Mon teckel a roulettes est un philosophe

REZNIKOV-P

livre mon teckel a roulettes est un philosophe
EDITEUR : ROCHER
DATE DE PARUTION : 01/01/04
LES NOTES :

à partir de
12,20 €

SYNOPSIS :

" Comme un garçon j'ai les cheveux longs, comme un garçon je porte un blouson, un médaillon, un gros ceinturon, comme un garçon... " C'est une déclaration qui tourne en boucle à la radio pour mes oreilles de six ans. Comme un garçon, j'ai les cheveux longs, moi aussi, mais je suis une fille. Je ne comprend absolument rien à cette chanson, de qui, déjà ? Françoise Hardy, Sylvie Vartan ? Je n'y comprends rien, mais j'en aime le sens, que je devine un peu scandaleux.
J'ai les cheveux longs, toutes sortes de barrettes pour les retenir ainsi que des élastiques ornés de deux boules en plastique pour faire des couettes ou des queues de cheval. Coiffures assez indispensables lorsqu'on joue au cerceau, cet antique instrument en bois qui présente toutes les caractéristiques de la perfection. Comme un garçon, j'ai les cheveux longs, et les cheveux longs vont bien aux cavalières galopant derrière leurs grands cerceaux.
1 personne en parle

Ce recueil de textes rédigé par Patricia Reznikov est magnifiquement poétique, facétieux et nous transporte vers des souvenirs d'enfance qui touchent tout lecteur sensible au procédé proustien. Car Patricia Reznikov nous embarque dans l'univers de son enfance sur un constat d'abord navrant : tous nos jouets d'enfant ont été perdus, éparpillés, brisés, donnés, vendus... bref nous n'avons plus ces témoins d'un temps sacré. Qu'importe, Patricia Reznikov ne cultive pas l'amertume mais la joyeuse nostalgie : l'inoubliable valise d'infirmière, la pochette-surprise, le jardin japonais, la poupée indienne, l'album d'images, les feutres Piccolo, les cadeaux Bonux ... Décidément, cette Patricia Reznikov ne cesse de nous surprendre. Qui ne sera pas surpris d'avoir pensé, soupiré et s'être exclamé: "ah oui c'est vrai, j'avais oublié, moi aussi c'était pareil".. eh bien, que celui-là lève la main ! Je pense que ce recueil de petits textes très courts (une à deux pages pour chaque) est fatalement touchant car il concerne un peu chacun de nous, chaque lecteur qui s'y berce. De plus, Patricia Reznikov nous charme d'une plume poétique, d'une écriture en forme d'arabesques... Quelques exemples: "Réflexions en forme de rouleau de réglisse", "A la poursuite du cerceau parfait", "Ma cuisine en tôle est mon planétarium", "Au château de mes porte-clés", "Les Bédouins connaissent-ils les palmiers de Montparnasse?" ... Chapeau bas, madame Reznikov. Vous transportez votre lecteur dans le royaume de l'enfance, ce joli royaume nostalgique, poétique et où tout semble merveilleusement beau, hors de prix et d'une valeur à jamais inestimable. "Mon teckel à roulettes est un philosophe" c'est vingt textes d'une douceur infime, semblables à la madeleine de Proust.

Clarabel
23/02/09
 

Format

  • Hauteur : 18.50 cm
  • Largeur : 12.00 cm
  • Poids : 0.11 kg