Les puissances de l'invisible

POWERS, TIM

livre les puissances de l'invisible
EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 11/05/07
LES NOTES :

à partir de
9,50 €

SYNOPSIS :

Né d'une mère religieuse et d'un père inconnu, Andrew Hale est engagé par les services secrets britanniques à l'âge de sept ans. Il fait ses débuts pendant la Première Guerre mondiale.
A Berlin, il assiste à des événements surnaturels qui lui révèlent l'existence d'une guerre occulte entre les Russes et les Anglais, vieille de plus d'un demi-siècle.
2 personnes en parlent

Histoire qui met en scène certains services secrets européens (notamment) sur plusieurs époques, la Seconde Guerre mondiale, 1948 et 1963.Un jeune homme, Andrew Hale, est formé par James Theodora au sein des services secrets britanniques dès l’âge de sept ans. Et il va au cours de ses missions découvrir un monde occulte, convoité par les grandes puissances et extrêmement dangereux.Une histoire touffue fabuleuse, difficile à résumer tant l'intrigue est éclatée et complexe. Tim Powers a réussi un roman d'espionnage fantastique très original, avec des entités que l'on trouve très rarement en littérature (surtout occidentale), les djinns. Mais figurent également dans ce livre une histoire d'amour, des considérations sur la mort, une magie très particulière, des personnages en proie à de terribles dilemmes...Un formidable agglomérat d'idées, de mythes, d'histoire qui forme une réussite incontestable.Récompensé par le World Fantasy Award. Maltese

Maltese
28/09/10
 

1963, Londres, Andrew Hale, professeur dans un collège universitaire d'Oxford, reçoit un coup de téléphone lui laissant présumer qu'il va reprendre le service pour les services secrets britanniques. Sa nouvelle mission n'est que la continuation d'une opération entamée en 1948 sur le mont Ararat.Les Puissances de l'invisible est un roman mélangeant espionnage et surnaturel. C'est un roman dans lequel j'ai eu du mal à entrer. Le début avec un comportement paranoïaque d'Andrew Hale était assez usant. Puis les passages antérieurs à 1963 étaient assez longs, ne donnaient pas d'éléments pour donner envie de continuer.Tim Powers multiplie les personnages secondaires insignifiants, les conflits entre les services secrets, les flashbacks incessants ce qui donne une action molle et sans grand rebondissement. J'ai mis beaucoup de temps à le lire, normal quand on le délaisse sans regret pour faire autre chose. C'est une déception alors que j'ai pu lire que Les Voies d'Anubis était d'un autre calibre.

Chiwi
31/12/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.34 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)