Les scarifies

MIEVILLE, CHINA

livre les scarifies
EDITEUR : FLEUVE NOIR
DATE DE PARUTION : 29/09/05
LES NOTES :

à partir de
25,00 €

SYNOPSIS :

Jeune traductrice de langues oubliées, Bellis fuit Nouvelle-Crobuzon à bord du Terpsichoria en route vers l'île Nova Esperium. Arraisonné par des pirates, le navire est conduit vers Armada, improbable assemblage de centaines de bateaux hétéroclites constitués en cité franche, régie par les lois de la flibuste. Bellis y rencontrera bientôt les deux seigneurs scarifiés
d'Armada, les Amants, ainsi qu'Uther Dol, mercenaire mystérieux aux pouvoirs surhumains. Un trio qui poursuit sans relâche une quête dévorante, la recherche d'un lieu légendaire sur lequel courent les mythes les plus fous. Sollicitée pour ses talents de linguiste, Bellis commence alors le plus stupéfiant des voyages, un périple aux confins du monde.
1 personne en parle

Bellis Frédevin, jeune traductrice douée, décide d'embarquer à bord du Terpsichoria afin de fuir sa ville tant aimée de Nouvelle-Crobuzon (les causes de cet exil voulu forment un lien avec le précédent livre de Miéville, "Perdido street station").En route pour les nouvelles colonies de Nova Esperium, le bateau doit faire demi tour après avoir pris à son bord un mystérieux personnage. Mais, rapidement, le Terpsichoria va être abordé par des pirates qui prendront tous les passagers en otages afin d'en faire des citoyens d'Armada, ville flottante totalement construite à partir de navires de tous genres détournés.China Miéville est un conteur talentueux et plus encore un fabuleux créateur d'univers. Dans "Perdido street station" déjà, il nous avait décrit une cité grandiose et il recommence ici, s'éloignant de Nouvelle-Crobuzon, pour nous faire visiter Armada, recueil de pirates qui vogue au fil des eaux et dont les quartiers et les habitants forment une mosaïque riche d'innombrables cultures, ethnies...A mesure que l'histoire se déroule et que les événements et rebondissements se succèdent, l'auteur décrit sa "créature" avec un grand savoir faire et une force évocatrice surprenante. Le moins que l'on puisse dire, c'est que China Miéville aime la bigarrure.Etrange cité, en partie utopiste, Armada est une force libertaire qui vogue, semblant ne jamais devoir s'arrêter.Une réussite majeure de la fantasy, qui n'est pas sans faire penser à Jack Vance par exemple pour la capacité des deux auteurs à créer des créatures et des moeurs étranges, qui tiennent parfaitement la route.Avis aux amateurs, voici du pur concentré de bonheur, qui ravira des lecteurs aux goûts différents, tant ce livre est thématiquement très riche. Maltese

Maltese
21/07/09
 

Format

  • Hauteur : 24.10 cm
  • Largeur : 15.60 cm
  • Poids : 0.66 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition