Villas rouges (les)

SECRET, ANNE

livre villas rouges (les)
EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 19/03/09
LES NOTES :

à partir de
17,80 €

SYNOPSIS :

Lors d'un transfert pénitentiaire dans Paris, un activiste allemand, mélangeant terrorisme et voyoucratie, est libéré par un commando. Un policier trouve la mort dans l'opération. Kyra, la conductrice de la voiture d'interception, plonge dans la clandestinité et la cavale. Partant de là, le livre d'Anne Secret mute et devient la narration fidèle d'une errance. De villas cossues en baie de Somme à Paris, et d'Ostende au casino de Luxembourg, on accompagne la jeune femme, raccrochée à la vraie vie à travers les nouvelles du monde dispensées par la presse. Kyra poursuit un double but : retrouver un amour trop vite disparu et donner un sens à son existence qu'on devine terne avant l'événement.
Ces quêtes relèvent de l'absolu et sont la marque d'une expérience solitaire. Kyra passe un temps infini à attendre, mais cette solitude erratique ne lui pèse pas, sachant qu'elle écrira le mot fin à son histoire. Anne Secret, dépositaire inspirée d'une écriture du comportement, évite les afféteries stylistiques et le pathos encombrant. Nous sommes dans le factuel, la fuite, la naissance du désespoir au centre de paysages noyés, de contacts improbables, de manipulations désinvoltes. Dans ce roman, comme dans L'Escorte (Fayard, 2005), l'écrivain reste cinglante et précise, juste dans la dérive politique et compassionnelle pour les apprentis héros de seconde division.
1 personne en parle

Une femme , que rien apparemment ne destinait à cela, participe à l'attaque d'un fourgon pour libérer un activiste allemand. Puis c'est la cavale , la clandestinité. D'abord dans la baie de Somme , puis à Paris avant que la tragédie ne se dénoue au Luxembourg. Au cours de cette errance, nous découvrirons peu à peu quelles ont été les motivations de Kyra, sans pour autant que le récit tombe dans la psychologie à outrance. Bien au contraire.Beaucoup d'attente dans ce roman d'Anne Secret, Les villas rouges, jamais d'ennui car l'auteure va à l'essentiel, sans apitoiement ni détails inutiles. les sentiments ne sont pas gommés mais juste bridés.Les villas rouges est une tragédie en mouvement.Un récit qui avance apparemment en louvoyant , les trajets en train ou en voiture y ont une place prépondérante, mais ce n'est qu'un leurre : le récit est tendu comme une flèche qui ne peut qu'atteindre sa cible. Une vraie découverte. cathulu

cathulu
31/12/12
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.23 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition