Mariage impossible

PERRY, ANNE

EDITEUR : 10/18
DATE DE PARUTION : 01/10/02
LES NOTES :

à partir de
8,80 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Killian melville, jeune architecte de génie, vient de découvrir que lambert, son principal client et ami, a décidé de le marier à sa fille unique, zillah lambert. Il a même déjà annoncé cette union par voie de presse. melville refuse, mais expliquer au tout-londres que le fiancé rompt son engagement reviendrait à couvrir d'opprobre la jeune promise. pourtant, rien ni personne
ne parvient à convaincre melville d'accepter ce mariage pour éviter le procès au cours duquel il se refuse à fournir la moindre explication. le lendemain, on le retrouve mort, empoisonné. Les recherches de l'inspecteur monk vont se révéler vaines ; on conclut au suicide. un peu vite... à la faveur d'une autre enquête, monk découvrira (enfin) la clef de l'histoire.
1 personne en parle

Ce tome là m’a fait pleurer, m’a ému, m’a énervé contre l’injustice. Il montre l’absurdité de certaine loi de cette époque. Comme celle là, pour laquelle Killian Melville va finir au tribunal : violation de promesse. En gros si t’as fait le souhait de te marier avec une personne, tu peux pas revenir en arrière. Et pourquoi pas franchement? C’est stupide, vraiment. D’autant plus que Killian soutient tout du long qu’il n’a jamais fait de demande de mariage, que c’était une méprise. J’ai eu beaucoup d’empathie pour Killian, c’était une personne vraiment passionnée par ce qu’il faisait. C’était tellement injuste de le voir au tribunal, ça me faisait tellement de peine, que j’avais envie de hurler.Ce tome là je l’ai trouvé très féministe (en fait ils le sont tous, mais celui-là encore plus), ils montrent vraiment l’injustice. Les hommes se croient tellement supérieurs parfois qu’ils écrasent les femmes, les empêchent de vivre leur vie etc. On le voit notamment du côté d’Hester, qui s’occupe d’un soldat qui est revenu de la guerre défiguré et dont le frère est un enquiquineur finit. Qui veut gouverner la vie du soldat et surtout celle de la femme du soldat. Genre c’est une petite chose fragile, faut surtout pas lui imposer la vision de la guerre, elle pourrait pas le supporter, ça la rendrait folle. Purée de bois, ce que c’est énervant ce genre de raisonnement stupide.Bien sûr Hester ne laisse pas faire, et va aider la femme et le soldat. Quitte à se battre contre le frère.On a également droit à une deuxième enquête, Monk part à la recherche de deux filles qui ont disparu il y a une vingtaine d’année, à la demande de la femme de chambre avec laquelle Hester s’est prise d’amitié.Oliver est également présent dans cette histoire et plus d’une fois j’ai eu envie de le prendre dans mes bras, il avait des très bons propos, je l’ai beaucoup aimé.C’était donc un tome assez triste, que j’ai trouvé plutôt injuste, mais que j’ai dévoré. C’était vraiment bien. Par contre cette fois-ci j’avais quasiment tout compris, découvert très vite la raison du pourquoi. Une seule chose m’était restée floue, mais sinon tout le reste je l’avais compris. Cependant ça ne m’a pas dérangé, ça peut être gratifiant d’avoir compris certaines choses avant tout le monde éhé !Je trouve juste que la fin est trop rapide, j’aurais aimé savoir comment tout allait se terminer… Mais bon tant pis. J’ai remarqué que Anne Perry avait tendance à faire des fins très rapides parfois, comme celle-ci.Encore une fois dans ce tome là, j’ai adoré adoré adoré la relation de Monk/Hester, franchement chaque fois cette histoire me rend toute excitée et émue. Bref c’était super.

lasurvolte
26/11/15
 

Format

  • Hauteur : 17.90 cm
  • Largeur : 11.10 cm
  • Poids : 0.27 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : ELISABETH KERN

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie