Lucrece borgia

HUGO, VICTOR

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 06/12/07
LES NOTES :

à partir de
1,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Eh bien ! veux-tu que je prenne le voile ? Veux-tu que je m'enferme dans un cloître, dis ? Voyons, si l'on te disait : Cette malheureuse femme s'est fait raser la tête, elle couche dans la cendre, elle creuse sa fosse de ses mains, elle prie Dieu nuit et jour, non pour elle, qui en aurait besoin cependant, mais pour toi, qui peux t'en passer ; elle fait
tout cela, cette femme, pour que tu abaisses un jour sur sa tête un regard de miséricorde, pour que tu laisses tomber une larme sur toutes les plaies vives de son coeur et de son âme, pour que tu ne lui dises plus, comme tu viens de le faire avec cette voix plus sévère que celle du jugement dernier : Vous êtes Lucrèce Borgia ! (Acte III, scène 3)
3 personnes en parlent

Je ne suis pas fan des pièces de théâtre mais là... celle-ci m'a ravie. Car j'ai une sacrée fascination pour la famille Borgia, c'est presque de l'obsession, je cherche tout ce qui a un rapport avec eux: séries télévisées, films, romans, livres d'histoire... et grâce à cette pièce, je suis gâtée. Lue d'une traite tellement cette pièce est magnifique, tous ces retournements de situations m'ont donné le tournis, je ne savais plus où donner de la tête. Les rumeurs et les moeurs sur César, Jean, le pape & Lucrèce sont connus de tous en Italie et notre chère Lucrèce souffre de son nom de famille à la si mauvaise réputation. Tout ce qu'elle veut, c'est se repentir, elle se rend compte qu'il existe d'autres sentiments dont elle a coutume qui feraient d'elle une personne de bien comme l'amour. Quiproquo, machination, vengeance, meurtres... tous les ingrédients étaient réunis pour me captiver, pour me garder plongée au coeur de cette pièce fascinante du début à la fin.

Daenerys
10/09/13
 

Deuxième tentative avec le théâtre de Victor Hugo – J’aime beaucoup cet auteur classique par ces livres très engagés d’un point de vue politique et par sa poésie. Il y a quelques temps, maintenant, j’avais essayé de lire ses pièces de théâtre en commençant par une des plus connues, Ruy Blas. Cette première expérience s’est soldé par un échec car je n’ai pas du tout apprécié ce texte et notamment à cause du fait que l’auteur donnait trop d’éléments sur le décor, les costumes, les gestes des personnages… Or, j’aime m’imaginer une mise en scène. Pour une deuxième tentative, j’ai décidé de me pencher sur Lucrèce Borgia dans la mesure où, avec la série télévisée de Canal, j’ai bien envie de me plonger dans cette époque, dans cette famille, oserai-je le dire, mythique. Je commence donc ma découverte des Borgia avec Victor Hugo. Une immersion totale dans cette époque – L’une des forces de ce roman réside dans le fait que Victor Hugo nous dépeigne aussi la société italienne du XV siècle. Nous avons, en filigrane, les complots politiques et jeux de pouvoir, les empoisonnements, … Il y arrive en très peu de temps puisque la pièce est tout de même assez courte (elle fait environ cent cinquante pages). Le personnage qui montre cet aspect de manière flagrante est Lucrèce Borgia. Elle est véritablement l’élément moteur de la pièce. C’est souvent elle qui met en place les pièges, les coups bas, par elle que les meurtres surviennent. Je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer car il y a toujours un rebondissement. Par ailleurs, je n’ai pas retrouvé ce qui m’avait véritablement dérangé dans la seule pièce que j’ai pu lire de Victor Hugo. Nous n’avons que très peu voire aucune indication de décors, de costumes ou la manière dont les acteurs doivent se placer ou comment ils parlent, … La lecture est donc plus fluide et vraiment plaisante. J’ai lu cette pièce en une soirée. L’histoire même m’a beaucoup plu. Tous ces secrets, complots, …, personnellement, j’adore. En lisant cette pièce, je m’attendais véritablement à une tragédie classique telle que Racine ou Corneille en écrivait. Cette envie vient aussi du fait que cela fait un petit moment que je n’en ai pas lu. J’ai été ravie par cet aspect de Lucrèce Borgia. Si la pièce s’était terminée sur une fin heureuse, j’aurais été franchement déçue. La tension était vraiment concentrée Lucrèce Borgia – C’est véritablement le personnage à retenir de cette lecture. Elle est à la fois diabolique mais aussi attachante. En bref, elle est résolument intéressante. On ne sait jamais vraiment à quel saint se vouer avec elle. Quand nous pensons le savoir, et bien, nous avons tort. J’ai aimé cet aspect de Lucrèce Borgia. Il y a toujours une dualité chez elle qui m’a vraiment enchanté. Victor Hugo a réussi le tour de force de créer, juste à travers des dialogues, un personnage fascinant et complexe. J’ai aussi beaucoup aimé sa relation avec Gennaro, son fils. J’ai bien cru qu’ils allaient à nouveau tomber dans l’inceste. Pour rappel, Lucrèce a eu son fils avec son propre frère. En effet, j’ai trouvé que leur lien était ambigu. Je dirai qu’il était surtout ambivalent dans la mesure où elle ne fait rien pour détromper son fils, le détourner de l’amour non filiale qu’il lui porte. Conclusion – Je suis réconciliée avec le théâtre de Victor Hugo avec cette très belle découverte qui se classe comme un coup de cœur. L’intrigue m’a tenu en haleine et le tout est porté par des personnages complexes aux relations intéressantes. J’adore la couverture, je la trouve vraiment très belle et assez représentative de la pièce.Par ailleurs, j’avoue que j’ai vraiment envie d’en savoir un peu plus sur cette Lucrèce Borgia car, d’un certain côté, elle m’a tout de même fasciné.

Avalon
18/01/12
 

Entre haine, complots et amour cette histoire vous en fera voir de toute les couleurs.Ce que j'ai particulièrement aimé dans ce Victor Hugo, c'est la façon dont il nous fait découvrir l'Italie tout en nous immergeant dans les pensées de Lucrèce Borgia. Un livre à lire absolument. "La littérature, c'est la pensée accédant à la beauté dans la lumière." Charles Du Bos

Phenix13
04/09/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.15 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition