Les rochers de poudre d'or

APPANAH-MOURIQUAND, NATHACHA

livre les rochers de poudre d'or
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 01/01/03
LES NOTES :

à partir de
13,50 €

SYNOPSIS :

Avril 1892, inde, colonie britannique. Des profondeurs du souscontinent, ils sont poussés vers l'océan. un exilé volontaire et nostalgique sur les traces de son frère, un paysan meurtri par la misère et la domination des propriétaires terriens, une fascinante veuve au sang royal fuyant le bûcher, un candide joueur de cartes espérant trouver l'eldorado de l'autre côté de " l'eau noire " ils rejoignent une centaine d'autres indiens entassés dans les cales de l'atlas pour les vertiges mortels d'une traversée de plusieurs semaines vers une île qu'on leur promet merveilleuse et fertile. Tout bas, on leur raconte que sous les rochers de ce pays mystérieux et clément sommeille l'or. ils ne savent pas qu'ils vont remplacer les esclaves des
champs et passer de la soute à la soue, entre le bleu du ciel et le vert de la canne à sucre. juin 1892, île maurice, colonie britannique. le drapeau est anglais mais ce sont les français, installés ici depuis deux siècles, qui font marcher les affaires. Ce matin-lâ, ce sont eux qui attendent les indiens de l'atlas. les destinées vont se nouer entre réves et douleurs, haines et désirs, dans le village de poudre d'or aux rochers défiant le ciel et la terre et les songes des hommes. le journal de bord du médecin ivre, la rencontre des noirs libérés de l'esclavage et des indiens déportés resteront des moments inoubliables de ce roman historique fondé sur des faits avérés, tant l'auteur a le don de faire voir et d'émouvoir.
2 personnes en parlent

C'est bien écrit, les personnages sont justes, et l'histoire, malheureusement se noue sur un fond de vérité historique. Parfois, il ne faut pas tout dire, mais laisser le lecteur deviner....c'est ce que fait avec brio l'auteur, et elle réussit ainsi à augmenter la tension dramatique, mais aussi à nous sensibiliser sur ces générations sacrifiées dont les descendants vivent maintenant à Maurice. Je n'ai qu'un seul regret, n'avoir pas lu ce livre 8 ans plus tôt, car ayant eu la chance d'aller sur cette île de rêve et de bavarder avec leurs habitants, j'aurai mieux compris,....Des souvenirs me reviennent, des images gravées dans ma mémoire, et je me dis, ce texte décrit des paysages qui existent encore là bas, mais maintenant (ouf!) les Mauriciens (peuple tellement agréable et accessible) ont le sourire, mais au prix de combien de larmes versées par leurs descendants? vivi

vivicroqueusedelivres
15/02/12
 

Inde, 1892 : une poignée d'hommes et de femmes se laissent étourdir par les promesses d'envoyés de la Couronne Britannique pour aller travailler, sous contrat, à l'île Maurice, nouvelle possession de l'Empire. Ils sont quatre : Badri, le joueur de cartes un peu simplet, Vythee, décidé à rejoindre son frère déjà là-bas, Chotty Lall, un paysan qui paie la dette de son père, et Ganga, fille de roi. La traversée en mer sera racontée par le journal de bord du docteur Grant, britannique alcoolique et vouant une haine pour les Indiens. Alors que chacun rêve d'une nouvelle vie, d'un nouveau départ, vers cette île mystérieuse que les légendes prétendent couverte de poussières d'or, ces exilés volontaires vont vite apprendre la réalité du "contrat". Chargés de couper la canne à sucre, ils vont s'épuiser à cette tâche, à la botte des exploitants français, toujours propriétaires, malgré la perte de la colonie. Les espoirs des uns et des autres vont très vite s'effriter et s'ouvrir à la cruelle réalité de leur sort.Ce tout premier roman de Nathacha Appanah est simplement à l'image des suivants : prodigieux ! Chacun de ses trois livres raconte une histoire différente, mais qui ne laisse jamais indifférente. Ici, "Les rochers de poudre d'or" s'attache au passé de l'île natale de l'auteur. Lorsque des hommes et femmes d'Inde ont remplacé les esclaves noirs. C'est poignant, honnêtement. Chaque personnage avec sa petite histoire, son parcours et ses utopies (souvent brisées) apporte une émotion particulière au récit, un côté dramatique (jamais mélo, non plus). Et l'écriture de Nathacha Appanah est ronde, savoureuse et met à l'honneur ces aspérités caractéristiques à l'Inde et à Maurice. A la fois âpre et poétique, ce roman est un enchantement. A lire d'une traite, bien sûr.

Clarabel
23/02/09

Format

  • Hauteur : 20.40 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.22 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition