Moby dick

MELVILLE, HERMAN

livre moby dick
EDITEUR : OXFORD UNIVERSITY PRESS
DATE DE PARUTION : 01/04/08
LES NOTES :

à partir de
14,95 €

SYNOPSIS :

Moby Dick, la terrible baleine blanche ! Depuis qu'elle l'a privé d'une jambe, le capitaine Achab s'est juré de se venger. Ignorant tous
les présages funestes, il entraîne pendant de longs mois l'équipage du Pequod dans une folle poursuite à travers les océans.
7 personnes en parlent

J'avais depuis longtemps envie de lire la version originale et non abrégée de l’œuvre majeure de Herman Melville. Après avoir péniblement terminé le pavé de plus de 750 pages (dans un anglais du milieu du XIXe siècle et truffé d'argot nautique, pas évident), voilà ce que je peux en dire. Dès la première centaine de pages franchie, je commençais à comprendre l'utilité de la version abrégée lue quand j'étais enfant. Le héros, Ismaël, ne monte pas sur le Pequod avant 100 pages, ne rencontre pas le capitaine Achab avant 150 ; le mot même « Moby-Dick » survient seulement après 230 pages ! L'intrigue est très, très lente. Et pour cause : Moby-Dick est moins un roman d'aventure qu'un ouvrage quasi-encyclopédique à la gloire des cétacés. Melville détaille, chapitre après chapitre, parfois coupant l'intrigue pendant des dizaines de pages, l'anatomie des différents cachalots de la planète, comment les chasser et les dépecer, leur place dans la littérature et dans l'art... On apprend pas mal de choses mais l'aspect « aventure maritime » que je recherchais était, non pas absent, mais très diffus. Le cachalot blanc lui-même n'apparaît que dans les 50 dernières pages... Bref, je ne suis pas déçu à proprement parler mais assez perplexe.

Shirayukihime
27/11/15
 

Ishmaël, simple matelot, décide d’embarquer sur le baleinier le Pequod en compagnie de Queequeg, un indigène cannibale de Polynésie rencontré dans le port. Le bateau est sous le commandement du capitaine Achab. Celui-ci n’a de cesse de poursuivre une baleine monstrueuse, Moby Dick, depuis qu’elle lui a fait perdre sa jambe quelques années plus tôt. Ce duel est devenu une obsession. Seule sa vengeance compte et l’équipage est obligé de suivre sa folie meurtrière jusqu’au bout…Tout le monde – ou presque- connait l’histoire de Moby Dick, la grosse baleine blanche que pourchasse sans relâche le capitaine Achab. Mais qui s’est essayé un jour à lire les 700 pages de ce pavé de la littérature classique, à part peut-être « naurile », notre chroniqueuse ? Moi, j’avoue que j’ai bien moins de courage, alors cette version abrégée de quelque 50 pages, faisant la part belle aux illustrations me convient parfaitement pour approcher cette œuvre mythique. L’adaptation est bien écrite et même si le texte est court, tout y semble bien retranscrit : les personnages, la vie dans le baleinier, la haine du capitaine pour la baleine Moby Dick, le duel qui les oppose et l’issue finale de ce combat sans merci. Les reproductions des tableaux de Jame’s Prunier sont splendides et parlent d’elles-mêmes lorsque le texte décide de faire silence : la haute mer dans la brume, l’équipage, les ports et le bateau, le Pequod. Pour les élèves qui aiment les récits d’aventure, cet ouvrage est l’idéal. Mais c’est tout simplement un beau livre à mettre dans toutes les mains. Un petit coup de cœur !

Naurile
01/12/14
 

Vous me donnez envie de relire ce grand classique; je ne crois pas avoir vu le film mais la ténacité du capitaine Achab m'avait impressionnée.@ tran: merci pour ces pistes de lecture plus profondes berthe

afbf
01/11/13
 

Cet texte est un classique de la littérature américaine et il explique parfaitement la chasse à la baleine à l'époque de Melville d'où les nombreuses pages d'explication sur la chasse qui m'ont paru très longues... en revanche le comportement des hommes au sein même du bateau révélé une société très hiérarchisée qui ne s'oppose pas si facilement à son commandent. Cemella

Cemella
01/11/13
 

"Muby Dick" est effectivement un grand classique de la littérature américaine. Si on s'en tient au texte dans un premier sens de lecture, il s'agit de la littérature de la mer et du combat entre l'homme et les éléments. Cependant, il y a plus. Le capitaine Achab n'est pas n'importe qui et son nom l'indique puisque ce nom vient de la Bible. Je vous laisse le découvrir. Achab est le symbole de la démesure humaine. Il est aussi celui de l'obsession et de la quête. Néanmoins, Melville est un homme de son temps. L'Amérique est à l'aube de son histoire et de ce fait, elle doit lutter et affronter les éléments et la nature pour devenir une Nation de progrès et de civilisation. La lutte du capitaine se rapproche surtout du désir de soumettre les terres et océans pour l'avénement de l'homme. La baleine blanche peut être interprétée de différentes façons: elle peut être la cristallisation de nos désirs. Elle peut être la somme de nos peurs, la primitivité, le monde d'avant. Elle peut transcender tout cela et revêt par conséquent le symbole du Bien comme du Mal. Elle peut être la Tentation, la Punition ou le Double d'Achab. Un livre à mettre dans la main des plus jeunes aussi. Il va sans dire que je vous suggère l'adaptation cinématographique dans laquelle Grégory Pack tient le rôle du capitaine. Ce film est de loin la meilleure interprétation. A voir et à revoir. Victoire

tran
29/06/12
 

Un très grand classique d'un très grand auteur ... On ne présente plus Moby Dick, livre indispensable à tout lecteur digne de ce nom. Si vous ne l'avez pas encore lu ... dépêchez-vous !!! Airui

airui
01/07/11
 

Très belle et sentimentale histoire d'Herman Melville, où il exprime la vengeance et une confrontation entre les humains et les animaux. Chef d'oeuvre, bravo ! TiReader

TiReader
12/04/10
 
  • Auteur : MELVILLE, HERMAN
  • Éditeur : OXFORD UNIVERSITY PRESS
  • ISBN : 9780199535729
  • Date de parution : 01/04/08

Format

  • Hauteur : 19.70 cm
  • Largeur : 12.80 cm
  • Poids : 0.41 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition