Chronique des vampires t.2 ; lestat le vampire

RICE, ANNE

EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 04/04/13
LES NOTES :

à partir de
8,00 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Lestat de Lioncourt, benjamin d'une famille de hobereaux auvergnats ruinés, est vampirisé vers 1770 à Paris, dans sa vingtième année, par un démon qui l'a vu jouer dans un théâtre miteux. Des péripéties innombrables le ramènent deux siècles plus tard à San Francisco où, attiré des profondeurs de la terre par le climat dionysiaque
qui règne à nouveau dans le monde, il crée un groupe de rock du nom de « Lestat le Vampire » et lance un défi suprême aux « puissances des ténèbres » en jouant sa musique « à réveiller les morts ». Car Lestat est un vampire impie, qui ne croit ni à dieu ni à diable, un téméraire, ivre d'amour et de sensualité...
5 personnes en parlent

C’est, assurément, le meilleur tome de la série. On y voit un Lestat humain découvrir les joies de Paris, un Lestat plein de rêves, qui se voit fauché en pleine jeunesse par un vampire. Nul n’est besoin de dire que l’on a pas le temps de s’ennuyer: l’on apprend ainsi comment Lestat a rencontré Armand (délicieusement sadique, l’Armand. « Je lui ai volé ses mains »), ou comment il a appris le secret de « ceux qu’il faut garder ». Anne Rice commence à dévoiler la mythologie des vampires, et l’on n’a qu’un souhait, en savoir plus sur ces premiers vampires qui ont un jour foulé la terre en plein jour, des millénaires auparavant.Anne Rice manie le paradoxe et l’absurde avec talent : les vampires, qui ont passé des millénaires dans l’ombre, sont soudain sur le devant de la scène, en pleine lumière, à cause de Lestat le scandaleux. Qu’un vampire de trois cents ans fasse hurler ses jeunes groupies, fasse la couverture de Rolling Stones, et décide, tout bonnement d’être une rock star, c’est certes absurde, mais tellement bien trouvé. Un autre moyen de retrouver la scène de sa jeunesse.Un très bon livre, en soit. A lire suivi de « La reine des damnés ». Il n’existe pas d’adaptation de ce livre, mais vous pouvez vous faire une idée de ce que peut donner un Lestat rock star sous les traits de Stuart Townsend, et regarder le clip « Forsaken » dans « La reine des damnés ».

wellreadkid
07/08/10
 

C'est poétique, envoutant - tout autant que Lestat. On le suit dans Paris, on découvre son histoire et on ne s'ennuie jamais ! Un livre à dévorer sans modération !

choukinette
10/10/14
 

Lestat nous emmène dans sa vie d'homme, qui fuit le domaine de ses parents pour etre comédien à Paris, et de vampire, "libertin et impie ", il est passionnant, on le suit sans hésiter, ce livre pourrait même etre lu d'une traite, tant il est entrainant. Le style d'Anne Rice est luxuriant, on a l'impression de pénétrer dans une jungle de sonorités presque poétiques. Excellent.

Arfirith
23/08/12
 

Sans conteste le meilleur. J'ai beaucoup aimé Entretien avec un vampire mais le caractère de Louis m'ennuie au possible... Les aventures de Sieur de Lioncourt sont bien plus appétissantes et divertissantes.Sa vie d'humain me plait, elle cadre avec le personnage et montre qu'autant en mortel qu'en vampire, Lestat assure.

Dromiche
16/11/11
 

J'ai adoré Entretien avec un vampire, c'est donc tout naturellement que j'ai décidé de me plonger dans la suite des chroniques sur les vampires d'Anne Rice. Dans ce tome, Lestat se réveille d'un long sommeil en 1984, il décide de faire partir d'un groupe de rock et de révéler aux mortels l'existence des vampires. Pour cela il organise un concert et écrit une autobiographie. Ce livre est donc l'histoire de sa vie. On apprend qu'il est né au sein de la noblesse française, à l'époque de Louis XV. Il faisait partie d'une noblesse assez pauvre, d'ailleurs il était en désaccord avec sa famille mis à part sa mère qui se sacrifiait beaucoup pour qu'il fasse ce qu'il lui plaise. Il passait donc beaucoup de temps dehors, à chasser. Un jour, il parvient même à tuer une meute de loups qui s'attaquait au bétail des paysans. Cet événement va marquer sa vie. Peu de temps après, il fait la connaissance de Nicolas un jeune homme doué pour le violon ils décident de s'enfuir ensemble pour Paris, il devient comédien, et réussit assez vite grâce à son physique. Une nuit, il se fait enlever par un vampire qui lui offre le don ténébreux, il devient un vampire. Magnus, l'immortel qui l'a transformé, se suicide et lui lègue sa tour ainsi que son immense fortune. Il couvre de cadeaux les personnes qu'il aime : Nicolas, sa famille, le théâtre où il jouait. Malgré sa fortune, sa nouvelle vie, il se sent seul, c'est alors qu'un jour on lui apprend que sa mère, mourante est à Paris pour lui dire au revoir. il décide d'aller la voir et de lui offrir le don ténébreux. Peu de temps après, il fait la même chose pour Nicolas, qui n'allait pas bien depuis la nuit de sa disparition. Mais tout ne se passe pas comme il l'avait prévu, c'est alors qu'il rencontre les enfants des ténèbres.J'ai beaucoup aimé ce livre, tout d'abord, pour le fait que les vampires soient de « vrais » vampires. Depuis le sucés de Twilight, beaucoup de livres ont été écrit sur ce thème, mais je trouve que les vampires se sont humanisés depuis, ils ne boivent pas de sang humain, ils ne craignent plus la lumière du jour, ils vont au lycée, ou travaille, ils ne sont plus effrayants. Alors qu'avec ces chroniques, on a plutôt affaire à de « vrais » vampires même s'il côtoient les humains, il se nourrissent bien de leur sang, vivent la nuit et dorment dans des cercueils. De plus avec ce roman, on voyage à travers les pays, les continents, les époques : de l'Égypte antique à San Francisco de nos jours, en passant par la Gaule, l'Italie à la Renaissance... Et évidement, on en apprend beaucoup plus sur Lestat. Il m'apparaissait dans Entretien avec un vampire, comme un individu sans scrupule tuant n'importe qui, jouant avec ses victimes, avec Louis, je l'imaginais aussi plus jeune qu'il ne l'étais réellement, et ne sachant pas grand chose sur les vampires. Il devient plus attachant dans ce livre, parce qu'on en sait plus sur son histoire, sa famille, ses sentiments, ses souffrances. En bref, ce roman est fantastique, il m'a vraiment donné envie de lire la suite.

Hipi
28/07/10
 

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.37 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)