Mon plan de destruction des pouvoirs de mon petit frere

LAFRENIERE, MELANIE

livre mon plan de destruction des pouvoirs de mon petit frere
EDITEUR : PLON
DATE DE PARUTION : 06/11/08
LES NOTES :

à partir de
13,20 €

SYNOPSIS :

Appelez-moi gigi ou bien anségisèle von wienenberg, à vous de voir. Je suis une sorcière ! dans ma famille, depuis le moyen-age, les femmes ont toujours été des sorcières. mais aucun homme sorcier. jamais ! ! ! et nooonnn ! je ne peux pas le croire ! c'est impossible ! je viens d'apprendre une chose
horrible. ma catastrophe personnelle. mon petit frère alaric en est un ! mais j'ai un plan, un plan pour détruire ses pouvoirs. voyons d'abord le plan a. (ah oui ! ce livre est destiné aux filles qui en ont marre de leur petit frère, et les autres filles aussi, solidarité féminine oblige !).
2 personnes en parlent

La sorcellerie, c'est une affaire de femmes.C'est ce que pense Anségisèle von Wienenberg, dite Gigi. Elle a treize ans, beaucoup de tempérament et manque tomber à la renverse quand elle apprend que son petit frère d'à peine 7 ans a lui aussi des pouvoirs de sorcier. C'est une première, mais Gigi digère mal l'information tandis que toute la famille et le cercle de la sorcellerie s'extasient.Jalouse, la demoiselle met en place le PDPPF. Ce qui veut dire : le Plan de Destruction des Pouvoirs de mon Petit Frère. Compulsant les grimoires de sa mère et de sa grand-mère, Gigi concocte des potions, invoque un GénIX ou dorlotte une mandragore. Or, elle ne joue que de malchance. Alaric, son petit frère, devient un sorcier de plus en plus doué. Et plus il progresse, plus Gigi s'impatiente et double de maladresse.Elle va miser sur le Sabbat des sorcières où elle pourra s'entretenir avec Monsieur le Diable en personne et obtenir une faveur de sa part pour faire disparaître les pouvoirs de son frère. Mais encore une fois, elle ne sera pas au bout de ses surprises !Cette histoire de sorcière moderne est drôle, vraiment racontée pour tirer des éclats de rire auprès du jeune lecteur (dès 10-12 ans). Ce livre est destiné aux filles qui en ont marre de leur petit frère, c'est ce que nous indique la quatrième de couverture. Et aux autres filles aussi, solidarité féminine oblige !En effet, la suprématie féminine dans le monde des sorciers est menacée. Un gamin de sept ans s'introduit dans le sérail, cela agace la narratrice - Gigi, 13 ans. Mais au lieu de trouver du soutien auprès de ses pairs, elle découvre que toutes les portes s'ouvrent et qu'un tapis rouge est déployé pour parfaire l'éducation de ce jeune prodige.Trop, c'est trop.Et le jeune Alaric est particulièrement épouvantable. Hystérique, capricieux, insolent et effronté, il pousse sa soeur à bout. Et le lecteur aussi. Quand bien même on vient à bout de cette chasse aux sorciers, on découvre avec étonnement que ... tel est pris qui croyait prendre !La fin, assez risible, est un joli pied-de-nez à notre sorcière bien-aimée.Légèrement éreintant pour un lecteur qui a dépassé les 30 ans, ce livre va beaucoup plaire aux plus jeunes, aux amateurs de sorcellerie et aux comédies burlesques. Mélanie Lafrenière écrit avec un certain panache et se glisse dans la peau d'une adolescente pleine d'imagination et qui ne manque pas de culot et ce, avec une aisance remarquable. Recommandez ce premier roman à vos filles, petites soeurs, copines ou cousines !

Clarabel
20/02/09

Gigi Von Wienenberg est une jeune sorcière, comme toutes les femmes de sa famille depuis le Moyen-Age. La sorcellerie, c'est une affaire de femmes : il arrive parfois qu'un homme ait des pouvoirs, mais ça arrive une fois tous les 150 ans. Mais ce matin, toute la famille découvre qu'Alaric, le petit frère de Gigi, est un sorcier ! Gigi est désespérée : déjà que ce n'est pas tous les jours amusant d'avoir un petit frère, si en plus il lui vole la vedette... Elle est bien décidée à tout faire pour faire disparaitre ses pouvoirs... Même si pour ça, elle doit mettre au point six plans diaboliques !L'idée est rigolote, le personnage de Gigi plutôt bien vu. Malgré tout, je n'ai pas réussi à accrocher ! Il manque un petit quelque chose. L'ensemble est trop fade et répétitif, et surtout Gigi arrive toujours à réaliser ses plans les plus difficiles en quelques minutes (même si au final, ça ne fonctionne pas) ; du coup, on passe d'une idée à une autre sans vraiment rentrer dans l'histoire, et on s'ennuie un peu. Par contre, les illustrations en début de chapitres sont vraiment amusantes.

Radicale
21/10/09
 

Format

  • Hauteur : 22.60 cm
  • Largeur : 14.20 cm
  • Poids : 0.28 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie