Mansfield park

AUSTEN, JANE

livre mansfield park
EDITEUR : OXFORD UNIVERSITY PRESS
DATE DE PARUTION : 02/04/08
LES NOTES :

Livre en VO
à partir de
12,45 €

SYNOPSIS :

Fanny Price is taken to live at Mansfield Park, the home of her wealthy uncle. She gradually falls in love with her cousin Edmund, but when the dazzling and sophisticated Crawfords arrive, and amateur theatricals
unleash rivalry and sexual jealousy, Fanny has to fight to retain her independence. This new edition places Mansfield Park in its Regency context and elucidates the theatrical background that pervades the novel.
5 personnes en parlent

Ce roman de Jane Austen, contrairement à "Orgueil et préjugés" (le plus emblématique) ou "Emma", met en scène une héroïne timide, peu sûre d'elle, maladive et plutôt effacée. Pourtant, contrairement aux apparences, Fanny n'est pas dépourvue de caractère. Elle campe droit sur ses positions, observe avec lucidité ceux qui l'entourent, désapprouve l'engouement de ses cousins et de leurs amis pour le théâtre amateur (activité peu convenable à l'époque), et ne se laisse pas imposer un mariage qui ne lui convient pas. Elle se dévoue pour les autres, peine à s'affirmer et à se faire respecter, mais vu sa position et son vécu, ce n'est guère étonnant. Les personnages de Mary et Henry Crawford, vénaux, peu scrupuleux, charmeurs, qui tous deux se laissent séduire par des êtres qui leur sont moralement bien supérieurs, participent beaucoup à l'intérêt de ce roman. Même la revêche Mrs Norris, qui secourra sa nièce Maria dans son indignité, n'est pas sans nuances...

Schlabaya
28/02/11

EXTRAIT DE LA CHRONIQUE :Comme d'habitude, hélas, avant de commencer à vous donner mon avis sur ce livre, je me dois de vous conseiller de ne pas lire son résumé qui, dans son deuxième paragraphe, raconte ce qu'il se passe bien au delà de la moitié du livre. C'est assez rageant de lire une quatrième de couverture qui donne envie de lire un livre mais qui nous empêche par la suite de le lire convenablement tant on attend, chapitre après chapitre, un événement qui nous a été « spoilé »...Si j'ose vous avouer en premier lieu de point négatif de "Mansfield Park", c'est parce que c'est, justement, le seul et unique point négatif de ce livre, ce qui est une consolation, en soi.

Lireoumourir
12/09/13

Ce livre est l'un des moins connus parmi ceux de Jane Austen, et j'ai pourtant trouvé que c'était l'un des plus intéressants. L'héroïne de ce long et dense roman est une jeune fille timide et effacée, de condition modeste, que l'on envoie vivre dans la riche famille de sa mère. Déracinée, Fanny a du mal à trouver sa place dans son nouvel environnement, tout en s'éloignant irrémédiablement de sa famille d'origine, aussi bien sur le plan géographique que par l'éducation qu'elle va recevoir et la vie qu'elle va mener. Par-delà la romance qui constitue la base de tout livre de Jane Austen, l'histoire s'intéresse ici plus profondément aux différences sociales, aux rapports entre les classes, aux caractéristiques propres à chacune. C'est probablement le livre dans lequel Jane Austen pousse le plus loin son observation des moeurs de son temps, avec tendresse mais aussi avec une ironie parfois cruelle. Une lecture moins aisée que le célèbre Orgueil et Préjugés, une héroïnes parfois trop "parfaite", mais néanmoins une lecture passionnante et très riche!

murasaki
13/12/12
 

Cette fois-ci, Jane Austen, nous emmène dans une belle demeure, celle de Mansfield Park. Madame Price, la mère de Fanny a fait un mauvais mariage. De plus, elle a beaucoup d'enfants et surtout elle est pauvre. Ainsi, elle demande de l'aide à ses soeurs mieux mariées qu'elle pour élever la jeune fille. C'est ainsi que Fanny arrive à Mansfield Park à l'âge de dix ans. Monsieur et Madame Bertram, son oncle et sa tante, vivent retirés à la campagne et ne fréquentent pas la société de Londres. La famille et surtout les femmes sont ainsi préservées des hommes mal intentionnés. Cependant, Mary et Henry Crawford font leur arrivée dans le voisinage pour quelques semaines. Le quotidien des habitants est alors quelque peu bousculé surtout en l'absence du père et lors du retour du frère aîné Tom. Jane Austen réussi à nous ennuyer dans les premiers chapitres autant que ses protagonistes. On comprend ainsi la joie et le divertissement que ressentent les habitants de Mansfield Park lorsqu'une pièce de théâtre se prépare. Dès le départ, Fanny est un personnage très transparent qui souhaite se faire oublier au possible. En effet, elle n'est pas élevée sur le même pied d'égalité que ses deux cousines. Heureusement, son cousin Edmond est beaucoup plus attentionné. Elle deviendra au fil de l'histoire un véritable appui pour ses tantes, ses cousins et ses amis. On se demande si son souhait le plus cher se réalisera. Le dénouement se fait dans les derniers chapitres. Jane Austen décrit toujours avec justesse la psychologie de chaque protagoniste. Au final, on déteste ou on aime les personnages. Elle réussit également à donner les menus détails de ce quotidien sans pour autant nous lasser car tout est intéressant : la végétation et les bosquets de Mansfield Park, le feu dans la chambre de l'Est, le bal, le dîner et les mariages.Même si le roman est assez long, on est totalement plongé dans l'univers de l'auteur. C'est avec regret que j'ai posé mon livre et quitté Mansfield Park. Lilas

un flyer
26/06/12

Comme d'habitude, hélas, avant de commencer à vous donner mon avis sur ce livre, je me dois de vous conseiller de ne pas lire son résumé qui, dans son deuxième paragraphe, raconte ce qu'il se passe bien au delà de la moitié du livre. C'est assez rageant de lire une quatrième de couverture qui donne envie de lire un livre mais qui nous empêche par la suite de le lire convenablement tant on attend, chapitre après chapitre, un événement qui nous a été « spoilé »...Si j'ose vous avouer en premier lieu de point négatif de "Mansfield Park", c'est parce que c'est, justement, le seul et unique point négatif de ce livre, ce qui est une consolation, en soi.En effet, déjà, du point de vue de l'objet-livre, il y a de quoi être ravi tant il est de bonne qualité. L'illustration de première de couverture est superbe, même si c'est un portrait qui nous est plus contemporains, à nous lecteurs, qu'à Jane Austen! Son format poche est très pratique à lire, malgré son nombre de pages très important et le fait que les chapitres ne soient pas séparés par des pages vierges. Alors, certes, en cours de lecture, la tranche de ce livre se plisse du fait de son épaisseur, mais c'est un moindre mal pour un plus grand bien. ... ... ... Blogueuse de http://apologie-d-une-shopping-addicte.over-blog.com.

platinegirl
03/09/11
 

Format

  • Hauteur : 19.40 cm
  • Largeur : 12.70 cm
  • Poids : 0.33 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition