Lettres a l'absente

POIVRE D'ARVOR-P

livre lettres a l'absente
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 01/06/94
LES NOTES :

à partir de
4,10 €

SYNOPSIS :

Patrick Poivre d'Arvor Lettres à l'absente Comme des milliers d'adolescentes en France, Solenn, seize ans, est atteinte d'anorexie mentale : une maladie d'origine psychologique qui conduit le sujet à refuser toute alimentation, au point de mettre sa vie en péril. Solenn est l'« absente » de cette bouleversante lettre ouverte, dans laquelle Patrick Poivre d'Arvor, en marge de la vie trépidante d'un journaliste vedette de la télévision, s'interroge inlassablement
sur les causes, sur l'aide aussi qu'il peut apporter à son enfant. Et dévoile la souffrance d'un père par-delà son aura d'homme public. Ce Breton, qui parle si bien de Belle-Ile et de Trégastel, est de granit. Quand l'ignominie veut le blesser, il a la réaction d'un enfant indigné, rageur. Et quand le malheur menace, il fait front. Vous l'avez compris, ses « lettres » à Solenn sont bouleversantes. Jean-François Josselin, Le Nouvel Observateur. 
2 personnes en parlent

L'absente du titre, c'est Solenn, la fille du célèbre journaliste. Atteinte d'anorexie mentale, elle a 16 ans et vient d'être internée au Kremlin-Bicêtre en ce début d'automne 1992. Son père, fou de douleur et désespérément impuissant face à la maladie de sa fille, décide de tenir son journal pendant les longs mois d'hospitalisation qui le tiennent à distance de celle qu'il aime le plus au monde.L'absente est en réalité plus que présente dans la vie de son père qui ne cesse de penser à elle alors qu'il doit arpenter la planète pour couvrir l'actualité. Elle se fait encore plus présente lorsqu'il part pour la Somalie la veille de son internement. Somalie en guerre où chaque enfant décharné lui rappelle le corps de celle qu'il a surnommée sa petite Somalienne...On ne ressort pas indemne de ce genre de lecture, surtout lorsque l'on a soi-même été à la place de Solenn. Surtout lorsque l'on a tenté, en vain, de savoir ce qu'ont pu ressentir son père, ses parents tenus à distances par les autorités médicales, tenus à distance par la maladie... Surtout lorsque l'on sait que Solenn, ne supportant plus de vivre, mit fin à ses jours à peine plus de deux ans après l'écriture de ce livre, alors qu'elle venait tout juste de fêter ses dix-neuf ans. Sans doute le nœud du problème réside-t-il en partie dans cette phrase-chapitre : "On n'a pas le droit d'aimer sa fille comme ça."Ce texte bouleversant n'en demeure pas moins l'une des plus belles déclaration d'amour d'un père à sa fille, à cette petite fille malade de la vie qu'il n'a pas pu retenir...

Naurile
19/04/14
 

Un livre très dur à lire. Pas grammaticalement mais en émotions car moi personnellement je me suis mise à la place de la fille anorexique et la wahou c'est totalement différent et donc très dur à lire.

Bbey
01/11/10
 

Format

  • Hauteur : 16.50 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.07 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie