Les yeux secs

CATHRINE, ARNAUD

livre les yeux secs
EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 25/02/99
LES NOTES :

à partir de
4,00 €

SYNOPSIS :

Ils passent la grille et traversent le minuscule jardin qui n'a pas été entretenu depuis plusieurs semaines et dont les herbes envahissent l'allée centrale. Ils entrent. L'odeur du grand hall les agresse immédiatement. L'un d'eux grogne. Ils découvrent alors les quatre corps enchevêtrés sur le grand tapis. Ce pourrait être n'importe où. N'importe quand. Une guerre civile ravage le pays. Un adolescent
et sa soeur ont survécu à l'exécution sommaire de leurs parents. Esseulés et clandestins, ils doivent impérativement se faire oublier durant les patrouilles de la milice et s'obligent au pire : singer la mort auprès des cadavres du père et de la mère. Luttant pour ne pas devenir les otages de leur propre peur, les deux orphelins vont vivre à l'affût, dans l'attente d'une improbable libération.
5 personnes en parlent

Dans un pays indéfini, une guerre civile. Une milice traque et assassine toutes les personnes dont les noms sont sur sa liste. « On leur dit de ne pas regarder le visage des victimes et d'obéir sans état d’âme aux ordres de tir de leur chef »Odell et Hamjha sont frère et sœur, adolescents, et leur seul moyen d'échapper à la tuerie générale est de feindre la mort en s'allongeant sur les corps sans vie de leurs parents, dans le hall d'entrée de leur maison. Mais combien de temps pourront-ils tenir ainsi, dans cette horreur pure ?Survivront-ils ? Peuvent-ils faire confiance à leurs voisins ? Le récit est aussi bref que la narration est épurée et glaçante. Une histoire courte sur la peur, le courage, le renoncement, l'espoir, la dénonciation, la terreur qu'engendre la guerre. Un texte qui saisit le lecteur qui ne peut le lâcher avant de connaître le dénouement, aussi éprouvant soit-il.Les yeux secs est le premier roman d'Arnaud Cathrine, qui avait 25 ans au moment de sa publication. Laure

Jdhelene
11/01/15
 

Livre bref qui se lit en deux bonnes heures tout au plus.Roman rapide donc, qui effleure le problème de la guerre qui broye les individus pris dans la tourmente sans avoir aucune prise sur le fil des évènements : faut-il espérer, résister dans l'ombre, chercher à survivre ou se résigner et affronter au plus vite une mort inévitable ?Loin des récits de batailles, ce livre est une invitation à la réflexion sur l'inhumanité des guerres.Plus d'infos sur l'auteur : www.arnaudcathrine.comPhiL / Délire de Lire - Ciney

DelireDeLire
31/03/11
 

Un pays où la guerre civile fait rage. Deux adolescents ont survécu mais à un pris douloureux : faire semblant d’être morts à côtés des cadavres de leurs parents. Comment s’en sortir et surtout comment vaincre peur ?Premier livre d’Arnaud Cathrine que je lis… mieux tard que jamais ! Ici pas de nom de pays ou d’année, c’est l’horreur d’une situation qui est mise en avant. La guerre, les patrouilles de la milice, les traitres ... le lecteur encaisse !Je n’avais pas lu pas la quatrième de couverture alors quand j’ai appris qu’ils devaient singer la mort à côté de leurs parents, le choc a été brutal. Les deux adolescents passent par différents stades : le renoncement, l’envie de s’en sortir, le découragement. La révolte qu’il sont obligés de terrer au plus profond d’eux même et la peur omniprésente…. On se prend tout ça en pleine figure et j’ai été happée par tous ces éléments !Sauf que le dénouement tragique est trop prévisible et se produit trop vite. D’où une impression d’inachevé….Une lecture qui m’a secouée...Quand on sait qu’il s’agit d’un premier roman, on n’a qu’une seule envie : lire d’autres livres de cet auteur !« La mort qui est en marche, c’est un sentiment dont est tout de suite confusément persuadé. Voilà ce que ça fait vraiment quand elle est proche : on sait seulement qu’elle est là ». http://fibromaman.blogspot.com/

clarac
27/07/10
 

Petit livre très rapide à lire qui n’est pas déplaisant. Le style est très agréable mais l’histoire ne m’a pas marqué plus que cela et aurait peut-être pu être un peu plus approfondie. A vrai dire j’ai eu une impression de déjà vu. L’univers raconté m’a beaucoup fait pensé au livre “Le message” d’Andrée Chédid. Pour résumer, la lecture est sympathique mais ne vous attendez pas à trouver dans ce livre une histoire qui vous chamboulera. A noter que “Les yeux secs” est le premier roman écrit par Arnaud Cathrine, “La disparition de Richard Taylor“ déjà plus récent (2008) m’a laissé une bien meilleure impression et j’ai bien envie de lire d’autres ouvrages de ce jeune auteur.Un résumé ainsi qu'un extrait de ce livre sont disponibles sur mon site.

Artsouilleurs
09/05/09
 

Emouvant Un court roman qui plaira particulièrement aux adolescents. L'histoire est émouvante et l'écriture est belle.

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.07 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition