Maigret

SIMENON-G

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 19/09/07
LES NOTES :

à partir de
5,60 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Maigret Avant d'ouvrir les yeux, Maigret fronça les sourcils, comme s'il se fût méfié de cette voix qui venait lui crier tout au fond de son sommeil : - Mon oncle !... Les paupières toujours closes, il soupira, tâtonna le drap de lit et comprit qu'il ne rêvait pas, qu'il se passait quelque chose puisque sa main n'avait pas
rencontré, là où il eût dû être, le corps chaud de Mme Maigret. Il ouvrit enfin les yeux. La nuit était claire. Mme Maigret, debout près de la fenêtre à petits carreaux, écartait le rideau cependant qu'en bas quelqu'un secouait la porte et que le bruit se répercutait dans toute la maison. - Mon oncle ! C'est moi...
1 personne en parle

Déjà, une enquête, c’est pas toujours facile. Une enquête quand on n’est plus enquêteur, ça l’est encore beaucoup moins.Maigret, désormais à la retraite, est réveillé potron-minet dans sa maison de campagne par son neveu, qui arrive de Paris. Paniqué, le neveu ! Au secours tonton Jules, on m’accuse d’avoir flingué le malfrat que j’étais chargé de surveiller ! On t’as vu ? Ben oui, un type. T’as touché à rien au moins ? Ben si…Direction Paris, en duo. Qui c’est le supérieur hiérarchique du neveu ? Amadieu ! Amadieu qui a remplacé Maigret à la tête de la Criminelle. S’aiment pas ces deux là. Idiot, l’Amadieu. Mauvais poulet, mais du bon côté du manche. Pas le cas de Maigret qui n’a plus pour lui l’appareil policier.Mais il enquête quand même, Maigret. Avec rage, car il s’agit de sauver le neveu. Il se rend vite compte que le témoin miracle, Audiat, passe son temps entre le bar de la rue Fontaine et les champs de courses. Apprend que la boite de nuit où a eu lieu le crime appartient, comme d’autres, à un nommé Cageot, malfrat mais aussi indic, un monsieur bien vu dans la Grande Maison.Une –longue- scène extraordinaire, simenonienne pur calva de ce bouquin nous montre un Maigret, volontairement placide, chat pelotonné au fond du bar de la rue Fontaine, qui, assis, subissant sans broncher le mépris du personnel, regarde venir à lui, un à un, les protagonistes de ce qu’il n’est pas convenu d’appeler une bande. Ils viennent parce que le téléphone est en dérangement. Providentiel, le dérangement… Un poulet sait aussi bien couper les fils que n’importe qui….Cerné par des truands qui le savent hors circuit, surveillé de près par son remplaçant inquiet de son retour, Maigret fait face. Très vite, il comprend. Le tout est de réunir des preuves : il les obtiendra, au mépris de toutes les règles.Publié en 1934, ce dix-neuvième Maigret devait initialement être le dernier : c’est pourquoi Simenon, souhaitant dire au revoir au commissaire, l’avait imaginé à la retraite. Il n’en fut rien, heureusement pour nous.Il s’agit d’un Maigret assez lent, et certains pourront le regretter. Bien au contraire, les fidèles encenseront la force tranquille de Maigret dans ce rôle là. Car en réalité, il écume de fureur. Une fureur qui ne s’extériorise pas. Elle n’en est peut-être que plus dangereuse. NoirdePolars. Du polar, rien que du polar !retrouvez commentaires et vidéos sur:http://noirdepolars.e-monsite.com/

NoirdePolars
01/04/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.10 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie