Lily la tigresse

KIMHI, ALONA

livre lily la tigresse
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 12/01/06
LES NOTES :

à partir de
22,30 €

SYNOPSIS :

La jeune Lily, « 112 kilogrammes de femme », vit seule depuis que son fiancé - effrayé par son poids - a annulé leur mariage à la dernière minute. Elle combat sa solitude et ses angoisses à coups de bains moussants et de gorgées de Porto, et surtout en passant ses soirées en compagnie de Ninouch, sa seule amie. Depuis leur rencontre dans la clinique où Lily travaille en tant qu'hygiéniste dentaire, les deux femmes sont inséparables. Du moins, autant que Léon, le compagnon violent et jaloux de Ninouch, le permet. Car Léon, devenu riche grâce à l'invention d'un panty électrique anti-cellulite, protège et couve la fragile Ninouch, qu'il a arrachée à la prostitution, en usant de méthodes parfois musclées. Mais un soir, alors que Léon refuse encore une fois de laisser
sortir Ninouch, Lily décide de se rendre seule au cirque en taxi. Coincée dans un embouteillage, elle arrive après la fin du spectacle, d'autant plus dépitée qu'elle découvre sur le programme que le dompteur de fauves n'était autre que Taro, son premier amant, le jeune Japonais qui lui a fait perdre sa virginité dans les toilettes d'un Boeing 737 au-dessus de l'Atlantique ! Aidée par l'ineffable Mikhaëla, la conductrice de taxi, Lily retrouve Taro qui lui fait don d'un bébé tigre avant de repartir au Japon. Un cadeau qui donne alors à sa vie un tournant inattendu... D'une drôlerie et d'une fantaisie éblouissantes, ce deuxième roman impose définitivement Alona Kimhi sur la scène littéraire internationale comme un des écrivains les plus originaux de sa génération.
3 personnes en parlent

La grosse Lily n'est pas la fille d'un chef indien. Ses copines ne sont pas Clochette et Wendy mais Mikhaëla, chauffeur de taxi et Ninouch, ancienne prostituée. Faut-il voir sous les traits de Taro, celui qui a aimablement soulagé Lily de sa virginité, une version transsexuelle de Peter Pan ? Franchement je l'ignore, je ne sais même pas s'il existe un quelconque rapport entre les personnages de J.M Barrie et ceux d'Alona Kimhi.... Mais bon, rechercher les similitudes a été ma seule façon d'essayer de trouver un petit intérêt à ce roman que je n'ai pas tout, mais alors vraiment pas du tout, aimé.Tout d'abord je dois dire que je n'apprécie pas le réalisme magique. Quand le fantastique s'immisce dans la réalité, ça me perturbe; je préfère que les genres soient bien distincts.Ensuite j'ai trouvé affligeante voire écoeurante l'obsession de Lily pour le sexe et pourtant je ne suis pas prude. Ses 112 kg de chair triste font peser sur le roman un climat de vulgarité nauséabonde.En bref, la seule chose que j'ai aimé dans ce livre c'est sa couverture. Holly

un flyer
26/01/13

Les aventures de Lily et ses amies Ninoutch et Michaela sont quelque peu déconcertantes...Tour à tour le lecteur plonge dans le récit des amours chaotiques de l'héroïne éponyme (voire même de ses aventures sans lendemain), jeune femme obèse qui assume ses rondeurs, puis dans les aventures assez glauques de Ninoutch, prostituée repentie battue par son compagnon millionnaire, enfin dans la vie de Michaela, mère de famille chauffeur de taxi un rien survoltée et qui parait "équilibrée" au vu des deux autres. C'est un cadeau un peu spécial offert par le premier amant japonais de Lily, un bébé tigre du Bengale, qui va transformer la vie de nos trois protagonistes. L'ensemble se lit facilement et le style concorde tout à fait avec les personnages en présence. Le dernier quart du roman est assez surprenant voire baroque, ce qui me vaut de classe ce livre dans les "ovnis littéraires". Certains y verront une parabole sur la liberté, d'autres l'inventivité flamboyante d'un écrivain qui ne s'est pas donné de limites. A vous de juger vivi

vivicroqueusedelivres
20/02/12
 

Lily est une épicurienne, on le devine d'emblée. Sa recherche perpétuelle du plaisir est tout autant enthousiasmante et grisante pour le lecteur qui suit ses aventures ! Le ton général est drôle, amusant et étonnant. Alona Kimhi a un don particulier pour la fantaisie et l'excentricité, cela donne vite le tournis. J'étais étonnée de lire aussi vite les 430 pages de ce roman, même si j'avais des yeux de plus en plus hallucinés vers la fin (la tournure des événements clôt franchement le sujet!). Et si, aussi, j'avoue quelques lassitudes pour les longues descriptions sur le passé de Ninouch (ancienne prostituée, un peu débile, mais attachante et fragile, qui partage désormais sa vie avec un type jaloux et violent). Dans ce roman chatoyant, on rencontre donc de l'amour, des jolies rondeurs, un animal sauvage, un dentiste libidineux, des parents comédiens et tout le toutim. C'est original et offert à tous les esprits farfelus et rêveurs. Ce n'est pas non plus un livre sur les femmes rondelettes qui s'assument et réclament de l'amour dont elles ont aussi le droit, pas que ça. Cela va beaucoup plus loin et pousse les frontières de l'imagination ! Et c'est à lire, forcément !

Clarabel
20/02/09

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.44 kg
  • Langage original : HEBREU

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition