Miroir de sang

DESCOSSE-O

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 17/05/06
LES NOTES :

à partir de
7,10 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Le corps d'une enfant est découvert atrocement mutilé dans les calanques de Marseille. Deux flics hors norme se lancent sur la piste du tueur :Riad Kellal, le limier de la brigade criminelle aux origines algériennes, et Paul Cabrera, le policier aux allures de loubard qui règne sur la brigade anti-criminalité. Chacun de leur côté, les deux hommes ont
une raison personnelle de vouloir être le premier à arrêter le monstre.De Marseille à Lyon en passant par la Camargue, de l'univers des Hell's Angels à celui des gitans, les pistes se croisent alors qu'un autre crime se prépare. Nouvelle enquête du lieutenant Cabrera, Miroir de sang plonge ses racines au plus profond de la folie humaine.
1 personne en parle

C'est l'histoire de deux flics, de très bons amis, qui enquêtent chacun de leur côté sur le meurtre d'une petite fille que l'on a retrouvée écorchée. L'un est maghrébin et travaille à la brigade criminelle, et l'autre, descendant de Siciliens, a plutôt le look lascar et bosse aux Stups.Mais quand le premier se fait trucider sa gamine (bah ouai, c'est la victime du début), il pète un plomb et quitte la police pour se lancer à sa manière sur les traces du meurtrier, se faisant aider pour cela de son frère, figure connue du grand banditisme (si c'est pas trop fort ça).Alors, la lecture de ce livre fut assez agréable. L'histoire tient à peu près le début, malgré quelques incohérences : il n'y a que dans NCIS ou Les Experts que l'on peut avoir un résultat ADN en 30 mins (en France c'est plutôt 3 semaines), et franchement, si ma fille disparaissait, je ne ferai pas preuve de politesse et de patience extrême envers ceux qui pourraient avoir une info la concernant !Sinon, on découvre de Marseille et ses environs une image bien loin de "Plus Belle La Vie", son accent chantant, ses jolies petites calanques pas du tout polluées, et où, bien sûr, il est hors de question de mettre les pieds dans une citée. Ici, c'est du sanguinolent, du glauque, du crade.Le seul truc qui m'a saoulée (au sens propre du terme), c'est les métaphores et les comparaisons. En trouver une dans à peu près toutes les phrases narratives, ça a de quoi faire partir dans des abîmes de poésie... et pas vraiment de qualité en plus.

Emmab666
21/01/16
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.28 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition