EDITEUR : HACHETTE JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 04/01/16
LES NOTES :

à partir de
5,50 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Élevée par des parents éclairés dans un Pakistan en pleine transformation, Malala Yousafzai a toujours été encouragée à défendre ses opinions. Son père, en créant sa propre école et en s'opposant ouvertement aux talibans, lui a montré la voie.
Il a instillé en elle la soif d'apprendre, le désir de résister au traitement des femmes dans son pays. Ce jour-là, le 9 octobre 2012, Malala rentre de l'école lorsque, soudain, le bus scolaire s'arrête. Deux hommes armés lui tirent dessus.
1 personne en parle

Malala est née en 1997 dans un Pakistan en paix. Son père, auquel elle tient énormément et qui est son modèle, est le directeur d’une école qui comptera jusqu’à 800 élèves. Du coup, Malala et ses deux frères ont la chance de vivre dans un contexte plutôt privilégié dans ce pays : ils possèdent un poste de télévision et, surtout, leurs parents tiennent à leur donner la meilleure éducation possible, même à Malala qui est une fille.En effet, la fille se rend compte très vite d’une chose. Dans le pays qu’elle adore, les femmes ne sont pas les égales des hommes. Elles doivent bien souvent arrêter leurs études très jeunes et rester quasi illettrées, comme sa mère, pour s’occuper de la maison et des enfants, cachées derrière des niqabs ou des burqas en présence des hommes. Dès l’enfance, Malala se révolte contre ce qu’elle juge une atteinte à la liberté. A l’école, elle s’acharne pour obtenir les meilleures notes et être la première de sa classe. Pas seulement par esprit de compétition. Surtout pour être libre de choisir son destin.En 2005, un horrible tremblement de terre frappe le pays. Malala n’est qu’une enfant mais est fortement marquée par l’événement. D’autant plus marquée que les Talibans, des intégristes religieux, profitent de la situation de grande détresse de la population pour imposer peu à peu un règne de terreur obscurantiste sur le pays. Les actes terroristes se multiplient et la condition des femmes se dégradent de jours en jours. Début 2009, les talibans ordonnent la fermeture des écoles de filles et l’interdiction pour celles-ci de recevoir une instruction. Malala et son père sont révoltés par cette répression. La jeune fille commence à rédiger un journal sur Internet pour raconter comment elle brave l’interdit avec quelques-unes de ses amies. Dans le même temps, le New York Times vient la filmer avec son père. Le monde entier prend connaissance de la situation et du combat mené par la jeune fille. En 2011, Malala, qui a multiplié les interventions en faveur du droit à l’éducation des filles dans son pays malgré de nombreuses menaces de mort, reçoit le prix international de la jeunesse pour la paix. La jeune fille est ravie mais ne se repose pas sur ses lauriers et continue à militer en essayant de ne pas trop se soucier du danger.Mais le 9 octobre 2012, la vie de Malala va basculer. Alors qu’elle rentre de l’école, elle est prise pour cible par un taliban qui lui tire une balle dans la tête. Deux de ses amies sont également blessées. Par miracle, les trois jeunes filles s’en sortent indemnes. Mais Malala doit être expatriée d’urgence en Angleterre pour recevoir des soins. Bientôt rejointe par sa famille, elle va devoir réapprendre à vivre, loin de son Pakistan natal…J’ai vraiment apprécié ce livre. Plus qu’un simple témoignage, il s’agit là d’une leçon de courage et d’une leçon de vie d’une force incroyable. Pas un instant la jeune fille ne fait dans le pathos ni ne cherche à apitoyer son lecteur. Le tir et l’hospitalisation qui s’en suit – d’une sobriété remarquable – n’occupent qu’une infime partie du récit qui développe essentiellement la montée de l’intégrisme au Pakistan et avec lui la diminution des libertés accordées aux femmes. on ne peut être qu’admiratif devant la force de caractère de cette enfant très mature, qui s’est battue pour le droit à l’éducation des filles dès son plus jeune âge, qui a risqué sa vie pour cela et qui a continué à mener son combat en dépit de l’attentat terrible subi. Comme elle le dit si bien, les talibans qui ont voulu la faire taire ont au contraire réussi à faire révéler son combat au grand jour. Malala a d’ailleurs reçu le Prix Nobel de la Paix en 2013 et a créé une fondation pour venir en aide à toutes celles qui ne peuvent encore étudier dans de bonnes conditions. J’invite vraiment tous les élèves – en particulier les 3ème – à lire ce témoignage qui ne manquera pas, je l’espère, de leur faire prendre conscience de la chance de vivre dans un pays démocratique et de recevoir une éducation de qualité sans avoir à craindre pour leur vie chaque fois qu’ils se rendent au collège ! http://leslecturesdenaurile.wordpress.com

Naurile
11/02/15
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.23 kg
  • Traducteur : MICHEL LAPORTE