Mon patient sigmund freud

NATHAN, TOBIE

livre mon patient sigmund freud
EDITEUR : PERRIN
DATE DE PARUTION : 23/03/06
LES NOTES :

à partir de
26,30 €

SYNOPSIS :

Vienne, 1908. Isaac Rabinovitch, étudiant en médecine, croise le chemin de Sigmund Freud. Le grand professeur, déjà célèbre, s'attache à ce jeune Candide et lui parle librement : ses amours, ses rancoeurs, ses jalousies, autant de confidences qu'Isaac consigne dans un journal. Jour après jour, il y raconte les faits et gestes du maître, mais aussi la vie dans la Vienne finissante de Igoo. S'y dévoilent tout ce qui n'a pas été dit sur la psychanalyse, la vie privée de Freud, le comportement des premiers psychanalystes,
les excès et les folies d'une révolution dans le siècle. Un jour de décembre 2003, ce document dont personne ne soupçonnait l'existence tombe entre les mains d'un chercheur expatrié. Mais plus le lecteur entre avec passion dans la vie de cet inconnu surgi du passé, plus les malheurs l'accablent, comme si une malédiction était attachée à ce manuscrit dont il a hérité par hasard. Croisant passé et présent, vérité et fiction, Tobie Nathan réussit là un roman d'une totale liberté et d'une audace inouïe.
4 personnes en parlent

Décembre 2003, en Afrique. Leopold Caro est psychologue et psychanalyste, en coopération universitaire à Bujumbura (Burundi). Alors qu'il se rend à un colloque à Dakar (Sénégal), il se retrouve coincé à l'aéroport de Lagos (Nigéria). Il y rencontre Jack Bean, comme lui en transit : l'homme est triste car il a raté l'enterrement de sa mère à Tel Aviv (Israël). Jack raconte alors à Leopold que son ancêtre, Isaac Rabinovitch né le 13 juin 1887 à Odessa (Ukraine) et exilé à Vienne (Autriche) a étudié la médecine et a bien connu Sigmund Freud. « C'était un proche, un intime, peut-être l'ami le plus cher de Sigmund Freud ! – Vous vous rendez compte qu'il s'agit d'un document exceptionnel ? » (page 24). Un feu s'est déclaré dans l'aéroport et les voyageurs sont parqués dehors en plein soleil. Jack autorise Leopold à faire une copie de son dossier Zahav (L'or) sur une clé USB. « Et le temps poursuit son cours. C'est lui le véritable maître en Afrique : le temps qui finit par avoir raison de tout ! » (page 22). Durant son voyage et son retour au Burundi, Leopold lit le journal d'Isaac Rabinovitch, devenu Jack Bean.Été 1908, à Vienne. Isaac Rabinovitch, jeune étudiant en médecine de 21 ans, rencontre Hanna von Kessler dont il tombe éperdument amoureux malgré la différence d'âge et Otto Gross qui va le psychanalyser. « Je vous crois surtout névrosé, Rabinovitch. Vous savez ce que c'est, un névrosé ? C'est quelqu'un qui préfère les plaisirs de l'enfance à ceux de la maturité. Voilà ce que c'est ! » (page 85). Lors d'une soirée, le jeune homme découvre la sexualité, une sexualité très libre. Il rencontre les pionniers de la psychanalyse et devient un proche de Freud, son élève, son confident, son psychanalyste.Janvier 2004. De retour à Bujumbura avec sa maîtresse, Preciose, une authentique descendante des anciens rois du Burundi, Leopold continue la lecture du journal d'Isaac Rabinovitch mais il est contacté par Gamliel Bean qui lui apprend que son père a été assassiné peu après leur rencontre à l'aéroport de Lagos.Leopold est-il lui aussi en danger ?[...] Catherine de La culture se partage

Catherine2
17/02/12
 

Léopold Caro, psychanalyste de renom, vit au Burundi, où l’insécurité et la violence règnent en maître. Là-bas, qui dit blanc dit nécessairement riche, et la corruption fait loi. Par une étrange coïncidence, il fait la rencontre de Jack Bean, un trafiquant d’armes, qui lui remet un document inédit et d’une valeur inestimable : les carnets intimes de son grand-père, Isaac Rabinovitch, membre de la société psychanalytique de Vienne dans les années 1910-20, et ami intime de Sigmund Freud. Il ne faut pas longtemps à Léopold Caro pour se plonger dans le journal personnel de cet homme oublié et dont le rôle dans la vie du célèbre professeur n’a pourtant pas été des moindres. Ainsi, plus le récit avance et plus l’on bascule dans l’intimité d’une société bourgeoise et bien-pensante, dans laquelle se côtoient les hommes de lettres, hommes de sciences et politiciens. On découvre un monde faste, aux mœurs libérées et dans lequel la psychanalyse fait ses débuts avec succès. Sigmund Freud est un maître à penser tantôt idolâtré, respecté, tantôt envié et critiqué par ses pairs. Homme sévère, mais sensible à la critique, il trouve en Isaac Rabinovitch un confident, mais aussi un adversaire. Les carnets permettent de dévoiler une intimité méconnue et néanmoins passionnante !C’est avec beaucoup d’habileté que Tobie Nathan met en relation deux périodes qui, a priori, n’ont rien en commun. La plus récente se passe sur 2003-2004, au Burundi, et se consacre à déjouer le complot visant à récupérer les carnets entrés en possession de Léopold Caro. En revanche, la plus antérieure s’étale sur une période de 30 ans, allant de 1908 à 1938 et se déroule sur plusieurs lieux : Vienne, Ascona, Munich, Weimar, Zurich, Berlin, Paris, pour finir à Bukavu, dans la République Démocratique du Congo. On y découvre un milieu riche et intellectuel, avide de nouvelles expériences et de plaisirs. La drogue et le sexe y tiennent une place centrale et pervertissent les esprits les plus affutés. Pour autant, cette période faste sera fortement marquée par la première guerre mondiale et ne résistera pas à la seconde… L’auteur nous offre un ouvrage passionnant sur l’apogée du monde psychanalytique. Il y fait vivre les plus grands intellectuels du début du XXème siècle et nous ouvre les portes de l’intimité de l’un des grands maîtres de la psychanalyse. Que l’on ait des notions dans le domaine ou non, le texte est tout à fait abordable et se lit avec le plus grand plaisir. Une très bonne découverte !Merci aux éditions Points et à Libfly de s’être associés et de m’avoir permis de découvrir cet excellent auteur !

Mokona
17/01/12
 

Lorsque, coincé à l'aéroport de Logos, le professeur Léopold Caro copie sur sa clé le journal intime de Jack Bean alias Isaac Rabinovitch, il en est très ému. Il réalise d'être en possession d'un document exceptionnel ayant appartenu à un psychiatre, ami proche de Sigmund Freud...Le roman, écrit à deux voix et à deux vitesses et parlant de deux époques différentes, se déroule tantôt en Afrique, dans la région des Grands Lacs, dans les pays les plus pauvres de la planète, pleins de disparités sociales et de corruption, tantôt à Vienne où on assiste aux séances de psychanalyse, aux soirées privées des membres de la Société psychanalytique, où on approche surtout Freud qui confie facilement à Isaac tous ses secrets... Merci à Libfly et de m'avoir permis de découvrir ce livre. Bogusia (Médiathèque de Meudon)

Bogusia
10/12/11
 

Ce livre m'a transportée dans la vie et l'univers de Sigmund Freud. L'histoire est racontée par un jeune psychanaliste devenu l'ami et le confident du père de la psychanalise. Je le conseille à tous les passionés de Freud. Inutile d'ajouter que la plume de Tobbie Nathan nous entraine comme dans un long voyage...

salsachocolat
14/10/09
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.58 kg