Les racines du ciel

GARY, ROMAIN

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 16/11/72
LES NOTES :

à partir de
8,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

« La viande ! C'était l'aspiration la plus ancienne, la plus réelle, et la plus universelle de l'humanité. Il pensa à Morel et à ses éléphants et sourit amèrement. Pour l'homme blanc, l'éléphant avait été pendant longtemps uniquement de l'ivoire et pour
l'homme noir, il était uniquement de la viande, la plus abondante quantité de viande qu'un coup heureux de sagaie empoisonnée pût lui procurer. L'idée de la "beauté" de l'éléphant, de la "noblesse" de l'éléphant, c'était une idée d'homme rassasié... »
1 personne en parle

Alors que le désastre de la deuxième guerre mondiale fait peu à peu place aux luttes de pouvoir souterraines de la guerre froide, l'Afrique-Équatoriale française (AEF) est chamboulée par la croisade d'un seul homme amoureux de la nature. Jusqu'ici épargnée par les luttes pour l'indépendance de l'Afrique, les gouverneurs français ne peuvent en effet pas s'empêcher de voir, derrière la lutte de l'excentrique Morel pour sauver les éléphants, un début de révolte qui pourrait embraser toute la région. Malgré les affirmations répétées de Morel, personne ne peut en effet croire qu'un homme irait jusqu'à risquer sa vie pour la simple préservation d'un animal aussi encombrant et archaïque que l'éléphant.A travers les différents récits des témoins de l'affaire, récoltés autour d'un feu des plaines désertiques, sur la terrasse du troquet Le Tchad ou par le compte-rendu du procès qui s'ensuit, le lecteur découvre petit à petit "la vérité sur l'affaire Morel". Une affaire qui ne laisse personne indifférent et toute la petite société de l'AEF semble avoir son avis sur les motifs réels de la lutte de Morel, sur les motivations de ses compagnons et sur sa localisation. Je suis une grande fan de Romain Gary mais je dois avouer que la bonne première centaine de pages m'a laissée presque de glace. Je peinais à me retrouver entre les personnages, à m'attacher à cette bande de concierges et à suivre leurs racontars. Morel m'apparaissait comme un doux illuminé mais ne m'inspirait pas franchement d'intérêt particulier, je ne retrouvais pas beaucoup d'Afrique et pas assez d'éléphants. Heureusement, Gary reste Gary et à mesure que les pages se tournent, les fils de l'intrigue se démêlent et on découvre un Morel idéaliste mais opposé à la défense de toute idéologie et les implications bien plus vastes de cette "affaire": une belle réflexion sur la notion de dignité, de liberté et de progrès; des passages enlevés sur la beauté de l'Afrique et sur le devenir de l'homme. Et là, tout à coup, j'ai commencé à me passionner pour ces personnages tout simples mais tellement humains. J'ai petit à petit retrouvé la flamme de Gary, son panache, son style, sa sensibilité et les post-it ont commencé à s'accumuler. Dans nos sociétés de plus en plus individualistes, on a plus que jamais besoin de croire et de lutter pour la protection de tous les éléphants, réels et symboliques. Que ce message nous vienne d'un livre publié en 1956 est d'une modernité étonnante. Les écrits de Gary n'ont, à mon sens, pas pris une ride en un demi-siècle, et restent d'une incroyable justesse: des réflexions politiques sur l'Afrique à notre besoin actuel d'un retour à la nature. Zarline

zarline
15/05/14
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.25 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition