Les thanatonautes

WERBER, BERNARD

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 06/03/96
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
7,30 €

SYNOPSIS :

Bernard Werber Les Thanatonautes L'homme a tout exploré : le monde de l'espace, le monde sous-marin, le monde souterrain ; pourtant il lui manque la connaissance d'un monde : le continent des morts. Voilâ la prochaine frontière. Michael Pinson et son ami Raoul Razorbak, deux jeunes chercheurs sans complexes, veulent relever ce défi et, utilisant les techniques de médecine mais aussi d'astronautique les plus modernes, partent à la découverte du paradis. Leur dénomination ? Les thanatonautes. Du grec Thanatos (divinité de la mort) et nautès (navigateur). Leur guide ? Le livre des morts tibétain, le livre des morts égyptien mais aussi les grandes mythologies et les textes sacrés de pratiquement toutes les religions qui semblent depuis toujours
avoir su ce qu'étaient le dernier voyage et le «véritable» paradis. Peu à peu les thanatonautes dressent la carte géographique de ce monde inconnu et en découvrent les décors immenses et mirifiques. Le mot terra incognita recule en même temps que, jour après jour, on apprend ce qui nous arrive après avoir làché notre dernier soupir. Bernard Werber, jeune romancier français traduit dans le monde entier, s'est fait connaître par Les Fourmis puis Le Jour des fourmis (Prix des lectrices de Elle, Prix des lecteurs du Livre de Poche). Sa spécialité : les contes philosophiques teintés d'aventure et d'humour. En Dante moderne, il nous emmène cette fois-ci dans un voyage époustouflant dont beaucoup d'entre nous reviendront «changés».
10 personnes en parlent
Premier volet d'une longue série de livres, c'est réellement le meilleur de la série : une intrigue passionnante, collant à la réalité avec pertinence.
Valentin M

Voyager dans la mort... L'explorer, en faire un commerce : voilà l'idée de départ. L'imagination de l'auteur nous embraque dans ce périple extraordinaire, entre lyrisme, poésie, et suspens. Terriblement moderne, simple à lire, et introduction indispensable à la suite des aventures ("L'empire des anges", "Nous les Dieux", etc).

un flyer
15/01/09

Injectez vous un produits dans les veines pour voir si votre âme se decroche de votre corps, repousser les limites de l'exploration humaine, si vous êtes curieux sur ces sujets, ce livre va vous plaire.

un flyer
19/12/08

J'ai de suite adhéré et adoré. Moi qui suis une grande récalcitrante de tout ce qui tire sur le merveilleux j'ai été agréablement surprise par la thanatologie et ce qu'en a fait Werber. Les personnages principaux sont tout à fait crédibles et je me suis prise d'affection pour Mickaël, Raoul, Lucinder et Amandine. L'humour est omniprésent au début du livre, il s'estompe petit à petit, cela concorde tout à fait avec le sujet, au début la thanatologie est un sujet de discussions entre copains, puis petit à petit ça devient une affaire d'Etat, internationale même, il n'y a plus de quoi plaisanter sur le sujet. La mort étant sérieuse et tabou dans notre société l'entreprise de l'auteur est assez audacieuse et joliment réussie.Avec Les Thanatonautes Bernard Werber traite du paradoxe de l'humain qui veut tout savoir mais est totalement incapable d'assumer ses découvertes. Pour ma part je ne crois pas en la vie après la mort, quand on est mort on est mort c'est tout. Je ne crois pas non plus en une quelconque divinité. Dans Les Thanatonautes le sujet de la religion est évoqué à plusieurs reprises et des encarts entre chaque chapitre y sont même consacrés. J'avoue qu'à la fin, lassée, j'ai arrêté de lire certains de ces précis, mais pour briller en société et refermer le livre moins bête ils sont d'une considérable utilité.En revanche, les cent dernières pages c'est la grande débâcle . Déjà le mariage de Mickaël avec Rose qu'il ne connait que depuis quelques semaines était annonciateur, comment le Mickaël posé et discret qui avait occupé le début du récit en venait-il à épouser une femme qu'il venait de rencontrer? Moi je voulais qu'il épouse Amandine, le Mickaël, Amandine je l'aime bien, alors que Rose pas du tout.Là où on sent vraiment que l'auteur ne savait plus quoi inventer c'est sur le coup du second secret que Raoul tente de révéler à Mickaël. C'est quoi ce secret nul? J'en suis quasi littéralement tombée des nues en ce que j'ai été captivée par toute l'histoire et que cette révélation là, non. J'ai attendu l'explication quasi rationnelle derrière, rien.Pour finir, le week-end que passent Mickaël, Rose et leurs fils au musée à Washington. Qui se paye plus de sept heures d'avions avec un petit enfant pour aller passer même pas trois jours (faut enlever le temps des vols allé et retour) dans un musée aux EUA ?Ça n'en reste pas moins un bon livre, un quasi coup de coeur même, que je conseillerai vivement à qui veut bien m'écouter (j'ai l'habitude des fins décevantes alors je passe outre sinon on pourrait vraiment dire que je n'aime rien).

MarionF
13/01/16

Quelle déception!!!Il est rare que je n'aille pas au bout d'un livre, mais là, rien à faire, je n'aurais pas été capable d'aller plus loin!!!Un livre aussi "décousu", ce n'est vraiment pas pour moi... J'avais pourtant été éblouie par les livres de la "saga" des Fourmis, mais celui ci est loin de ses prédecesseurs... Des êtres vivants en visite dans le territoire de la mort... Le thème pourtant des plus attrayants...Mais, la manière dont le récit est amené... je n'ai pas accroché... Je ne saurais donc malheureusement pas donner un avis sur le contenu en lui même... car j'ai eu du mal à suivre les quelques dizaines de pages parcourues... Je ne sais pas si j'oserai encore me lancer dans l'aventure d'un werber de si tôt... Hylyirio

hylyirio
14/11/10
 

Voilà plus d’un an que je n’avais pas lu de Bernard Werber, alors, quand, il y a quelques jours, j’ai enfin trouvé Les Thanatonautes dans l’édition que je désirais (Albin Michel), je me suis dit que c’était le bon moment pour me replonger dans les écrits de l’auteur. De plus, ce livre fait partie de mon Challenge Livraddict 2010 et également de mon Challenge ABC 2010, alors, autant faire d’une pierre deux coups. Malheureusement, alors que Les Thanatonautes semble être un des livres préférés des lecteurs de Werber, je dois avouer que la magie n’a pas vraiment opéré avec moi et je suis plutôt déçue, voire largement déçue. Je m’attendais à une lecture et une découverte extraordinaire, ce ne fut malheureusement pas le cas. Dommage pour moi.

DameMeli
06/11/10
 

J'ai aimé ce livre qui est, pourtant, un peu tiré en longueur. Les 100 dernières pages sont, d'après moi, de trop.Néanmoins, la conceptualisation de la mort, faite ici, est assez intéressante. Bernard Werber ouvre avec les thanatonautes un nouveau cycle de cinq livres très prometteur, cela après le succès international de sa trilogie des Fourmis.

lebonsai
05/08/10
 

Depuis des siècles la mort fascine. Et voilà que les hommes l'explorent maintenant...A sujet passionnant, livre passionnant!

meli
20/08/09
 

Je suis tout à fait de l'avis de Marvel, une bonne idée au départ, mais gaché par la suite, en plus de cela le style littéraire de Werber n'aide pas, c'est vite lu, vite digéré, vite oublié. Werber qui a quoi qu'il en soit son petit talent (il est assez inventif au niveau de ces sujets) manque ici cruellement d'ingéniosité dans l'exploitation de son sujet, c'est une espèce de Medley entre de la science fiction de série Z et du mysticisme de super marché. A éviter

Lyrz
14/01/09
 

L'idée de départ est intéressante mais tourne rapidement au grand guignol.

marvel
14/01/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.27 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition