Marie-antoinette ; la derniere reine

LEVER, EVELYNE

livre marie-antoinette ; la derniere reine
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 03/11/00
LES NOTES :

à partir de
15,50 €

SYNOPSIS :

Marie-Antoinette, ce nom symbolise, à lui seul, les fastes de Versailles, les grâces de Trianon, et l'incroyable destin d'une jeune femme précipitée des marches du trône sur celles de l'échafaud. Fille de l'impératrice d'Autriche, elle épouse à quatorze ans l'héritier du trône de France qui devient roi en 1774 sous le nom de Louis XVI. Reine à vingt ans, elle adopte l'attitude d'une enfant gâtée. Sa légèreté, son mépris de l'opinion, la pression exercée par sa famille autrichienne la désignent très tôt
à l'opprobre public. Épouse longtemps négligée par un mari « empêché », mère affectueuse, elle joue un rôle politique important dès le début de la Révolution. Incarcérée au Temple avec sa famille après l'effondrement du régime, puis enfermée à la Conciergerie après l'exécution de Louis XVI, elle est guillotinée le 16 octobre 1793 à l'issue d'un simulacre de procès. De la frivolité à la tragédie, de la réalité au mythe, Évelyne Lever retrace l'histoire de la dernière reine de France.
1 personne en parle

Aussitôt reçu, aussitôt lu, aussitôt achevé ! Une lecture rapide donc d’une soixantaine de pages seulement. Oui, seulement, car j’ai trouvé un peu court cette histoire. La vie de Marie-Antoinette est trop résumée. Cependant, l’idée est originale : retracer l’histoire de la célèbre reine de France à partir de ses correspondances avec son frère, ses amis, ses alliés… Marie-Antoinette est une figure de l’Histoire que j’apprécie tout particulièrement. Non pas qu’elle soit la plus combative, la plus généreuse, ni la plus aimée du peuple… Non, c’est une femme superficielle et puérile. Elle ne comprend ni ne souhaite comprendre la haine que lui vouent les pauvres, le peuple et même quelques uns de sa « cour ». Qu’a-t-elle fait de mal à part vivre sa vie de reine ? Pourtant on la découvre ensuite digne et forte. Mais c’est trop tard, le peuple a déjà statué sur son sort. Le contexte social et politique du 18ème siècle est subtilement incrusté au récit par divers subterfuges. On assiste ainsi à la création de l’Assemblée Nationale, la mise en place des Etats Généraux, etc. Remarque-t-on également l’omniprésence de l’argent dans la vie de la reine. Un monopole de l’apparence, de l’amusement, du beau. Et par extension de la malversation. C’est alors qu’elle s’éprend du fameux Comte de Fersen. Le beau et jeune collaborateur de Louis XVI, son mari. Jamais dans le récit d’Evelyne Lever, on ne saura si cet amour fut consommé ou non. Cependant, les doutes subsistent. Simple amitié ou véritable liaison ? En bref : Un petit trésor pour les férus d’Histoire ou pour les collégiens, lycéens et étudiants en Histoire. On y retrouve tous les personnages emblématiques de l’époque, ainsi que les évènements majeurs de la Révolution qui aboutirent à la mise à mort de Marie-Antoinette le 16 octobre 1793. Séverine

SEcriture
24/09/12
 

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 12.40 cm
  • Poids : 0.20 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie