Frida kahlo par frida kahlo

KAHLO, FRIDA

livre frida kahlo par frida kahlo
EDITEUR : CHRISTIAN BOURGOIS
DATE DE PARUTION : 06/09/07
LES NOTES :

à partir de
28,40 €

SYNOPSIS :

Ce livre est un recueil de textes - principalement des lettres - signés de la main de Frida Kahlo. Car celle qui s'est inlassablement peinte s'est aussi écrite. Réunies et classées par ordre chronologique par Raquel Tibol (écrivain, critique d'art et journaliste, spécialiste de sa vie et de son oeuvre), ils constituent une véritable autobiographie de Frida Kahlo : ses amours, son accident, sa peinture, mais aussi son regard sur la vie politique, artistique et intellectuelle du Mexique de 1922 (elle est alors âgée de quinze ans) à 1954 (l'année de sa mort). Ces écrits, contrairement à ses tableaux, n'étaient pas destinés au grand public. C'est donc un regard intimiste, souvent sans pudeur, qu'elle porte sur trente années de sa vie, s'adressant sur ce même mode à nombre de
personnages publics tels que Diego Rivera bien sûr, mais aussi le compositeur Carlos Chávez, la comédienne Dolores del Río, le poète Carlos Pellicer, Abby Rockefeller, Ella et Bertram D. Wolfe, Nikolas Murray, etc. Frida Kahlo écrit comme elle peint ; seul le matériau change, ainsi qu'en témoigne ce « portrait de Diego », morceau de bravoure qui débute ainsi : « je le peindrai avec des couleurs que je ne connais pas : les mots ». On a peine à le croire en la lisant. Tantôt elle a la plume facile, se répand, se répète, inlassablement ; tantôt elle pèse ses mots, joue avec, les réinvente. Ces lettres permettent de retracer l'existence de Frida peintre, Frida engagée, Frida malade, Frida amoureuse des hommes mais aussi des mot... avec la douleur que cet amour suppose.
1 personne en parle

On la croyait brisée pour toujours, transpercée par une barre métallique un jour de septembre 1925, après trois mois d'alitement elle se relèvera une première fois. On la croyait désormais forte, elle se révèlera fragile, constamment tourmentée, déchirée au plus profond de son être. Frida Kahlo nous trace peu à peu son portrait, ou plutôt ses portraits, tant le personnage est multiple et varié comme dans le tableau des deux Frida qui retrace la difficulté de sa vie, de ses relations, ses angoisses face à la souffrance, la vie et l'impossibilité d'être mère. Sa correspondance la met à nu, parfois charmeuse, parfois capricieuse, comme peuvent l'être les grands artistes, comme peut l'être l'humain. Pour combattre la douleur, elle se mettra à peindre, souvent des autoportraits, mais que peut-on peindre quand votre horizon s'arrête à des barreaux de lit, quand vous même faite partie de l'horizon. La vie sera souvent difficile, bancale pour Frida la boiteuse, toujours en manque d'argent, angoissée par son poids, par ses amours tumultueux avec le peintre Diego Rivera. Combattante dans l'âme, elle fréquentera les cercles communistes, côtoiera les surréalistes, l'intelligentsia mexicaine et européenne, mais également le monde des médecins et des charlatans.Entre bloc opératoire et difficile convalescence, la douleur devient omniprésente dans son corps et dans ses lettres, la faisant basculer dans un long tunnel dépressif qui s"achèvera en 1954. " J'espère que la sortie sera joyeuse". Pasdel

Pasdel
26/12/14
 

Format

  • Hauteur : 20.00 cm
  • Largeur : 12.00 cm
  • Poids : 0.37 kg
  • Langage original : ESPAGNOL (MEXIQUE)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition