Les residences secondaires ou la vie distraite

BANIER, FRANCOIS-MAR

livre les residences secondaires ou la vie distraite
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 02/02/93
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
8,20 €

SYNOPSIS :

Quand les yeux de l'enfance ont gardé leur vision implacable, mais si juste, et que s'y ajoute le regard de l'adolescent tantôt scandalisé, tantôt amusé, que s'y ajoute, par surcroît, ce détachement léger, allégeant, de l'humour, que l'on dit sagesse de l'expérience, on écrit : Les résidences secondaires. Le temps des grandes vacances, qui n'est pas toujours rose, il s'en faut ! Un village près de Paris. Les beaux jours arrivent. Les résidences secondaires s'animent. Certaines sont habitées à longueur d'année. D'autres s'ouvrent pour la circonstance. Bientôt les résidents sont là. Au grand complet. Alors, derrière eux, se lèvent les grands
montreurs de marionnettes : La Douleur, l'Amour, le Plaisir, l'Ambition, la Mort, qui vont agiter ces pantins secondaires. Sous la lumière de beaux jours, de leur joie ou de leur maussaderie, de leurs eaux vives, de leur brise, de leurs arbres, de leurs rocailles, fièrement résident les résidents. Le village est spectateur. Il commente. C'est le choeur du théâtre antique tenu par les servantes de Molière. Puis le temps passe. Déjà l'automne, les premières feuilles vont tomber. Les brumes s'élever. Les montreurs plient bagages. Les pantins s'affaissent. Certains cassés à mort. Le village à repris sa vie propre et tout a disparu. Théo Léger
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.70 cm
  • Poids : 0.10 kg

Dans la même catégorie