Merimee

DARCOS, XAVIER

livre merimee
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 01/11/98
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
25,40 €

SYNOPSIS :

" Je pris un tel plaisir quand je lus pour la première fois, il y a bien longtemps, Mateo Falcone, Carmen, puis la Vénus d'Ille, que je me mis en quête des autres nouvelles de Mérimée, puis de son théâtre. Enfin, passant du texte à l'auteur, je me suis demandé qui pouvait bien se cacher derrière ce narrateur distant, cynique, presque cruel, maître incontesté du fantastique, ou derrière ce dramaturge qui publiait sous un pseudonyme. Ce recul et ce masque intriguent et incitent à déchirer le voile. Je découvris ainsi une vie incroyablement animée. Infatigable voyageur, cet homme né en 1803 a couru l'Europe et le Moyen Orient, collectionnant les rencontres et les aventure. Inspecteur général des monuments historiques, il a littéralement sillonné la France pendant vingt ans. Confident d'Eugénie
de Montijo, le sénateur Mérimée, sous le second Empire, se trouve associé aux évènements et à l'action politiques. Erudit immense, critique acerbe, historien abondant, traducteur polyglotte, cet auteur imaginatif d'abord insoumis et provocateur, puis académicien narquois, rédige une oeuvre éclectique tout en entretenant une correspondance abondante et libertine avec les plus grands esprits de son temps. En suivant les étapes de la vie et de l'écriture de Mérimée, c'est un siècle entier que l'on traverse, de l'orée du XIXe à la débâcle de 1870. Bon gré mal gré, il a épousé l'évolution de son temps, d'autant que l'homme privé s'est totalement confondu avec ses fonctions officielles. C'est ce double parcours, d'une vie et d'un monde, que j'ai cherché à reconstituer. " X.D.
1 personne en parle

Cette lecture est très mystérieuse. Je dirais que cette histoire l'est plus que la Vénus d'Ille. En effet, un père (un corse surtout) qui tue son propre fils pour l'honneur de sa famille est quelque chose de tout à fait inconcevable pour nous (pour moi en tous cas ...) à notre époque. La haine de ce père qui abat son fils assez sauvagement sans la moindre hésitation finalement est cependant très bien racontée par Prosper Mérimée. Cette fin sanglante est proportionnellement très courte par rapport au reste de l'histoire, très détaillée. Mais au moins, contrairement à la Vénus d'Ille, il y a une fin très claire et, en fin de compte, suffisamment détaillée pour comprendre le déroulement de la nouvelle dans son ensemble. En bref, une courte histoire parfaite pour gâcher un jour de vacances.

un flyer
02/07/14

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.20 cm
  • Poids : 0.66 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie