Lolita (scenario)

NABOKOV VLADIMI

livre lolita (scenario)
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 14/01/98
LES NOTES :

à partir de
20,20 €

SYNOPSIS :

" Lors d'une projection privée, j'avais découvert que Kubrick était un grand réalisateur, que sa Lolita était un film de premier ordre avec des acteurs magnifiques, et que seuls quelques rares bribes de mon scénario avaient été utilisées (...) Ma première réaction face au film fut un mélange d'irritation, de regret, et malgré tout de plaisir (...) Mais j'avais tort. L'irritation et le regret s'effacèrent bientôt tandis que je me rappelais
ces moments passés dans les collines à chercher l'inspiration, la chaise longue sous le jacaranda, l'énergie intérieure, l'ardeur sans quoi ma tâche n'aurait pu s'accomplir. Je me dis alors que rien n'avait été perdu après tout, que mon scénario demeurait intact dans sa chemise, et qu'un jour je le publierais peut-être - pas en tant que réfutation mesquine d'un film munificent mais en tant que variante affriolante d'un ancien roman. "
8 personnes en parlent

Humbert Humbert est un homme attiré par les pré-adolescantes, les « nymphettes » selon ses propres termes. Tombant sous le charme de Lolita, il fera tout pour se rapprocher d'elle. Voici donc un livre bien étrange. Le style est vraiment superbe, Nabokov écrit vraiment très bien s'adressant parfois directement à nous lecteur ou juge ce qui permet d'entrer plus facilement dans l'histoire. Cependant, l'histoire traîne un peu. Il s'agit en effet d'un pavé de plus de 500 pages où il ne se passe pas tant de choses, le résumé serait vite fait. Ce n'est donc pas un coup de cœur pour moi malgré les nombreuses qualités de ce livre. A ne lire que si vous avez une grande ouverture d'esprit !

Artsouilleurs
01/03/09
 

Un roman prenant et dérangeant. On est pris dans la trame de Humbert Humbert (dit HH), on le prend en "pitié", on l'admire, on le déteste et on fait pareil avec Lolita...Un détail dérangeant : le coté "autobiographique" entre Nabokov et HHà lire absolument (si on a l'esprit ouvert)

Snow
13/02/11
 

A la lecture de ce roman, deux mots me viennent à l’esprit : malaise et longueur.Le récit nous plonge au cœur des pensées de ce pédophile puisque c’est Humbert Humbert lui-même qui nous narre son intérêt croissant pour les petites filles. Il consigne ses impressions dans un journal intime et nous fait part des fantasmes que lui inspire la vue de ces jeunes corps à peine formés. Si les scènes sexuelles sont plus ou moins explicites selon les chapitres, elles ne laissent cependant aucune place à l’interprétation et provoquent un malaise grandissant.Le malaise provoqué par cette histoire tient également du fait qu’Humbert Humbert prend le lecteur à parti (« Cher lecteur »), ce qui nous implique dans le récit, nous donnant le rôle désagréable de voyeur.Et si le sujet provoque un malaise, l’aspect très descriptif du récit n’aide pas à entrer dans le texte. Les phrases sont très longues, marquées par de nombreuses digressions. J’avoue m’être ennuyée…Lolita est considéré comme un chef-d’œuvre de la littérature moderne et c’est à ce titre que sa lecture me paraissait intéressante. Bien que je pressente une lecture difficile, je n’en attendais rien de particulier. Malheureusement, ce fut une réelle déception et je n’ai qu’une envie, me lancer dans une lecture plus réjouissante pour oublier bien vite les images malsaines que ce roman a suscitées. Carnet de lecture

Carnetdelecture
16/10/13
 

C' est avec Lolita ouvrage devenu classique que je découvre Vladimir Nabokov.Passons sur l' histoire dérangeante et malsaine, dès les première pages on est mal à l'aise face au narrateur et à son propos, son ironie mordante, son ton « trop » léger; c'est une sensation qui perdure tout au long de la lecture plus les actes se précisent et plus on oscille entre le dégout pour l' histoire pour cet être abject et la découverte d' une écriture envoutante. Le style est superbe, je relirai cet auteur sur un ouvrage moins sulfureux.

Lacazavent
12/09/13
 

Un roman sulfureux qui se joue des apparences. Pourrait-on encore publier un texte comme celui-ci aujourd'hui ?Deuxième roman écrit en langue anglaise de cet expatrié perpétuel, ce roman est un vrai poème, un hymne à la langue de Shakespeare (ici dans une excellente traduction). La première page vous en donne un avant-goût.Mais attention à vous, c'est un roman piège. La beauté de la langue veut vous faire oublier qui parle et ce qu'il dit. Cet hommage à l'Amérique est aussi un miroir de ses faiblesses et de ses pires travers.Nabokov montre qu'il ne faut rien prendre au premier degré dans cette société trop prospère.Se méfier du narrateur était une idée neuve. L'oublier c'est cautionner un personnage enjôleur mais terrifiant. Une belle idée du pouvoir de la littérature.

RobinsonFlo
24/07/13
 

Une magnifique histoire si l'on arrive à passer une première partie assez éprouvante. Nabokov nous offre 500 pages de poésie et d'amour, que l'on admire au fur et à mesure du recul (nécessaire!) que l'on prend sur ce récit.

RizDeuxZzZ
18/05/12
 

"Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon pêché, mon âme." Telles sont les premières lignes de ce roman, et à mon avis, elles résument à elles toutes seules le contenu. Certes, l'idée originale est sulfureuse voire malsaine: un homme d'âge mûr qui se sait pédophile, tombe amoureux de la fille de sa propriétaire, une véritable "nymphette" de 12 ans à son goût.... Il va même plus loin en se mariant avec sa mère pour mieux approcher la petite. Or, et c'est là que ce roman devient de plus en plus intéressant, cette Lolita en question est tout sauf une ingénue, et notre narrateur se retrouve pris au piège non seulement de sa déviance, mais aussi du comportement de Lolita.... Lolita est un roman dont le sujet dérange, et c'est ce qui a fait qu'aujourd'hui encore il reste un mythe en littérature. Mais Nabokov a eu l'intelligence de traiter ce sujet épineux en inversant les rôles: les gamines ne sont plus aussi sages et naïves, et les pédophiles sont en lutte constante avec leur conscience. Le mieux est que le lecteur mette ses opinions de côté et aborde le contenu en veillant à rester neutre. Nabokov entame sa première partie par le journal intime du narrateur HUmbert d'où le côté sulfureux du style. Puis, le road movie à travers les Etats Unis permet de planifier les personnalités et surtout d'inverser les rôles: Lolita réserve bien des surprises. Le fait d'utiliser les décors et la société américaine est bien choisi car, par ce biais, Nabokov démontre que ses habitants sont aussi tordus que ceux de la vieille Europe, loin s'en faut! Finalement, ce roman est une réussite à tout point de vue, aussi bien dans la finesse d'analyse des personnages que dans la méthode de traitement de l'histoire. En ce sens, il mérite sa notoriété d'un demi siècle. vivi

vivicroqueusedelivres
20/02/12
 

Lolita est un livre auquel il faut vraiment être psychologiquement préparé pour pouvoir pleinement en profiter. Et même alors, c'est parfois difficile. Même en sachant qu'il y a beaucoup d'ironie dans l'histoire.C'était la deuxième fois que je le lisais et je sais qu'il n'y aura pas de troisième fois. Non, pas que le livre est nul au contraire. Vladimir Nabokov écrit divinement bien, mais il nous entraine dans un monde qui me met profondément mal à l'aise : la pédophilie et du côté de l'adulte. Nabokov s'amuse à nous décrire les envies et pensées très dérangeantes du personnage principale Humbert Humbert. On se sent rapidement pas du tout à sa place, mal à l'aise... C'est vraiment dérangeant, horrible.Il est difficile de profiter des mots de l'auteur tellement qu'on s'en veut de continuer à lire ses lignes, mais il écrit tellement bien qu'on ne peut lever les yeux de son œuvre. On ne peut pas lire ce livre si on n'est pas préparé. Et je ne pense pas qu'on puisse le mettre entre les mains de n'importe qui. C'est un livre dérangeant, qui met réellement mal à l'aise. Je pense qu'il faut être très a l'aise avec le sujet (est-ce possible ?) pour apprécier pleinement ce livre où alors savoir ce concentrer uniquement sur la beauté des mots. Je n'ose pas vraiment conseiller ce livre. Mais je pense qu'il faut le lire car aimer quelque chose qui nous dégoute est réellement bizarre.Bref, Lolita est un livre qui ne laisse vraiment pas indifférent. Testez si vous en avez le courage !

MademoiselleLuna
26/10/11
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.27 kg
  • Langage original : ANGLAIS