Moi non

GOUJON, PATRICK

livre moi non
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 06/03/03
LES NOTES :

à partir de
18,20 €

SYNOPSIS :

T'aurais vu la tête de ma mère quand j'lui ai annoncé ! Elle m'a même pas cru, elle a balayé mes phrases avec la main comme si elle essuyait la table avec le torchon, De toute façon c'est tous les jours. Je lui ai dit J'te jure, c'est pour de bon, maman, je vais trouver un boulot et me fixer. Tu es sérieux ? Elle me croit toujours pas, j'ai dû lui faire frôler l'overdose
de bile au moins un million de fois. J'te l'dis maman, j'arrête. Dès demain, je cherche du boulot. J'vais bosser dur et quand je serai cadre tu pourras m'accrocher dans le salon. Hoch et Flex ont grandi ensemble dans la même Cité. L'un veut s'en éloigner, l'autre non. Le récit de leurs parcours parallèles décrit avec une poésie paradoxale un univers brutal et fruste.
1 personne en parle

Je vous parle au compte-goutte de ma journée au salon du livre de Voiron. Il faut que je vous raconte ma plus belle rencontre !!!!C'est une libraire présente sur le salon qui m'a donné envie d'acheter le premier roman, "Moi non", d'un auteur que je ne connaissais pas, même de nom : Patrick Goujon. Ma meilleure amie et moi, nous sommes donc donc arrivées, timides et penaudes, avec nos livres (elle a acheté son deuxième roman) à faire dédicacer devant cet écrivain de ma génération. Et franchement, nous avons passé un très bon moment en sa compagnie jusqu'à rire aux éclats. Il parle tellement bien de ce qu'il écrit que j'aurais acheté tous ces romans. Notamment le tout dernier qui fait grandement écho à ce que je vis, bref. Un moment de partage comme celui-là, ça n'arrive pas sur tous les salons.Me revoilà donc à la maison avec ce roman à la dédicace inimitable...Je l'ai lu quasi d'une traite, me laissant emporter par les mots et les phrasés de rap, dans un milieu assez loin du mien : l'univers brutal et frustre de la cité, comme le dit la quatrième de couverture. Hoch et Flex sont deux potes qui ont grandi ensemble dans la même cité. Aujourd'hui, l'un veut s'en éloigner, l'autre non. Hoch trouve un travail (il "casse du mannequin" c'est à dire qu'il détruit les mannequins plastique invendus), Flex continue ses trafics. L'un tombe amoureux (et graffe son nom sur les murs), l'autre pas du tout jusqu'à s'apercevoir qu'il communique tout de même avec une inconnue sur les murs de l'ascenseur. Mais Hoch est vite ramené à sa réalité quand Damien "le bourgeois blindé de thunes" lui ravit sa belle...Roman polyphonique nous faisant entendre les voix de Hoch et Flex, de Jay et Raph, Clara, Preker, Marie la petite soeur de Flex. Tous nous disent avec leurs mots la vie dans la cité, l'inquiétude des mères, l'alcoolisme des pères, les bastons qui mènent au drame, le sentiment de n'être que des vauriens aux yeux des autres. Sans misérabilisme, avec des mots parfois crus l'auteur exprime souvent le désespoir. Mais on ne lis pas avec malaise ce roman aux passages parfois sombres et glauques. Il y a toujours quelques fleurs qui percent le béton...J'ai beaucoup aimé le style de Patrick Goujon, percutant mais tout en poésie. Brigit Bontour a les mots justes : ""Moi non" est un premier roman frais et désespérant comme un beau texte de rap à l'indéniable poésie."Moi non (Gallimard, 2003) a reçu le Prix littéraire de la Vocation décerné par la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet.

lucie38
23/04/11
 

Format

  • Hauteur : 20.30 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.27 kg