Lettre a laurence

BOURBON BUSSET, JACQ

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 02/02/89
LES NOTES :

à partir de
6,60 €

SYNOPSIS :

Un amour conjugal exceptionnel, assumé mentalement, intellectuellement, sensuellement dans les bonheurs et les difficultés, telle fut la raison de vivre de l'auteur. S'il s'adresse ici à sa femme disparue, c'est que la mort est impuissante à troubler la véritable mystique de l'alliance que le couple a su créer au jour le jour pendant quarante ans
de vie commune. Dans cette lettre bouleversante de simplicité, bourbon busset parle intimement à laurence. leurs défis et leurs triomphes à travers le temps, l'obstination courageuse et gaie qu'ils ont mise à construire leur union, tout cela finit par dessiner l'infini d'un visage, celui de la femme qu'il avait tendrement surnommée le lion.
1 personne en parle

Je te regarde et je comprends, une fois de plus, que j’écris pour qu’on t’aime. Mon journal n’a été publié que pour cette raison et, si je m’obstine à écrire, c’est pour augmenter les chances de te faire aimer.J’écrivais pour toi. Je continue. Je te lisais la page. Maintenant, je m’adresse à toi. Je cherche à me prouver ainsi que mes mots sont capables de t’atteindre, même s’ils restent sans écho. [pp. 89-90]Tel est le but avoué de Jacques de Bourbon Busset dans cette longue lettre à Laurence, sa femme défunte. Il a eu la chance de vivre avec elle un amour absolu et « cette étrange complicité qui faisait de nous les coauteurs d'un roman où se mêlaient les lianes vertes du sentiment, les étincelles des idées, les nénuphars du souvenir, les tentacules de l'angoisse. » [p.53] Cet attachement qui les liait et continue à les lier par-delà la mort est perceptible à chaque page à travers les mots de l’auteur. On sent toute sa pensée tournée vers son aimée lorsqu’il reconstruit leur histoire, lui rend hommage et reconnaît tout ce qu’il lui doit. Contrairement à André Gorz, il en a toujours été conscient et a toujours écrit pour évoquer sa femme. Il le fait à nouveau, non pour réparer un quelconque tort, mais la garder auprès de lui et la faire connaître au monde. Le ton m’a semblé plus lyrique que dans la Lettre à D. et tout aussi touchant. L’auteur développe toute une conception de l’amour, celle qu’il a partagée pendant plusieurs années. Un seul aspect de cette « philosophie » de vie m’a dérangée, car je ne m’y retrouvais pas tout à fait : Jacques de Bourbon Busset et Laurence étaient très croyants, et cela se ressent fortement à la fin de cette lettre.Une très belle lettre d’amour, très émouvante.

AmandineMM
16/02/13
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.08 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition