Mes parents

GUIBERT, HERVE

livre mes parents
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 13/04/94
LES NOTES :

à partir de
5,40 €

SYNOPSIS :

Pourquoi la grand-tante louise saccage-t-elle l'appartement de sa soeur suzanne ? quels sont ces documents qu'elle cherche, et que contiennent ces liasses de papiers qu'elle brûle finalement dans la cuisinière ? concernent-ils vraiment, comme le prétend suzanne, une infamie qu'aurait commise la mère, trente ans plus tôt ? comment se fait-il qu'au même moment le père ait dû précipitamment quitter nice, abandonnant un cabinet de vétérinaire, un voilier, une ford verte, une fiancée et deux chevaux, pour se retrouver
à paris sans chaussettes de rechange ? quel est ce chantage que mettent en train les parents du petit hervé pour extorquer l'argent de la famille ? et oú est caché cet or qu'on n'en finit pas d'enterrer et de déterrer, dont on n'a jamais pu se servir, sinon pour se plaindre qu'il soit encrassé ? d'ailleurs ce trésor trop tard obtenu n'a-t-il pas un rapport avec le cancer de la mère, qui suit de peu l'héritage ? n'y a-t-il donc rien de pire au monde, pour des parents, que d'avoir un fils soucieux de la vérité ?.
1 personne en parle

Mes parents débute, en 1983, avec la grand-tante Louise, qui, se sentant mourir, se met à faire le ménage dans ses papiers et à brûler les plus compromettants. Guibert interroge alors ses deux grand-tantes et apprend que sa mère aurait commis une infamie. C'est ainsi que le secret du mariage des parents de Guibert est dévoilé. A partir de là, il enchaîne chronologiquement le récit de souvenirs marquants, de sa naissance à la maladie de sa mère, des années plus tard. On a donc une suite de paragraphes plus ou moins longs, parfois très courts dans lesquels il évoque ses premières amours, les vacances familiales, les dîners etc.., soit des scènes de famille, souvent teintées d'érotisme.Mes parents est un récit éclaté, dans lequel Hervé Guibert reprend, réinvente ou reconstruit ses souvenirs d'enfance. Environ un tiers du livre est constitué de pans entiers de son journal qu'il reproduit : "A partir de 1979, mes parents occupent à peu près un cinquième de mon journal. Je vais recopier ici les passages qui les concernent, rajoutant entre eux les épisodes qui sur le moment m'ont fait défaut." (p.120). La relation qu'il entretient avec ses parents est compliquée, mêlée de haine et d'amour, presque malsaine. Guibert laisse libre court à ses fantasmes : son père se superpose souvent à l'image de ses amants, et Guibert se surprend à souhaiter la mort de sa mère.J'aime l'écriture de Guibert, franche et directe, que j'avais découvert avec L'Image fantôme (éditions de Minuit). J'avais ensuite enchaîné avec Suzanne et Louise, un recueil de photographies et de fac-similés de textes manuscrits consacrés à ses grand-tantes. Dans Mes parents, j'ai particulièrement aimé le récit de ses premières amours, ses souvenirs d'école (les billes et le papier crépon) et l'évocation de la relation torturée qu'il a avec ses parents. J'ai moins aimé les descriptions crues d'actes sexuels et la morbidité quasi omniprésente dans Mes parents. Je lirai volontiers, mais plus tard, car ce livre m'a marqué, d'autres livres d'Hervé Guibert. http://leschroniquesassidues.blogspot.com/

chroniquesassidues
25/05/11
 

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.11 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie