Les tribulations d'une caissiere

SAM-A

EDITEUR : STOCK
DATE DE PARUTION : 04/06/08
LES NOTES :

à partir de
5,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d'une caissière de grande surface ? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ? Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. À tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard
aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s'appelle Anna Sam, qu'elle est titulaire d'une licence de lettres et qu'elle n'a pas les yeux dans la poche de sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites làchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.
35 personnes en parlent

L'idée était originale mais le livre est décevant : cela manque de profondeur, ce n'est pas assez développé, on reste sur sa fin, les anecdotes sont simplistes et ce n'est pas vraiment très bien écrit. Claire

samyclaire
07/12/09
 

Un livre plutôt alléchant au départ, mais l'écriture laisse fortement à désirer. Effectivement on retrouve certaines situations déjà vécues, maisz tout cela manque de truculence et de vivacité. Donc Anna Sam n'est pas encore prête à entamer une carrière d'écrivain.

Vivamu
05/02/10
 

Ici, pas de prince charmant ni de jolie jeune fille effarouchée ayant besoin d'aide et d'amour, mais une jeune fille obligée de travailler en tant que caissière - pardon, hotesse de caisse ! - dans une grande surface, tout d'abord pour payer ses études, puis ensuite en attendant de trouver du travail (enfin, c'est le cas au début, mais si je ne m'abuse, elle reste tout de même plusieurs années à ce poste de caissière, alors qu'il semble qu'elle soit diplomée et qu'elle devrait tout de même trouver un emploi plus valorisant et intéressant, je n'ai pas très bien compris pourquoi elle continue ce job qui manifestement ne lui convient pas).Si le début du livre est assez rigolo, car on s'y retrouve totalement et ce sont des aventures qu'on a pu vivre ou observer en faisant ses courses, les anecdotes et conversations autour du code barre ne suffisent pas à mon goût à remplir un ouvrage complet. Cela se lit vite, effectivement, et c'est un avantage, mais j'ai trouvé malgré tout peu d'intérêt à ce livre qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Suite sur Les lectures de Lili Liliba

liliba
21/12/09
 

Plantons le décor. Anna est une jeune étudiante à qui la vie réussit. Elle a un jour la chance de décrocher un job de rêve dans un hypermarché : elle va devenir hôtesse de caisse. Euh, pouce ! Un job de rêve vous avez dit ? Quelle blague... Il n'y a évidemment pas de sot métier et encore moins de métier dégradant. Être hôtesse de caisse (famille dont la plupart des étudiants, et moi-même, ont fait partie au moins une fois dans leur vie), c'est tout d'abord être responsable d'une assez importante somme d'argent, être souriante et surtout, être au service de la clientèle, et quelle clientèle ! Peut-être sont-ce les clients qui devraient avoir honte de ce qu'ils sont/font. Car oui, quand on traite une caissière comme une machine ou comme la femme invisible, il faut penser que c'est un petit cœur fragile que l'on blesse.Voilà le cri d'alarme que lance Anna Sam. Avec un humour pétillant et non sans autodérision, elle nous fait partager quelques anecdotes truculentes. Le client au téléphone qui ne dit pas bonjour ? On connaît. La cliente pressée qui fait ses courses à 19h55 alors que le magasin ferme à 20h et qui s'énerve devant notre manque de patience ? Typique. Et bien d'autres : Anna Sam ne nous épargne aucun détail de la vie passionnante d'une hôtesse de caisse. -------------------Séverinehttp://s.ecriture.over-blog.com

SEcriture
29/08/15
 

Un challenge et hop, voilà une excellente occasion de faire sortir ce livre de ma PAL gigantesque. Une occasion de vérifier que ce livre est aussi sympa qu'il en a l'air. Pour tout dire, je l'ai lu avec un regard différent car depuis un petit moment, ma sœurette est elle-même hôtesse de caisse, donc j'ai eu l'impression de la voir tout au long de ma lecture et de l'entendre me dire avec son petit air inimitable : Auchan, la vie, la vraie !!!! Pour en revenir au livre proprement dit, c'est effectivement un texte qui se découpe en chapitres thématiques et qui sont le plus souvent drôles. Heureusement parce que franchement les situations décrites auraient de quoi me désespérer sur la nature humaine et ses comportements. Plutôt pas mal écrit, cette lecture est divertissante, tout en faisant passer un message plus grave. Les hôtesses de caisse sont des êtres humains, des vrais. Si, c'est vrai !!!! Livre de société donc bien fichu, mais dont je me demande toujours comment on a pu en faire un film (pas vu encore à ce jour car il me faudrait bien 5 vies entières pour voir, lire et écouter tout ce que je veux). A lire autant pour se détendre que pour comprendre notre monde contemporain. http://espace-temps-libre.blogspot.com/

emeralda
03/03/14
 

Livre très drôle avec des anecdotes souvent marrantes du boulot de caissière. ce livre montre le vrai visage du métier de caissière. A lire l'été sur la plage ou dans le train.

BMJACOU
26/02/14
 

Après avoir beaucoup entendu parler de ce livre, je me suis dit qu'il était temps de le lire. En plus, à 0,50€, je n'allais pas m'en priver ;) Ca aurai été criminel de ne pas le prendre ! Puisque je n'avais pas encore vu le film, j'étais encore vierge de tous préjugés. C'est curieuse que j'ai commencé ma lecture. Le récit est raconté à la 1ère personne et s'adresse parfois directement à nous comme si nous discutions avec une copine. Exemple : "... Je vais tout de suite vous en parler de...". L'avantage de ce langage parlé est qu'on se sent tout de suite à la maison. On s'installe confortablement avec son livre et on ne le lâche plus. Il est construit en petits chapitres (de 2 à 3 pages) avec juste l'essentiel. Pas un brin de superflu. Pour ma part, c'est surtout à cause de ça que je ne le lâchais pas. On passe si vite d'un chapitre à l'autre, que je me disais : "allez encore un". En plus, on retrouve beaucoup d'exemples, de mises en situation, ce qui est très sympa.Il se lit très bien et très vite, idéale pour une lire de plage. Tout sauf philosophique, on a le sourire aux lèvres grâce à l'humour de l'auteur. J'y ai aussi retrouvé des airs de journal intime, style "Bridgette Jones" (d'après le film, je n'ai pas encore lu le livre. Oui Oui je sais, c'est intolérable en cette saison estivale ;) ).Concernant la chute de l'histoire, je la trouve pas mal. Je me demandais comment l'auteur aller s'en dépatouiller mais elle s'en est très bien sortie. Elle reste dans la continuité du début du livre. Elle est logique mais je n'y avais pas pensé.L'histoire nous retrace tout le parcours du métier de caissière. On a ici tout le panel du métier avec ses hauts et ses bas, avec ses clients étranges et ses collègues. Après ça, on se dit (pour ceux qui n'y travail pas) "mon dieu jamais je ne ferrai ce job". En tout cas, ayant était moi-même dans la vente, je m'y suis retrouvée. Si seulement tous les métiers avaient leur fiche descriptif comme celle-ci, se serait facile de faire son choix au moment de l'orientation ^^Si je l'ai noté que 4, c'est parce que je sais que dans peu de temps je l'aurai oublié. Ce n'est pas un livre qui reste en tête sur la longueur, c'est juste un "livre minute" : on le lit, on se sent bien, on l'oublie. Mise à part cela, je n'ai rien à lui reprocher.Je le conseille en lecture de plage, aussi bien aux adultes qu'aux ados. Bon moment garantie ! "Peu importe l'auteur pourvu qu'on me raconte une histoire"Mon blog : http://langue-deliee.blogspot.fr

languedeliee
21/11/13
 

Comme dit plus haut, il se lit vraiment très rapidement, et est surtout très agréable à lire. Les titres des chapitres sont parfois collector, je vous assure. Bref, ce témoignage est bourré d’humour, mais est surtout très simple et délectable. Je ne suis pas du genre à aimer les témoignages, mais celui-ci m’a plu, je dois le reconnaître.On y retrouve des dizaines d’anecdotes concernant les caissières, ce qu’elles voient, ce qu’elles vivent, ce qu’elles font, ou à propos des clients (les types de clients qu’on peut croiser, leurs achats, leurs façons de se comporter, et j’en passe !). Par exemple, les réactions des clients qui arrivent à la caisse avec un paquet de préservatif, ou du papier toilette ! C’était vraiment très amusant. Mais il n’y a pas que l’humour, loin de là. Car le lecteur passe par différentes émotions. Tantôt l’amusement, tantôt la stupeur, la déception, le choc face à la réaction de certains clients que les caissières peuvent croiser. Bref, ce témoignage aide le lecteur à se mettre dans la peau d’une caissière, à comprendre et voir ce qu’elle peut vivre en une journée de travail, et finalement, ce témoignages amène les gens à réfléchir vis-à-vis de leur propre comportement envers les caissières. En somme : À lire pour son humour, mais son côté sérieux et la prise de conscience qu’il suscite. Askmetoread

askmetoread
16/03/13
 

Ce livre est un livre divertissant, pour avoir travaillé dans une grande surface je me suis bien reconnu dans la blasattitude de la caissière, ce livre permet de changer les idées, divertissant c'est vrai ce n'est pas de la grande litterature mais il m'a bien fait sourire !!!! a lire quand on a une baisse de moral anafriends

anafriends
21/10/12
 

Ce texte ne sera certainement pas le livre du siècle mais une lecture agréable et tellement proche de la réalité pour qui a travaillé comme caissière au moins une fois dans sa vie! Un moment de plaisir simple, avec rire et découverte pour ceux qui ne connaissent pas l'envers du monde des supermarchés.

Asil
03/10/12
 

Une mini lecture qui se lit très rapidement ( en max. 1 heure ^^ ). Je ne retiens pas ce livre comme super découverte, je le retiens plutôt comme distraction qu'on oublie vite. Ce livre est composé d'anecdotes d'une caissière dans une grande surface. Je m'attendais à des anecdotes marrantes, que l'on ne croisent jamais mais pas du tout, on a juste les habitudes des clients et personnellement, je n'avais pas besoin du livre pour savoir que les clients sont gênés quand ils achètent du papier WC, des serviettes hygiéniques... Rien de bien exceptionnel !Si vous voulez le lire, je vous conseille plutôt de l'emprunter au risque d'être déçu ! LectureForever ( skyrock+wordpress)

LectureForever1
17/09/12
 

Je suis assez d'accord avec samyclaire et vivamu. Mais on passe un bon moment, même si ce n'est pas passionnant ni très bien écrit. Mais n'oublions pas que c'est tiré d'un blog. Il aurait été bien vu de l'adapter en BD plutôt qu'en roman. Je pense que cela aurait été plus intéressant. Toutefois, ce n'a pas été une lecture désagréable.

clara065
02/08/12
 

Un tout petit livre que j'ai dévoré, ce roman ce lit très rapidement. On se retrouve tous un peu dans ce récit d'une caissière qui croise tout les jours des gens différents, plus ou moins bien élevés... J'ai apprécié me reconnaître à la fois comme cliente et la fois comme ex-caissière saisonnière que j'ai été de nombreux étés !

Bookinwoman
19/07/12
 

Que dire ??? (j'exprime ma réflexion) Voilà le style du livre : parler d'un métier qui passe pour un métier de personne basse du cerveau, l'auteure a donc essayé de nous faire partager la bétise humaine dans toute sa splendeur, en nous prenant également pour des niais de bas étage !Je suis déçue mais alors déçue, on m'avait vanté ce livre, en tant qu'ancienne caissière (oui comme tout le monde, caissère = métier alimentaire enfin pour moi véhiculaire pendant mes études), je m'attendais à un roman un peu sympa, drôle et léger... Et bien non la suite d'anecdotes avec un style d'écriture (un peu comme le mien dans mes critiques, mais en bien moins drôle quand même ;-), sauf que je n'ai pas la prétention d'écrire un bouquin et de me la jouer après).Je n'ai pas aimé, je n'ai pas souri, ni même ri et pourtant je suis bon public. J'ai perdu 2 heures de ma vie et j'aime pas ça surtout avec un livre

laeticha
20/06/12
 

Ce n'est pas le livre du siècle, mais on passe un bon moment. Certaines situations sont drôles et tellement vraies. Vous regarderez la cssière avec un autre regard la prochaine fois que vous irez faire les courses...

fdm77
01/06/12
 

Ce livre, distrayant et percutant à la fois, était à l'origine un blog. Il rassemble de nombreuses anecdotes et mésaventures d'une caissière de supermarché.Plutôt que d'en pleurer (parce qu'il y aurait de quoi !), Anna Sam a préféré en rire... avec beaucoup de cynisme.Ce n'est pas pour sa qualité littéraire qu'il faut lire ce livre, mais plutôt pour ne pas oublier que les gens que l'on croise lorsqu'on est un client, se contenteraient bien d'un regard, d'un bonjour, et éventuellement d'un sourire. Pas plus.

Déjà un titre attirant, Les tribulations d'une caissière, et une expérience inédite : celle de l'auteure Anna Sam, hôtesse de caisse depuis 8 ans, décidant d'ouvrir un blog pour y narrer toutes les anecdotes quotidiennes qu'elle vit ou subit. Tout y passe : les conditions de travail affolantes (3 minutes de pause par heure de travail... soit 18 minutes pour une journée de 6 heures : impossible à tenir pour moi sous peine de cystite, d'ulcère à l'estomac ou de mal dorsal), les cadences infernales (où l'automatisation du geste amène une décérébration de la pensée), des clients pas piqués des vers (entre les pros des bons d'achat nommés les clients «Bonnes Affaires» qui exigent une facture par produit acheté, les emmerdeurs (oui, je suis grossière mais je ne trouve pas d'autre mot les résumant) de tout poil - ceux qui volent, ceux qui hurlent leur haine pour une broutille ou pour une frustration quelconque (attente à la caisse, prix onéreux, volonté de filouter), les retardataires systématiques de mauvaise foi, les crados, les amoureux et puis les gentils (là, bizarrement, on les compte mais sachez qu'ils embellissent la journée des caissières) et puis les commentaires extraordinaires (sur la recherche des toilettes, sur le métier, sur l'ouverture ou non d'une caisse...) .Riche de ces anecdotes éclairantes sur notre monde de l'urgence (où la politesse et le respect s'oublient parfois), Les tribulations d'une caissière reste un livre de chevet sympathique, éclairé par l'ironie saine d'Anna Sam, relativement bien construit malgré quelques erreurs de syntaxe et de lecture très aisée.

Cave
17/03/12
 

Entre deux lectures de l'Imaginaire, je me suis plongée de ce petit livre de quelques centaine de pages. Lecture un peu frivole dans le genre, mais qui devait me rappeler des souvenirs de mes vacances scolaires passées à la caisse du supermarché local. D'ailleurs, il m'avait été conseillé par mes collègues qui à la sortie du film (que je n'ai pas vu) m'ont affirmé que le livre était plus sympa. Selon elles, le film était gâché par le côté "romance" que le réalisateur avait donné à la trame - en même temps, au vue de la construction du livre, je me demande ce qu'aurait donné un film qui se contente d'anecdotes de caissière. Je pense que le succès n'aurait pas été le même. Enfin bref, ce n'est pas du film que je voulais vous parler mais bien du livre. Je dois dire que j'ai passé un bon moment avec. Bon, je ne dirais pas que c'est de la grande littérature, loin de là et ce n'est pas ce que prétend être ce genre de livres, mais j'ai trouvé cela sympa. J'ai pas mal souris en lisant les aventures de notre hôtesse de caisse car elles me parlaient. La plupart de ces situations je les avais vécues et d'autres encore ! Donc je pense que j'ai surtout apprécié ce livre car j'avais fait connaissance avec ces clients là. Cependant, j'ai trouvé un peu dommage qu'il n'y ait pas plus d'anecdotes un peu plus positives - car pour ma part, il y en a quand même eu pas mal. Si j'ai apprécié le format où chaque chapitre développe un thème, j'ai trouvé dommage que sur la fin cela devienne un peu brouillon. L'auteur revient sur des thèmes proches de ceux déjà évoqués et la construction du livre en pâti. Mais, cela vient sûrement du fait que le roman provient à l'origine d'un blog et n'est donc constitué en grande partie que d'une assemblage de récits. Quant au regard critique sur le monde de la grande consommation, j'ai apprécié ce côté réflectif et j'aurais aimé le voir pousser un peu plus loin. Pour terminer en quelques mots, j'ai apprécié ce petit livre, souris plusieurs fois face à des situations connues. On ne pourra pas en faire tout un plat mais il est possible de passer un bon moment avec.

Lunasirius
05/03/12
 

C’est sûr, je ne regarderais plus les caissières comme avant ! Pas plus d’une heure après avoir fini la lecture, je me suis retrouvé dans un supermarché, je regardais les hôtesses de caisse avec un regard nouveau et différent.Je pense que certain se diront “Oui c’est une caissière donc je suis sûr qu’elle n’écrit pas très bien”. C’est peut-être une caissière, mais diplômée d’une université de littérature. Donc le style est loin d’être très simpliste mais pas pour autant très recherché. C’est tout simplement bien dosé pour cet écrit. Léo Elfique

un flyer
26/02/12

Anna, 28 ans, diplômée en littérature, était caissière depuis huit ans lorsqu'elle a décidé d'écrire ce livre, issu des messages publiés sur son site Internet. Le résultat ? Un témoignage authentique qui révèle les hauts et (surtout) les bas du métier de caissière de grande surface, avec un florilège de situations cocasses mais hélas bien souvent pathétiques, qui montrent les comportements incroyables de clients à l'humeur variable.Le livre, à la pagination aérée, et divisé en courts chapitre, se lit rapidement. L'auteure donne le ton dès le début, avec un humour grinçant et un regard acéré sur les clients et le monde de la grande consommation. On est surpris au début ; le principe est rigolo, sympa, mais très vite, j'ai trouvé que l'auteure se répétait un peu. Et que les situations décrites n'étaient pas aussi incroyables ou "jamais vues" que ça. En effet, comme tout le monde, je fais souvent mes courses, et moi aussi j'en ai vu un rayon (c'est le cas de le dire) en termes de clients désagréables dans les files d'attente (parce qu'on n'a rien de mieux à faire qu'à observer les autres quand on s'ennuie comme un rat mort dans la file d'attente). Je n'ai donc pas été souvent surprise, et je m'attendais à plus de "scoops" ou d'anecdotes stupéfiantes dans ce livre. Et puis, parfois je me suis un peu ennuyée, le contenu n'étant pas toujours d'un grand intérêt. Un livre qui n'est pas non plus désagréable à lire, mais qui lasse assez vite, même s'il m'a décroché quelques sourires de temps à autre. Loin d'être inoubliable. Lili Marylène

lilimarylene
13/02/12
 

Vous ne regarderez plus jamais la caissière de votre supermarché de la même manière ! Après des fous rires, des indignations et beaucoup de compassion, ce livre nous met face à un métier difficile et dévalorisé.L'hôte(sse) de caisse est une personne. Si, si ; je vous assure ! Voilà en gros le message que souhaite faire passer Anna Sam dans ce livre. Une personne douée d'intelligence en plus.Au travers de nombreuses anecdotes et situations cocasses, l'auteur nous raconte la vie d'une caissière (hôtesse de caisse, pardon !) et de ses nombreux déboires avec les clients et la direction. Avec un humour détonnant, un style d'écriture excellent, un pan de la société de consommation se révèle au lecteur. Et là, on ne peut pas s'empêcher de repenser à la dernière fois que l'on a fait nos courses : a-t-on été agréable avec la caissière ? Que lui a-t-on dit ? Bref, assurément, on pensera à ce livre pour la prochaine fois.L'intérêt de ce livre est qu'il est universel : il parlera autant à la personne qui a exercé ou exerce ce métier qu'au client habituel des supermarchés. Il marchera autant en France que dans tous les pays où la société de consommation fait rage. Il fera rire mais il culpabilisera peut-être aussi certains clients inbuvables qui se reconnaîtront facilement.A savoir : ce livre est né d'un blog : http://caissierenofuture.overblog.com/ Marylin

marylinm
03/01/12
 

Une idée originale, mais si j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture je n'en garderait pas un souvenir impérissable. Je me suis quand même assez vite lassée, même si ce qu'elle y décrit est intéressant voire édifiant.Une bonne lecture rapide ... Lady K

LadyK
02/12/11

J’ai découvert ce bouquin en allant faire un petit tour chez ma bouquiniste d’occasion préférée. Quand j’ai lu la quatrième de couverture, j’ai compris que ce livre devait faire partie de ma bibliothèque.J’ai passé un agréable moment en compagnie de ce roman et je l’ai dévoré.Les anecdotes racontées par l’auteure m’ont beaucoup fait rire. J’ai eu du mal à imaginer que certaines situations pouvaient être réelles et, pourtant, elles le sont bien.Ce livre nous permet de nous rendre compte à quel point le métier de caissière n’est pas facile et combien certaines personnes peuvent être ingrates. Ce que j’ai trouvé un peu dommage, c’est que l’auteure a un peu laissé de côté les personnes polies et sympas qu’elle peut voir passer à sa caisse.Après la lecture de ce roman, je ne regarderais plus la caissière de la même manière quand j’irai faire les courses. Isa

isa1977
26/11/11
 

J’ai passé un superbe moment avec ce livre!!Au départ, je l’ai emprunté à Isabelle en me disant que je n’attendais pas grand-chose de ce livre, que j’allais certainement m’ennuyer, car j’avais lu pas mal de critiques négatives…Puis finalement, je me suis laissée happer par les petites anecdotes vraiment pas piquées des vers :)J’ai adoré repérer les différents types de clients (et me dire « finalement, c’est pas faux », ainsi que les petites phrases sommes toutes débiles que de nombreux clients lâchent régulièrement aux hôtesses de caisse….Cela donne aussi un tout autre regard sur ce métier trop souvent dénigré et rabaissé… et j’admire la patience de ces personnes, car je pense que je n’en aurais pas le quart de la moitié :) entre les clients mécontents, ceux qui n’ont aucune patience, ceux qui ne connaissent pas le respect, les pressés, ceux qui ont « toujours oublié un truc en rayon », … je crois que sans l’avoir vécu, on ne peut pas vraiment se rendre compte ;) Hylyirio

hylyirio
14/10/11
 

J’avais pas mal entendu parler de ce livre sur la blogosphère, plutôt en bien, mais je ne pensais jamais l’acheter…jusqu’au jour où je suis devenue caissière, pardon « hôtesse de caisse », le temps d’un été…Quand j’ai croisé ce tout petit livre en sortant du boulot un soir, j’ai eu une envie subite de l’acheter, histoire de prendre avec le sourire ces situations improbables que je vis en ce moment à longueur de journée. Au final, j’ai passé un chouette moment avec cet ouvrage. J’ai souvent souri, parfois ri et je ne regrette pas du tout mon achat.Il faut dire qu’il s’en passe des histoires en caisse, entre les clients grincheux, voire odieux ; ceux aux requêtes improbables ; l’attitude de certains chefs et la monotonie de certains gestes, il ya de quoi devenir fou…ou suicidaire. Sans compter le stress des premiers jours, où, après une formation éclair de 15 minutes, l’on vous remet un « caisson » contenant la valeur de près d’une semaine de boulot. Bref, je me faisais pas mal de réflexions, je notais deux trois trucs dans un coin, et j’ai finalement eu besoin d’ « exorciser » tout ça. Et pour cette raison ce livre est vraiment tombé à point. C’est dingue de voir ces situations vécues chaque jour, racontées avec humour, par une « ancienne » du système. On se sent un peu moins seule face à tous ces petits tracas, et j’ai refermé le bouquin le sourire aux lèvres, un poil remotivée, tout en me disant « heureusement, pour moi c’est bientôt fini ! ». Tout est très bien observé, analysé, réel !J’ai bien aimé aussi la « leçon » que donne Anna Sam au lecteur. C’est bien amené et j’espère que cela changera l’attitude de certains lors de leur prochain passage en grande surface.Alors certes, côté style, c’est très, très léger ; certes les chapitres manquent de transitions et certains éléments peuvent sembler répétitifs ; mais bon, il ne faut pas oublier qu'il s'agissait à la base de billets publiés sur un blog et puis je pense qu’en ouvrant ce bouquin on sait très bien que l’on ne se plonge pas dans un monument de la littérature !Bref, un petit bouquin frais et sympa, qui m’a vraiment amusée mais qui m’aurait sans doute beaucoup moins intéressée , et que je n’aurais même probablement jamais ouvert « hors contexte ».

un flyer
13/05/11

Anna Sam est caissière, elle fait partir des nombreux diplômés (voir surdiplômés) qui, faute de mieux, effectue des emplois non ou peu qualifié. Son livre se présente comme un petit manuel de survie au futur caissier. Elle décline des thématiques sous forme de multiples anecdotes avec un ton de connivence humoristique parfois un peu lourdaud. Le chefaillon, le statut de travailleur précaire, les clients odieux, la difficulté du métier, l‘impression de devenir un robot (sentiment exacerbé par l’attitude des clients…).Ce livre est amusant est en même temps révoltant, comment le statut de client donne le droit de traiter du personnel de telle façon ! Certaines attitudes de clients prouvent une chose : la connerie n’a aucune limite !Un chapitre m’a particulierement touché, Anna y explique qu’une collègue qui a fait le même metier que vous et ayant eu une évolution (passer de la caisse à la mise en rayon semble être une monté dans l’échelle sociale !) finira pas vous regarder avec dedain !Anna a commencé à raconter ses tribulations sur un blog, format parfait pour une chronique. Le passage du blog au livre rend le tout un peu indigeste, à lire en picorant donc ! Une heure de lecture est le souverain remède contre les dégoûts de la vie. Montesquieuhttp://mespetitesidees.mabulle.com

Delph83
13/04/11
 

Un livre divertissant, mais sans grande profondeur. Un défilé de clients et une ribambelle de situation dans lesquels on se reconnait si on travail en contact avec du "public" ou des "clients".

Alexandraaa
04/01/11
 

Bon, alors par où commencer? Disons que j'avais un regard très critique sur ce livre à la base, étant moi-même caissière à mes heures. Ce livre se lit vite et bien, ce n'est pas le problème. C'est juste que je n'ai pas accroché. ça fait très "récit anthropologique", ce qui devient vite ennuyeux. Et ça ne donne vraiment pas envie de devenir caissière...oups, pardon hôtesse de caisse. En bref, je dirais qu'Anna Sam décrit de façon assez dramatique, bien qu'avec humour le quotidien d'une caissière. En revanche, elle attire notre attention sur les préjugés sur les caissières, ce qui est une bonne chose. On considère souvent les caissières comme des idiotes qui n'ont pas pu faire autre chose de leur vie, ont deux de QI et aucune culture générale...Non, on est pas toutes sous-diplômées ! Je suis bien caissière depuis octobre tous les week-ends en étant bac+2 et en étant encore étudiante.Point négatif, en tout cas : le style littéraire laisse vraiment à désirer. On sent malheureusement l'oeuvre commerciale derrière...Dommage vu, qu'à la base, c'était un blog destiné au partage !

wellreadkid
05/08/10

Perso j'ai été déçue: beaucoup de poncifs, des situations drôles certes, mais écrites à l'emporte-pièce ... l'auteure ayant une formation littéraire, avant d'être caissière!, je m'attendais à mieux ... je trouve le livre "baclé", l'idée méritait mieux.Par esprit de justice, je ferai une nouvelle tentative de lecture, car je me suis arrêtée avant la moitié du livre!

Glad29
15/05/10
 

On rit jaune Des situations cocasses où chacun se reconnaîtra ! Serez-vous le client pressé, malhonnête, près de ses sous ?...Une chose est sûre, vous ne verrez plus les caissières de la même façon ! Moment de lecture bien agréable.

Biiip Anna Sam, 28 ans, a derrière elle un diplôme universitaire en littérature et … 8 ans de caisse en supermarché. Ne pas s'arrêter au résumé un peu abrupt de l'éditeur, le ton du récit est tout autre ! Du début à la fin, l'auteure parvient à nous faire passer de l'autre côté de la caisse avec beaucoup d'humour et de légèreté. L'attitude des clients, autres personnages de ce livre, vous fera tantôt sourire, tantôt réfléchir… et vous fera redoubler d'indulgence lors de vos prochaines courses hebdomadaires. Chers collègues, certaines scènes face au tapis de caisse vous en rappelleront peut-être d'autres, quotidiennes… le problème du "code barre qui ne passe définitivement pas alors qu'il y a 10 personnes qui attendent derrière" vous mettra la puce à l'oreille ! Chers lecteurs, soyez indulgents, que ce soit en supermarché ou en bibliothèque… bonne lecture ;-)

Biiip Anna Sam, 28 ans, a derrière elle un diplôme universitaire en littérature et … 8 ans de caisse en supermarché. Ne pas s’arrêter au résumé un peu abrupt de l’éditeur, le ton du récit est tout autre ! Du début à la fin, l’auteure parvient à nous faire passer de l’autre côté de la caisse avec beaucoup d’humour et de légèreté. L’attitude des clients, autres personnages de ce livre, vous fera tantôt sourire, tantôt réfléchir… et vous fera redoubler d’indulgence lors de vos prochaines courses hebdomadaires. Chers collègues, certaines scènes face au tapis de caisse vous en rappelleront peut-être d’autres, quotidiennes… le problème du « code barre qui ne passe définitivement pas alors qu’il y a 10 personnes qui attendent derrière » vous mettra la puce à l’oreille ! Chers lecteurs, soyez indulgents, que ce soit en supermarché ou en bibliothèque… bonne lecture ;-)

Un métier plein de surprises ! Amusantes, drôles, cocasses, des situations que nous avons parfois vécues et auxquelles nous avons assisté. Sans prétention, mais avec beaucoup d'humour, cette jeune femme nous rappelle que la vie n'est pas un long fleuve tranquille. Un métier plein de surprises !

Anna Sam a une licence de Lettres Modernes... et pas de debouchés. Alors elle commence un petit boulot de caissière, juste ponctuellement. Mais le ponctuellement dure... Après quelques années, elle écrit un livre plein d'humour sur son expérience, avec son point de vue sur le métier, les clients.L'idée est bonne, le ton assez drôle. Mais très honnêtement, j'ai trouvé l'ensemble décevant. J'ai moi-même fait quelques mois comme caissières plusieurs étés, et avec mon peu d'expérience, j'aurais eu autant voire plus à raconter. J'ai trouvé que l'auteur ne développait pas assez : ça manque d'anecdotes, ça manque de commentaires, ça reste un peu gentillet et creux. Mais c'est distrayant.

Radicale
25/10/09
 

Vous ne regarderez plus les caissières de la même façon ! Anna Sam s'est d'abord faite connaître pour son blog (http://caissierenofutur.over-blog.com/). Au vu du nombre de curieux et de fidèles, elle a décidé de coucher sur le papier son quotidien d'hôtesse de caisse dans un hypermarché. Avec beaucoup d'humour, elle relate de petites anecdotes : entre le client malpoli, colérique, de mauvaise foi, son poste stratégique permet de dresser un tableau des consommateurs que nous sommes ! Malgré l'ingratitude et la cadence de son travail, elle reste positive, tout en devenant très vite l'égérie de la corporation des caissières !

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.25 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition