Magasin general t.5 ; montreal

LOISEL, REGIS ; TRIPP, JEAN-LOUIS

livre magasin general t.5 ; montreal
EDITEUR : CASTERMAN
DATE DE PARUTION : 31/10/09
LES NOTES :

à partir de
15,50 €

SYNOPSIS :

Une comédie truculente dans la campagne québécoise des années 20, distillée par Régis Loisel (La Quête de l'oiseau du temps, Peter Pan) et Jean-Louis Tripp (Jacques Gallard,
Paroles d'anges). Réalisant ensemble le scénario aussi bien que le dessin, Loisel et Tripp ont conjugué leurs talents pour donner naissance à un auteur virtuel.
12 personnes en parlent

Marie a donc « fauté » avec Marceau, le fils d'une cliente. L'opprobre de tout le village va fondre sur Marie et les villageois vont déserter le magasin afin de condamner la conduite de l'épicière. Tous jasent sur cette affaire. Marie, pour se changer les idées, à la mort de la grand-mère de Jacinthe (sa meilleure amie), décide de partir à Montréal, la grande ville synonyme d'anonymat total et d'une liberté d'action inégalée. Marie oublie bien vite qu'elle est une jeune veuve dans les bras d'autres hommes...C'est un tome intéressant pour découvrir la vie nocturne et animée de Montréal à la fin des années 20 avec ses clubs de jazz. Cette petite escapade va véritablement changer et transfigurer Marie, qui prend ainsi conscience de ce qu'elle est : une femme avec des désirs à assouvir.

SophieC
16/03/11
 

Ouh la la... On sent que Marie devient de plus en plus émancipée, qu'elle veut enfin prendre sa vie en mains. Le narrateur, qui est toujours son mari défunt, s'en rend compte, et s'aperçoit que lui-même n'a jamais emmené sa femme à Montréal de son vivant. Mais si Marie s'en va, que va devenir le magasin ? Et que va devenir le village ? Il semble bien que le destin d'une seule femme peut changer le cours de nombreuses autres vies... Encore un tome plein de charme, qui prend le temps de montrer des instants de vie précieux, que ce soit boire un verre dans un bar de Montréal ou une partie de pêche entre Serge et Gaëtan. J'aime aussi suivre les personnages récurrents que sont le chat noir, le canard jaune et le chien blanc, témoins muets des bouleversements d'une époque et du quotidien d'une petite communauté. Vivement la suite ! Lili Marylène

lilimarylene
10/03/11
 

C’est toujours un bonheur de retrouver la paroisse de Notre-Dame des lacs et ses habitants pittoresques. Dans le tome 5, on sent le désarroi intime de Marie, une femme qui se cherche elle-même depuis qu’elle est veuve et qui est en quête d’amour, de reconnaissance. Autant dire que c’est un échec suite à sa mise à l’écart après sa brève aventure avec Marceau Allaire. C’est Serge, son meilleur ami, l’homme le plus fidèle à Marie finalement (quelle dérision) qui l’aide à prendre du recul à l’encourageant à partir pour Montréal avec Jacinthe. Et là, c’est à la fois l’humour et le sens de la construction des auteurs qui l’emportent : on lit alternativement, en vis-à-vis, des cases sur les multiples activités de Marie à Montréal et le farniente vécu par Serge et Gaétan, les villageois commencent à ressentir le vide laissé par Marie, le curé se demande s’il n’a pas été trop sévère… Anne

Anne7500
08/01/16
 

Magasin général nous transporte dans la campagne québécoise, entre les deux guerres. Loisel et Tripp s'associent pour créer un microcosme cosmopolite, marqué par les traditions et la culture rurale, qui va être bouleversé par l'émancipation progressive de Marie, la veuve du propriétaire du magasin du village. Peu à peu, Marie va découvrir qu'elle peut vivre sans se soucier du regard des autres, qu'elle DOIT même le faire pour être heureuse. Sous le regard tantôt surpris, tantôt bienveillant de Félix, son époux qui la veille depuis sa mort, Marie va aussi oser écouter son coeur.Pour raconter cette histoire pleine de douceur et de petits bonheurs, Loisel et Tripp s'y sont mis à quatre mains, créant un dessin original, marqué par la patte de chacun, et qui donne un résultat empreint de douceur pour lequel j'ai complètement craqué. Parfois sans un mot, les deux auteurs racontent le quotidien de ce village, les travaux des champs, les travaux forestiers, l'absence des hommes pendant l'hiver, la tristesse aussi bien souvent et parfois même le mal être. Ils arrivent avec beaucoup de justesse à faire passer beaucoup d'émotions...Je n'ai pas trop l'habitude de vous causer BD, c'est plutôt le rayon de l'Homme, mais cette saga est un pur moment de douceur et de bonheur. Et comme dirait Serge, "C'est souvent fait de petits plaisirs, le bonheur..." Alors ne boudez pas celui-là, et filez chez votre dealer habituel ou à la médiathèque, et partez à al rencontrer de cette communauté haute en couleur et en chaleur !

MissAlfie
09/03/15
 

J’étais très contente de retrouver Marie, Serge et les autres dans ce nouvel épisode de « Magasin général ». Marie a fauté avec Marceau et sa fiancée Clara l’apprend et débarque en furie au magasin général. Tout Notre Dame des Lacs est au courant et déserte le magasin général, Marie décide de quitter le village et part à Montréal habiter dans la maison de Serge.L'épicerie est donc tenue quelques heures par jour par Serge, sans réapprovisionner les stocks avec de nouveaux "zhoraires" et la population s'en désole et se met à regretter Marie… Toujours des dessins superbes et des dialogues avec ses expressions québécoises pleine de charme, qui nous plongent dans l’ambiance de cette campagne canadienne des années 20. Même si l’intrigue de cet album ne fait pas vraiment progresser l’histoire, il nous offre un dépaysement total.

Aproposdelivres
14/10/14
 

Cette couverture est encore plus belle que les tomes précédents. Elle est remplie de magnifique dessins. On voit une jeune femme regardant sur sa gauche en compagnie d’une autre jeune femme dans les rue de Montréal. Les dessins et les couleurs sont merveilleusement bien choisis et nous donnent totalement envie de nous plonger au cœur de cette bande dessinée.En commençant ce tome, nous reprenons la suite de l’histoire là où les auteurs nous avaient laissés à la fin du quatrième tome.La tragique suite des actes très inconvenants de Marie ne laisse pas la petite bourgade indifférente. Nous comprenons très bien le raisonnement de ces personnes, nous sommes également choqués et dans une grande incompréhension au vu des actes que Marie à accomplie. Par la suite, nous comprenons pourquoi elle à fait cela et nous nous attachons à cette femme. Par besoin de s’aérer les idées elle va partir à la découverte de Montréal accompagnée d’une jeune femme qui va subir un triste malheur.La vie se poursuit dans le village de Notre-Dame-Des-Lacs et sans Marie rien n’est plus pareil. Comme on dit : « Un être vous manque et tout est dépeuplé », c’est le cas pour les habitants de ce village et ils vont vite se rendre compte qu’ils ont fait une grosse bêtise en la laissant de côté.La vie de Marie continue à Montréal et on va avoir beaucoup de plaisir à la voir se balader dans ses rues.La fin nous laisse dans les points de suspensions et nous avons hâte de lire la suite de cette saga.Les dessins nous transportent entièrement, nous font voyager au cœur de cette histoire et sans eux, l’histoire serait bien moins attrayante.Est-ce que j’ai aimé ce livre ?J’ai totalement adoré ce tome ! Ce fût un vrai coup de cœur ! Tout est merveilleusement bien créé et tout les sentiments se mélangent pour faire un très beau mélange explosif. Méli

lesangdeslivres
16/08/14
 

Incroyable Marie décide de faire une pause, après la « faute » commise à la fin du volume 4 c'est tout le village qui lui en veut, elle en a plein le dos et décide de faire une pause et de partir voir du pays, elle part avec son amie direction Montréal. On retrouve dans ce volume tout l'entrain et l' humour des trois premiers épisodes, drôle, vif, ce sont dans les petits détails, le quotidien des habitants qui font cette histoire. Le plaisir est toujours au rendez-vous d'autant plus qu' on les aime tous ces personnages.

Lacazavent
25/04/13
 

Voici le cinquième tome de la série Magasin général qui retrace la vie d'un village québécois dans les années 20. Dans ce tome, Marie se met tout le village à dos en couchant avec Marceau ALLAIRE, le fiancé de la fille Roberge, sur un coup de tête. Très attristée par l'attitude des villageois à son égard et en particulier celle de son amie Adèle, elle décide de partir pour Montréal avec Jacinthe dont la grand-mère vient de mourir... Les dessins sont beaux, les personnages attachants, un coup de coeur !

fdm77
23/02/13
 

Rien ne va plus dans le village : Marie est au coeur des commérages (encore !) et les évènements tristes s'enchaînent. Elle finit par partir s'oxygéner à Montréal, plantant sur place ceux qui la dénigrent. Là, elle y découvre un univers fort stimulant et elle se souvient que bien que veuve, elle est jeune et que la vie l'attend. Elle va bien en profiter et cela pourrait bien changer sa vie...J'ai beaucoup aimé voir Marie pouvoir enfin se libérer loin du regard de ceux qu'elle connaît depuis toujours et découvrir le monde en quelque sorte. Elle redevient une jeune femme comme les autres qui a le droit de se faire plaisir et de ne plus plier sous le poids de son veuvage.Un volume qui annonce un nouveau tournant !

mycupoftea
13/09/12
 

J'ai lu trois tomes de cette BD: Marie, Serge et Confessions. Ils racontent la vie dans un village québécois des années 30. Dans le premier tome, Marie perd son mari qui devient notre voix off ( je dois être un peu limitée intellectuellement car j'ai eu du mal à comprendre qui parlait). Elle va, seule, continuer à tenir ce magasin général essentiel à la survie des habitants. Quand arrive Serge (dans le deuxième tome), cet homme mystérieux qui a passé des années en France, les langues vont de délier et les encourager à officialiser une union qui n'existe pas vraiment.Entre Marie et Confessions est sorti un autre tome Les Hommes (ne pas l'avoir lu n'a pas gêné ma compréhension de l'histoire) et Montréal est venu agrandir la collection. Deux auteurs ont écrit main dans la main ces albums, Régis Loisel et Jean-Louis Tripp. Sur le plan esthétique, c'est sans conteste une réussite. Je pense qu'ils rendent aussi parfaitement bien l'ambiance de l'époque mais voilà, je n'ai pas totalement réussi à accrocher.Difficile d'expliquer pourquoi mais c'est ainsi .

cocalight
28/06/12
 

La vie continue à Notre-Dame-des-Lacs. Comme toujours on retrouve les erreurs, la sagesse, les bonheurs et les difficultés des personnages : la vie en fait. Elle est teintée d'une telle justesse qu'on voudrait partir au Québec pour rencontrer tout ce petit monde. Je suis fan ! Médiathèques du Mélantois

La suite des aventures de Serge et Marie ... Marie qu'on avait laissé dans le tome 4 au lit avec le promis de Jacinthe ... Marie, jugée et délaissée dans le tome 5 qui trouvera du réconfort en partant ... à la ville! Comme à chaque fois, le cliffhanger de la fin nous laisse en haleine et suspendu aux plumes de Tripp et Loisel!

celinette
10/03/10
 

Format

  • Hauteur : 32.20 cm
  • Largeur : 24.10 cm
  • Poids : 0.75 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition