Les tommyknockers

KING, STEPHEN

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 07/01/04
LES NOTES :

à partir de
10,20 €

SYNOPSIS :

Stephen King Les Tommyknockers Tard, la nuit dernière et celle d'avant, Toc ! Toc ! à la porte - les Tommyknockers ! Les Tommyknockers, les esprits frappeurs. Je voudrais sortir, mais je n'ose pas, Parce que j'ai trop peur du Tommyknocker. Tout commence par les rythmes apaisants d'une berceuse ; et pourtant, sous la plume de Stephen King, les vers anodins se muent en une inoubliable
parabole de l'épouvante, qui entraîne les habitants pourtant bien sages et terre à terre d'un paisible village dans un enfer plus horrible que leurs plus abominables cauchemars. ou que les vôtres. Une histoire fascinante et démoniaque que seul Stephen King pouvait écrire. Et lorsqu'on frappera à votre porte, par prudence, mettez la chaîne, si tant est qu'une chaîne suffise.
4 personnes en parlent

Mon premier et unique SK.Je connaissais l'histoire, mais j'ai eu des frissons et fait des cauchemars alors que l'histoire n'est pas si effrayante.Elle est surtout fantastique et prenante et je pense assez soft par rapport à d'autre livre de ce même auteur

Snow
13/02/11
 

Il m’a été pénible de terminer ce roman. Non pas que l’histoire soit monotone, mais le récit s’étale tout de même sur plus de 600 pages. À mon avis, il aurait pu facilement être condensé et mon intérêt n’aurait été que plus soutenu. Trop de vétilles superflues, d’utilisations abusives de mots pour décrire une simple action. En outre, cet acharnement sur de petits détails nous éloigne de la trame principale du roman et rend le tout ennuyeux, terne.De plus, King nous propose une panoplie de personnages. Tout bien considéré, il y en a beaucoup trop pour ce que ça donne. Il aurait fallu d’une poignée de ceux présentés et l’histoire aurait été plus captivante. On se serait attaché aux protagonistes au lieu de se perdre dans un dédale de noms qui n’ont aucune importance en fin de compte.En fait, les chapitres finaux sont écrits d’une superbe façon, mais le voyage est long pour s’y rendre. L’épouvante ne se fait sentir que dans les derniers instants et le reste semble plat et redondant. Toutefois, j’avais adoré « Christine », mais les Tommyknockers n’arrivent pas à sa cheville. L’idée est pourtant originale, une peuplade victime d’une soucoupe volante. On peut y voir un concept mainte fois abordé dans le passé, mais ce roman de King est un échec.Il y a tout de même du positif. Le protagoniste principal, James Gardener. Une personne brisée, alcoolique, sur le bord du précipice. Il sauvera l’espèce humaine. Un antihéros qui devient intrépide, c’est plaisant et bien réussi. Le portrait des corps qui se transforment en tommyknockers est décrit avec brio et procure une horreur palpable.Finalement,Il y a mieux pour le thème des extraterrestres. Des ouvrages de King sont préférables également. Il est hasardeux d’entamer ce bouquin, vous risqueriez, comme moi, de ne plus avoir envie de lire pendant un bout de temps. 1 / 10.On aime : Le héros, quelques descriptionsOn n’aime pas : La longueur du livre, les répétitions, les multiples personnages

leonards
13/04/14
 

Comme le livre est long, on a la chance d’avoir beaucoup de descriptions, tant point de vue des lieux que des personnages… On a bien l’occasion de faire connaissance avec eux, de les appréhender, et du coup, de s’attacher à eux…On va à la rencontre du fin fond de leur âme, la part la plus sombre, souvent cachée… On entre dans une complexité phénoménale…J’aime la cohérence des romans du « maître de l’horreur », et cette cohérence ne fait pas défaut dans cette histoire.Bien que complexe, l’histoire se lit sans trop de difficultés, et les pages se tournent à une rapidité déconcertante.Au travers de son art il nous offre également une légère critique vis-à-vis de son gouvernement, tout en explorant de la mythologie fantastique… Que demander de plus pour passer un bon moment de lecture?Finalement, beaucoup de thèmes assez différents sont abordés dans ce livre: complot gouvernemental, lutte de l’écologie contre le nucléaire, alcoolisme, présence extra-terrestre, … Les uns s’entremêlent aux autres avec une décontraction particulière et agréable… Rien n’est de trop, tout s’imbrique à merveille dans l’engrenage de l’histoire.Le petit plus? Les clins d’œil passés à d’autres histoires de Stephen King (ça, dead zone, charlie), qui rendent l’histoire encore plus plaisante :) Il est vrai que comme beaucoup d’autres histoires, celle-ci trouve son environnement dans le Maine, endroit fétiche de l’auteur…Comme je le faisais remarquer à mon cher et tendre il n’y a pas si longtemps, à force de visiter le Maine avec Stephen King, j’ai l’impression d’y avoir passé une partie de ma vie :)Sinon, les sentiments qui nous traversent pendant la lecture sont le rire, les larmes, les frissons, l’angoisse, … rien ne manque… Hylyirio

hylyirio
14/10/11
 

J'ai trouvé ce livre assez spécial en fait... Une sorte de force invisible qui attire tout le monde vers un même point de la ville, qui est en réalité l'emplacement d'un vaisseau spacial, c'est un thème dont je me méfie assez ! J'ai eu quand même beaucoup de mal à me plonger dedans parce que la moitié du bouquin est assez assomant, décevant. Ok, d'accord, on en apprend plus sur les personnages principaux mais quand même...C'est seulement vers les 3/4 du livre que j'ai senti que l'histoire s'accélérait et que j'ai enfin pu apprécier ce livre, dommage !Mais même avec un début de roman assez long, j'ai globalement aimé ce livre, avec une fin assez inattendue, qui ne m'a pas déçue :-)

edesante
16/06/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.41 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition