Lorsque nous vivions ensemble t.2

KAMIMURA, KAZUO

livre lorsque nous vivions ensemble t.2
EDITEUR : KANA
DATE DE PARUTION : 29/10/09
LES NOTES :

à partir de
18,00 €

SYNOPSIS :

Kyôko et Jirô vivent une relation amoureuse tumultueuse et passionnée. Ces deux êtres à fleur de peau entretiennent des rapports violents l'un envers l'autre. Alors lorsque la famille, les collègues ou les médecins s'immiscent
dans leur vie privée, celle-ci redouble de tensions. Tout à la fois attachants, dépendants de leurs émotions et perdus par leurs sentiments, Kyôko et Jirô tentent de construire et préserver un quotidien pas toujours rose.
2 personnes en parlent

Le deuxième tome de ce manga qui nous promet dès le début de nouvelles réflexions sur le couple & la vie de jeunes gens à la recherche de leur voie ne déçoit pas.Toujours aussi élégamment dessinées, ces 400 pages nous bouleversent, nous émeuvent et nous mettent mal à l'aise. En effet, il est question de rupture tant matérielle que psychologique, d'avortement & de tristesse. Un tome noir, tourmenté, des personnages qui ne font rien simplement. Il s'agit de trouver un peu de légéreté dans cette touffeur des sentiments, heureusement le graphisme le permet ! Quel dénouement ? A suivre dans le troisème tome!

deedoux
03/04/12
 

Kyoko et Jiro ont une vingtaine d’années. Ils vivent en couple depuis peu et découvrent les petits bonheurs quotidiens à partager ainsi que les inquiétudes liées à leur nouveau statut… En 1970, le concubinage n’est pas encore un fait accepté par tous. Cette série nous transporte dans une très belle histoire d’amour éphémère, un « je t’aime moi non plus » version Pays du Soleil Levant dont les symboles sont disséminées tout au long du récit.Un couple qui s’amourache et qui se déchire, l’un avec les mots, l’autre avec les gestes. Un couple qui tente de lutter contre les effets néfastes du temps sur leurs sentiments.-Ce triptyque a été écrit il y a plus de 30 ans et le message ne dénote pas. Publié initialement dans un magazine mensuel japonais, il a rapidement connu un succès important auprès du public nippon. Exceptés quelques passages un peu » vieillots « , je trouve que l’ensemble témoigne assez bien du quotidien et des préoccupations des couples actuels. KAMIMURA développe ici en détails une relation amoureuse fusionnelle sur un peu plus de deux ans… Passée la difficulté de lire les premières pages (nouvel auteur, nouveau style, nouveau rythme), on rentre très rapidement dans le récit. Ce triptyque a eu sur moi l’effet de ces moments rares de lectures que je lâche à contre cœur pour aller vaquer à mes obligations.Certains personnages secondaires évoluent de temps en temps (le pasteur, le pervers, la mère célibataire…) mais j’ai eu du mal à comprendre leur utilité, sauf celle de nous chantonner régulièrement ce petit refrain à l’oreille… un refrain comme ça : « les histoires d’amour finissent mal…. en général ». KAMIMURA utilise plusieurs narrateurs (Kyoko, Jiro), ce qui apporte un rythme supplémentaire au récit et permet de ne pas tomber dans le côté totalement fleur bleue de Kyoko.Au détour d’une case, le dessin se mue parfois. Tantôt esquisse, tantôt très sombre, tantôt aquarelle… des petits plaisirs visuels sont disséminés partout. Mo'

Mobd
07/11/11
 

Format

  • Hauteur : 21.10 cm
  • Largeur : 15.00 cm
  • Poids : 0.79 kg
  • Langage original : JAPONAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie