Mon oncle oswald

DAHL, ROALD

livre mon oncle oswald
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 13/06/86
LES NOTES :

à partir de
8,80 €
1 personne en parle

Vous vous souvenez d’Oswald ? J’avais fait sa connaissance dans La grande entourloupe, découvrant ce personnage fantasque, cet hédoniste que sa passion pour les femmes entrainait vers des aventures vraiment cocasses. Le revoilà ici dans un roman complet, où nous allons apprendre comment il est devenu immensément riche. Parce que vous en conviendrez, consacrer sa vie aux plaisirs, ceux de la chair et ceux des bons vins ou des bons cigares, c’est bien, mais encore faut-il en avoir les moyens ! Son neveu, qui nous transmet l’histoire d’Oswald en nous lisant son journal intime, parle de lui en ces termes : « Le connaisseur, le bon vivant, le collectionneur d’araignées, de scorpions et de cannes, le passionné d’opéra, l’expert en porcelaines chinoises, le séducteur de ces dames, et sans nul doute le plus grand fornicateur de tous les temps. Je sais, d’autres personnages célèbres ont prétendu à ce titre de gloire, mais ils se retrouvent simplement couverts de ridicule quand on compare leurs prouesses à celles de mon oncle Oswald. Je songe en particulier à ce pauvre Casanova. Il sort de la confrontation avec l’allure d’un homme atteint d’une grave déficience de son organe sexuel. » Oswald étant doué en toutes choses, c’est à 17 ans qu’il a gagné ses premières 100 000 livres. Il part chercher en Afrique une poudre très rare, fabriquée par partir d’un insecte, réussit à en négocier le commerce et ensuite à en faire fabriquer en quantités industrielles, tout en ayant la main mise sur la production. Et cette poudre est un petit miracle à elle toute seule ! En effet, elle est si aphrodisiaque, si puissante qu’une seule dose infinitésimale suffit à faire de n’importe quel homme ou femme une bombe sexuelle (souvenez-vous de Chienne, une des histoires de La grande entourloupe !). Jeunes ou vieux, ceux qui ingurgitent cette poudre sont pris d’un désir frénétique à assouvir de suite… Après avoir testé le pouvoir de la poudre, Oswald, alors à Paris, commence à vendre quelques doses de poudre en tout petit comité à quelques personnes triées sur le volet : l’ambassadeur de Grande-Bretagne en France, ami de son père chez lequel se passe la réception, les ambassadeurs d’Allemagne, d’Italie, de Hongrie, Russie, du Pérou… plus le ministre français des affaires étrangères, un général d’armée ainsi qu’un mystérieux japonais… Bref du beau monde ayant chacun pignon sur rue dans leur pays, de l’argent, des relations et tous bien évidemment séduits par cette idée !Suite et extraits sur Les lectures de Liliba Liliba

liliba
25/08/12
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 11.20 cm
  • Poids : 0.16 kg