Mes vacances sans edgar

JULLIARD, CLAIRE

livre mes vacances sans edgar
EDITEUR : ECOLE DES LOISIRS
DATE DE PARUTION : 05/03/09
LES NOTES :

à partir de
9,20 €

SYNOPSIS :

Edgar est la nouvelle star de la chanson. Repéré au casting d'une chaîne musicale, il a signé le tube de l'été, Reste avec moi, ma Lolita.Charlotte connaît bien Edgar, ils ont même été très proches du temps où Edgar était un artiste intransigeant qui détestait le monde du show-biz. Et puis Edgar a changé. Il a rejeté ses amis d'avant pour s'entourer d'admirateurs dévoués. Charlotte aimerait retrouver le garçon
sombre et romantique qui la troublait tant.C'est pourquoi elle a accepté l'invitation de la famille d'Edgar pour les vacances d'été. Tout le monde attend Edgar. Le seul problème, c'est qu'il n'a plus du tout l'intention de rejoindre Charlotte et ses cousins dans la propriété familiale. Il préfère passer du bon temps à Saint-Tropez avec son producteur. Charlotte doit donc se résoudre à passer des vacances sans Edgar.
2 personnes en parlent

J'ai choisi d'emprunter ce roman ado et plutôt "fifilles" pour son côté léger qui ne fait pas de mal de temps en temps. Mais cet aspect que je recherchais ne m'a pas vraiment sauté aux yeux. Il règne une ambiance très froide et pesante dans la maison que partage les amis. La faute à Edgar qui devait se joindre au groupe mais qui a finalement décidé d'annuler. Les relations entre chacun des personnages sont électriques et je me suis sentie comme eux : mal à l'aise. L'atmosphère ne me convenait pas du tout. Je n'ai pas pris de plaisir à la lecture de ce livre. L'histoire de la nouvelle star de la chanson n'est qu'un prétexte pour faire comprendre à nos jeunes héros (et aux jeunes lecteurs) que les gens changent ou qu'ils ne sont pas toujours comme on les imagine. De mon point de vue, il ne s'agit uniquement que d'un moyen trouvé par l'auteure pour remettre au goût du jour ce roman. Car mis à part cet élément, je trouve que le roman fait très vieillot. Les dialogues sont ponctués de mots que je n'avais pas entendu dans la bouche d'un ado depuis longtemps ! C'est vraiment dommage car cela décrédibilise totalement les échanges entre les personnages.

beroune
04/01/13
 

Les vacances aux Mansardes, la maison de campagne de la famille Maladier, s'annoncent mal, très mal. Atroces, comme disent les soeurs Alice et Mélanie. Accusées de trop manger, elles affichent des kilos en trop qui dégoûtent Annabelle, longiligne et rigoureuse, mais au tempérament mal trempé dans l'acide. Charlotte a suivi la petite troupe, s'est greffée au noyau familial qui compte également Emilien et Julius. Or, tous les cinq ont le mal d'Edgar, le cousin qui vit une success story entre Paris et Saint Tropez, heureux chanteur à la mode, détenteur du fameux tube de l'été. Edgar n'a donc pas tenu sa promesse, il ne se joindra pas au groupe pour l'été et son absence pèse sur l'atmosphère rendue électrique. Charlotte, la narratrice, est mélancolique malgré elle. Elle avait une histoire secrète avec Edgar, une amourette qui n'a pas supporté le monde du showbiz, néanmoins elle préfère taire ses frustrations et jongle entre les cousins pour calmer les chaudes humeurs et les échanges de noms d'oiseaux. Et puis Edgar débarque, et avec lui un mini cyclone qui va tout mettre sens dessus dessous. L'histoire montre un groupe en souffrance, enfermé dans sa fascination pour un garçon en apparence formidable, mais en dedans moins extraordinaire. Son arrivée à l'improviste va propulser des émotions trop longtemps enfouies, va aussi permettre d'ôter des oeillères chez ces adolescents dégingandés et indolents. Le rythme du roman m'est apparu mou, dans le bon sens. Tous s'ennuient, guettent, épient et tendent l'oreille vers le retour du guerrier. A un moment la narratrice évoque sa lecture d'un roman de Françoise Sagan, Le garde du coeur, et justement je me faisais la réflexion que la prose de Claire Julliard s'y approchait magnifiquement. Hélas, dès lors que le bel Edgar fait son apparition, l'histoire devient beaucoup moins intéressante. Tout y passe : la célébrité soudaine, la musique commerciale, le star-system, les dérives... L'ensemble m'a semblé trop cousu de clichés. J'ai beaucoup moins apprécié et j'ai préféré vite boucler ma lecture qui ne me correspondait plus du tout. Plus dans la bonne tranche d'âge, dirons-nous. A conseiller aux ados, dès 12-13 ans. Ou plus. Ou moins. Je ne sais pas ! ;)

Clarabel
23/07/09
 

Format

  • Hauteur : 18.90 cm
  • Largeur : 12.40 cm
  • Poids : 0.16 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie