Maboul a zero

NOZIERE, JEAN-PAUL

livre maboul a zero
EDITEUR : GALLIMARD-JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 06/03/03
LES NOTES :

à partir de
8,90 €

SYNOPSIS :

Aicha djemaï n'est pas une adolescente comme les autres. A seulement quatorze ans, elle passe son bac, pour la plus grande fierté de sa mère zohra. mais surtout elle s'occupe de maboul à zéro, son frère aîné. car mouloud a perdu la tête, et ses troubles obsessionnels sont difficiles à supporter. a la veille des élections présidentielles, la famille djemaï commence à déranger dans la petite ville de sponge. mai
2002. c'est le choc du premier tour. s'expriment alors la colère du père, karim, le désespoir de zohra et la douleur d'aïcha. Pour comprendre ces souffrances latentes, mais d'abord pour tenter de sauver son frère de sa folie, aïcha convainc sa mère de lui raconter son passé en algérie. lors de ces nuits de confession, zohra révèle leur histoire. une histoire bouleversante dans la tourmente de l'actualité.
1 personne en parle

2002, quelques semaines avant les élections présidentielles.Depuis quatre ans, c'est une « smala » (sic) qui occupe la loge du collège Georges Brassens de Sponge, petite ville fictive* proche de Dijon. Zohra est concierge et femme à tout faire, son mari travaille de nuit en usine, leur fille de quatorze ans, Aïcha, ne va pas à l'école - c'est louche. Et leur fils de dix-sept ans, Mouloud, alias Milou, alias 'tous les joueurs de foot célèbres du monde' est « maboul », handicapé mental, ingérable, épuisant. Et peut-être dangereux pour les enfants qui fréquentent l'établissement, qui sait ?Aïcha intercepte les lettres destinées à madame la Principale du Collège, elle y trouve de drôles de propos sur sa famille. Ça lui donne un autre regard sur les gens, sur les hypocrites qui l'entourent. Pas tous hypocrites, d'ailleurs, certains ne cachent pas leur méfiance et leur rejet. Sa mère minimise la gravité du racisme galopant, son père est beaucoup plus pessimiste.Encore une fois, Jean-Paul Nozière s'attaque à des sujets sensibles : le handicap, l'exil, le racisme, la montée de l'extrême droite. Et encore une fois, il le fait avec talent. Ses personnages sont particulièrement convaincants : les trouvailles et reparties du jeune homme handicapé sonnent juste ; Aïcha, l'adorable surdouée qui s'occupe si bien de son frère, porte un regard à la fois frais et mature sur le monde (elle me fait penser à Anne Frank) ; Zohra, qui a abandonné le henné et les robes traditionnelles pour mieux s'intégrer en France, raconte ses rêves de jeune fille brisés par les 'barbus' en Algérie au début des années 90 ; le père ne décolère pas...Roman tendre, à la fois tragique et plein d'humour malgré la gravité des thématiques. Et d'actualité, encore plus qu'en 2002. Mais moins qu'en 2017 ? Heum...* si le nom de la ville est inventé, Jean-Paul Nozière précise bien en début d'ouvrage que « toute ressemblance avec des événements réels est volontaire » Canel

Canel
30/01/16
 

Format

  • Hauteur : 20.00 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.19 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie