Mesdames, souriez

NELSON-J.L

livre mesdames, souriez
EDITEUR : FAYARD
DATE DE PARUTION : 17/08/05
LES NOTES :

à partir de
16,20 €

SYNOPSIS :

Quand Louisa Maria, vingt ans à peine, emménage à Paris pour y faire ses études, elle se dit que 80 m² sur la place des Vosges, ça doit pouvoir se partager, même avec une presque centenaire. Hélas, ça prend plus de place qu'elle l'imaginait, une vieille, surtout quand elle s'accroche à la vie de toutes ses griffes. Une vieille avec son odeur, ses culottes des Trente Glorieuses, son immonde cabot, sa messe télévisée à plein volume le dimanche matin, son aide à domicile. Quant à la jeune, qui pourrait supporter,
ses irruptions à l'aube, son indolence, son insolence ? Egoïstes, jalouses, terrifiées par la vieillesse, inquisitrices, solitaires et privées de tendresse, ces deux femmes, tour à tour grotesques et bouleversantes, se ressemblent plus qu'il n'y paraît. Par 30°C à l'ombre, lors du mémorable été caniculaire, dans un huis-clos irrespirable, les relations s'enveniment. Excédée, à bout de nerfs, la jeune fille commence à caresser des rêves meurtriers. Il faudra bien que l'une des deux disparaisse.
2 personnes en parlent

Est-ce parce que je n'avais pas la tête à la lecture ou est-ce la qualité de ce roman, mais je n'ai pas beaucoup aimé cette lecture.Pourtant, il y a des bons passages sur la solitude, sur la vieillesse, sur l'égoïsme... L'auteur touche là où ça fait mal et avec une certaine justesse.J'ai trouvé très habile de mettre la canicule en toile de fond de ce conflit générationnel. Voilà un roman tout en ironie avec des pointes de tendresse. Mes reproches concernent plutôt le manque de fluidité de l'ensemble. Il me semble que c'est le premier roman de cette auteure, il y a quand même de quoi être optimiste pour la suite ... Livr-esse

Wakissi
07/08/12
 

Colocation obligée C'est un roman comportant pas mal de maladresses, mais j'ai cru aux personnages. J'ai détesté Louisa et ses réflexions totalement égocentriques, lui ai accordé que moi non plus je ne supporterais assurément pas la vie ouatée sous cellophane que la Vieille voudrait lui imposer, ai été vraiment attendrie par ces scènes où malgré elle, ces deux femmes cheminent l'une vers l'autre.Au fond, tout le roman est là, dans la vision effrayante de la vieillesse, dans le jugement péremptoire et acariâtre de l'âge sur les façons de vivre des jeunes.On est très loin de Tatie Danielle, la canicule ajoutant encore à la sensation d'étouffement qui nous saisit de page en page.Alors pas complètement abouti, d'accord, mais auteure à surveiller, talent présent. Sylvie Sagnes

SagnesSy
23/07/12
 

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.30 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition