse mise en abîme de la nature, de la vie, et même parfois de la mort. Dans ces photographies l'on discerne une étrangeté teintée d'incongruité : on est "ailleurs", peut-être en raison des vêtements ou
des éléments de costume utilisés qui font qu'une fillette devient une princesse ou une fée, un poisson, un sceptre, des cailloux, un trésor... "Ce sont là les héros d'un conte de fée pour adultes, carnavals, ou défilés de Halloween", écrit-elle à ses commanditaires de la revue "Esquire". Isabelle Vaillant regarde ses sujets, ses modèles, avec une complicité joyeuse. Ils sont créateurs des mises en scène de leurs images et de leurs corps autant que l'artiste. Puis ils s'abandonnent à la photographe, en pleine confiance. Lors des prises de vues, Isabelle utilise plus souvent que de coutume une vitesse lente. Elle laisse son propre mouvement, son rythme, sa respiration provoquer le flou du bougé. À d'autres moments, elle effectue la mise au point puis se déplace, décalant ainsi la netteté de l'image. Il s'agit moins d'une insouciance technique que de sa volonté de travailler la matière sensible et photographique. Elle entre corporellement et sensiblement à la fois dans la scène et dans la plasticité de la photographie.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 21.50 cm
  • Poids : 0.60 kg