EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 01/04/09
LES NOTES :

à partir de
6,90 €
nos libraires ont adoré moka
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Une Mercedes couleur Moka renverse Malcolm, 14 ans, avant de disparaître à toute vitesse... un enfant dans le coma, une famille qui explose et une mère qui ne renoncera jamais à découvrir la vérité. Qui s'est enfui en laissant son enfant
sur la route ? Un scénario de long métrage idéal, un mélange habile de suspense et de psychologie - digne de Daphné du Maurier!!- , un portrait de femme émouvant, bref un roman tragique et plein de finesse, fort et captivant.
une mère perdue face au coma de son fils tente de découvrir la vérité sur cet accident. C'est un roman plein de désillusion, de courage et d'amour. A lire.

alexandra (maubeuge)
une mère perdue face au coma de son fils tente de découvrir la vérité sur cet accident. C'est un roman plein de désillusion, de courage et d'amour. A lire.
Alexandra ,
Librairie
(C.cial Cité Europe)
10 personnes en parlent

Encore un roman fabuleux. Que dire de plus ? Je suis sous le charme de la plume sensible de Tatiana de Rosnay. Ses mots me touchent et m’émeuvent. Je crois même pouvoir dire qu’ils me font vivre des émotions encore inexplorées. Dans « Moka », Tatiana de Rosnay aborde avec justesse la douleur d’une mère, sa quête de vérité, sa descente progressive en enfer. Comme toujours avec Tatiana de Rosnay, le lecteur se trouve à fleur de peau, en haleine chapitre après chapitre. Comment tenir quand son fils est dans le coma ? Comment survivre quand on ne connaît pas le responsable de ce drame ? Les « héroïnes » des romans de Tatiana de Rosnay se suivent et ne se ressemblent pas. Toutes sont profondément touchées par un évènement X qui vient bouleverser leur vie de façon inextricable. Certaines s’en sortent, d’autres s’enlisent dans leur désespoir. La double culture franco-anglaise de l’auteur se lit dans chacun de ses romans. Un mélange appréciable qui nous fait découvrir les différentes facettes de ces deux nations rivales.En bref, une de mes auteurs fétiches à encore frapper, me laissant en attente d’une autre histoire forte en émotion. Séverine

SEcriture
31/10/12
 

Je n'ai pas été déçue par ce livre, vraiment pas. C'est un roman à la Tatiana de Rosnay, il n'y a aucun doute, dans le même genre que Boomerang (autre livre de cette auteur). Jusqu'au bout elle nous tient en haleine, jusqu'au bout on se demande ce qui a bien pu se passer. Comme Justine j'ai été pressée d'arriver à l'hôpital, comme elle j'ai été triste. Son écriture nous fait ressentir tous les sentiments des personnages. C'est un roman sur la douleur que les hommes peuvent causer, sur une mère qui ne sait plus qui elle, sur un couple qui se cherche. Un super moment de lecture. Un livre que je conseille.

searchxme
04/09/11
 

Un des premiers livres de Tatiana de Rosnay que j'ai lu.Je l'ai dévoré et largement fait circuler autour de moi.Il m'a donné envie de lire les autres.Une véritable amitié est née entre moi et l'auteur bien qu’elle n'en sache rien. Chrisnoune

Chrisnoune
16/02/14
 

Moka... Un mot... Celui auquel Justine se raccroche depuis que son fils est dans le coma. C'est la couleur de la voiture appartenant au chauffard qui l'a renversé avant de prendre la fuite. Une fois de plus, Tatiana de Rosnay nous offre une perle de roman psychologique, à la fois fort, touchant et angoissant.L'héroïne, Justine, est un personnage très attachant et réaliste. On suit sa recherche de la vérité, mais ce sont surtout ses sentiments qui sont intéressants: du désespoir à la rage, on voit comment cette mère de famille à la vie tranquille vit le drame qui a fait basculer son existence. Le coma de Malcolm suspend le temps, fait resurgir le passé et naître des problèmes. Mais autour d'elle, la vie continue : il y a sa fille, son mari, sa belle-mère, ses amis et ses connaissances. Et chacun a une manière bien à lui de réagir à un tel drame. L'auteur nous donne un aperçu extrêmement complet des conséquences qui peuvent découler d'un tel accident : difficultés professionnelles, familiales, relationnelles... Et bien sûr, le besoin de connaître la vérité.Le lecteur comprend et ressent le sentiment d'impuissance de Justine, son besoin de mener son enquête personnelle, en parallèle à celle de la police, et son envie de venger son fils. Le suspense est gardé de manière subtile jusqu'au bout du livre, mélangé aux scènes sentimentales et touchantes. Tatiana de Rosnay utilise également sa double nationalité, le fait d'être "franglaise", comme on dit, pour ajouter de la richesse à l'histoire: on découvre la rencontre de deux cultures, leurs similitudes et différences et les difficultés que cela peut représenter pour les enfants.C'est un roman magnifique, extrêmement touchant et où humour, sentiments et suspense sont répartis habilement! Tatiana de Rosnay dépeint parfaitement bien le portrait d'une mère dont la vie a basculé, mais qui refuse de perdre espoir... Un livre qu'on ne lâche pas avant d'en avoir tourné la dernière page.

Laraemilie
05/07/13
 

Dès la première page, la vie de la narratrice bascule dans l’enfer de l’attente et de l’incompréhension : son fils est dans le coma, après avoir été renversé par une voiture de couleur « moka » dont le conducteur a pris la fuite. Le lecteur est lui aussi immédiatement happé dans cette atmosphère angoissante ressentie par les personnages tout au long du roman et assiste impuissant à leur déchirure. La narratrice s’éloigne petit à petit de ses proches, notamment de son mari, comme cela arrive souvent : tous deux réagissent différemment face au drame et ne parviennent plus à communiquer.Si le thème repris par Tatiana de Rosnay dans ce roman n’est pas nouveau, ni traité de façon neuve, elle sait le rendre prenant et émouvant par sa maîtrise des techniques narratives. Le début in medias res, le topos du piétinement de l’enquête, le point de vue interne permettant d’exprimer pleinement l’angoisse d’une mère, la construction du suspense par le jeu des fausses pistes, tous ces éléments ont fait que j’ai difficilement interrompu ma lecture, prise dans le récit.Ce roman fut aussi l’occasion pour moi de découvrir la plume de cette auteure, que je lirai certainement à nouveau.

AmandineMM
13/02/13
 

Justine est mère de famille. Elle a deux enfants, un mari, un travail de traductrice en free-lance. Bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Jusqu’à ce que Malcolm se fasse renversé par une voiture, un mercredi après-midi. Le petit garçon se retrouve alors plongé dans le coma, laissant sa famille désemparée. Comment réagir ? Que lui arrivera-t-il ? Qui a fait une chose pareille ? Pourquoi l’enquête n’avance pas ? Que faire…Avant tout, le style. Intense, bouleversant, poignant, bourré d’émotions. Comme toujours. Mais là, il faut vraiment s’accrocher psychologiquement pour pouvoir le lire. Vu l’histoire, cela n’a rien d’étonnant. Mais je vous assure que la plume de Tatiana de Rosnay vous prends par les trippe, vous essore comme une serpillière, vous brise le cœur. C’est bouleversant, mais à la fois magnifique. Bref, si vous voulez le lire, éviter les situations similaires, les moments de déprime, sans quoi vous ne ressortirez pas de cette lecture en entier. Il faut vraiment choisir son moment pour le lire, croyez-moi. Sans compter que c’est écrit à la première personne du singulier, et que le lecteur n’a aucun mal à ressentir ce que ressent Justine elle-même, qu’importe l’âge du lecteur par exemple. En parlant de Justine, elle est vraiment très courageuse, très forte, très tenace. Elle n’est pas toujours sûre d’elle, de ses faits et gestes, de ses choix, et elle doute plus d’une fois, s’interroge si c’est vraiment la meilleure chose à faire, et j’en passe. Le lecteur n’a aucun mal à s’attacher à elle, à éprouver de la compassion, à imaginer ce qu’elle traverse, ce qu’elle endure. Arabella, sa belle-mère, lui est d’ailleurs d’un grand soutien, bien qu’elle ne dise pas grand-chose. Malheureusement, son mari m’a laissé de marbre… Sa petite fille est également choupinette et attachante, elle aussi. Et pour rapidement parler d’Eva, elle est très touchante également, avec les révélations auxquelles elle devra faire face.J’ai beaucoup aimé l’histoire, l’impact de l’accident de Malcolm sur Justine, sur son mari, sur leur vie de famille. C’est fou comme la vie peut changer du tout au tout en un rien de temps. Et puis, il y a l’enquête de Justine, sa recherche de vérité, son besoin de savoir, pour pouvoir comprendre, pour pouvoir aller de l’avant. Et il y a ce dénouement, assez surprenant je dois dire. Tout du moins, je ne m’y attendais personnellement pas. Très touchant d’ailleurs… En somme : Que d’émotions ! Il faut se préparer avant de plonger dans ce livre ! Askmetoread

askmetoread
15/01/13
 

Paris 14°, 2003, Justine Whright, française mariée à un anglais, est traductrice. Elle apprend par téléphone que son fils Malcolm, 13 ans, est à l’hôpital dans le coma : il a été fauché par une Mercedes de couleur Moka, qui a pris la fuite. Passé le premier et terrible choc, chaque membre de la famille intègre à sa façon le drame; Justine, elle, trouve la force de ne pas craquer dans la colère et le rejet de tout ce qui a constitué son existence jusqu’à lors. Elle touche du doigt les manquements de son mariage, de ses parents. Elle décide de passer à l’action et de retrouver elle-même le chauffard… Dès le début le roman sonne juste. Les émotions, la progression des réactions, les détails du quotidien, tout concourt à nous mettre complètement à la place de Justine. Certaines pages sont bouleversantes et on ne peut retenir ses larmes (les appels des copains de Malcolm, les toutes dernières pages...). Le rythme des phrases est syncopé, rageur, saccadé, pour une accentuation réussie de chaque émotion. On retrouve en clin d’œil les thèmes chers à l’auteur, la Toscane, Modiano, les figuiers, Daphné du Maurier… L’évocation permanente de la double culture franco-anglaise est agréable, sans caricature, ponctuée de petites touches d’humour qui offrent un heureux répit dans l’oppression du récit. On entre de plain-pied dans l’univers de l’héroïne, enrichi en permanence par petits bouts. C’est un livre sincère qu’on pourrait prendre pour un témoignage. De ce fait on est en totale empathie et il est complètement impossible de lâcher en cours : Moka se lit en apnée. Sylvie Sagnes

SagnesSy
07/09/12
 

Un petit livre plutôt sympathique, des trois romans de Tatiana de Rosnay que je vient de lire c'est pour le moment celui que j'ai trouvé le plus émouvant. Les sentiments sont à fleurs de texte. Tout comme dans Le voisin, l'auteure pousse Justine dans ses retranchements. Elle passe par tout les états possibles, heureusement qu' elle est si forte d'ailleurs. Elle va emmené son héroïne jusqu' au bout même si certaines situation en pâtisse un peu. J' ai eu parfois hâte que l'histoire s'accélère, mais c'est tout de même une belle lecture pour un excellent moment de détente.

Lacazavent
30/10/11
 

[...] Dans Moka, Tatiana de Rosnay brosse le portrait d'une famille déchirée, dont la belle façade se fissure trop rapidement à cause d'un drame, d'un couple qui devient colocataire, ne se retrouvant même plus dans la douleur qu'il peut partager autour d'un fils entre la vie et la mort. Dans le coma. Coma, moka à l'envers. Jeu de mot qui nous poursuit tout au long de l'histoire, comme une couleur marron sur un mot d'attente.L'attente, c'est peut-être ce qui caractérise ce livre qu'on lit, en attendant de comprendre, en attendant que Justine retrouve la voiture et son propriétaire, qu'on sent à chaque phrase, à ce découpage haché et rapide des idées, des mots, des phrases. Des phrases courtes pour montrer l'impossibilité de Justine de réfléchir, d'aller de l'avant. Vivre au jour le jour. Des phrases qui traduisent extrêmement bien la douleur d'un mère que les souvenirs de son fils en bonne santé hantent, de sa grossesse au dernier matin avant le drame. [...] Miss Alfie, croqueuse de livres

MissAlfie
22/02/11
 

Combat de mère Ce roman sonne juste. Les émotions, la progression des réactions, les détails du quotidien, tout concours à nous mettre complètement à la place de Justine. Certaines pages sont bouleversantes. Le rythme des phrases est syncopé pour une accentuation réussie de chaque émotion.

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.15 kg