Monstres et chimeres ; anthologie

COLLECTIF

livre monstres et chimeres ; anthologie
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 03/06/03
LES NOTES :

à partir de
4,40 €

SYNOPSIS :

Dracula, Quasimodo, Frankenstein et autres aliens... toutes ces créatures hantent nos esprits. Entorses à la beauté et à l'harmonie de la Création, elles incarnent le Mal et confrontent l'homme
- infime particule d'un univers dont il s'était cru le centre! - à des formes d'existence jusque-lâ impensées. L'artiste seul est épargné: en leur donnant vie, il se fait démiurge...
1 personne en parle

Pour le challenge ABC 2015 j'étais à la recherche d'un auteur avec la lettre X et ne trouvant pas, j'étais heureuse de pouvoir m'appuyer sur cette petite idée joker. J'avais très envie de lire une anthologie, un recueil de textes ou d'extraits de textes sur un sujet que j'affectionne ou un genre dont je suis passionnée. Monstres et chimères que j'ai emprunté à la bibliothèque était idéal. Après lecture, c'est une bonne lecture, ce n'est pas un coup de cœur, mais j'ai eu la confirmation de découvrir certaines œuvres.Le thème de cette anthologie était monstres et chimères, après réflexion, je n'ai pas véritablement eu de chimères, à moins qu'il faille le comprendre dans le sens de songes ou d'hallucinations. En ce cas, la partie chimère fut tout aussi prenante que celle sur les monstres. Le recueil est divisé en plusieurs catégories, et pour introduire cette nouvelle catégorie, un texte explicatif exposant les prochains textes fait son apparition. Entre chaque texte, un court en-tête permet de retracer la vie de l'auteur et de l'oeuvre dont est extrait le texte ou l'extrait. Le côté explicatif est vraiment très bien exploité, je ne me suis pas sentie perdue, j'ai d'ailleurs compris plus de choses sur la monstruosité, sur ce qui a poussé ces auteurs à travailler dessus, je comprends mieux les œuvres, les idées développées. Il n'y a pas à dire, le côté pédagogique est super fascinant à lire et permet de profondes réflexions sur les sujets abordés.Entre ces dossiers intéressants se positionne divers textes, on trouve ainsi dans ce recueil : Baudelaire, Béroul, Bilal, Cyrano de Bergerac, Dantec, Victor Hugo, Huysmans, Lovecraft, Michaux, Montaigne, Poe, Shakespeare, Mary Shelley et Bram Stoker. Nous avons des siècles différents, des récits variés, comme de la bande dessinée avec Bilal, le roman d'aventures du moyen-âge avec Tristan et Iseult, le théâtre avec Hamlet ou encore la poésie avec Baudelaire. Tous ces extraits ont un point commun, un personnage ou un fait frôlant la monstruosité, l'angoisse, l'horreur, le fantastique.J'ai ainsi envie de lire le roman Tristan et Iseult de Béroul, passionnée de légendes arthuriennes et bretonnes, forcément, cet extrait m'a beaucoup intriguée. On se plonge dans un extrait traitant d'une attaque de dragon, un extrait palpitant, avec beaucoup d'actions avec une bonne idée d'exploiter le bestiaire médiéval. J'aime cette ambiance chevaleresque. Je suis une nouvelle fois curieuse de découvrir deux grands classiques à savoir Frankenstein de Mary Shelley ainsi que Dracula de Bram Stoker. Les extraits sont bien choisis et plongent directement au cœur du sujet, le monstre, la création scientifique au service de l'effrayant. Le style me plaît, les descriptions sont fortes, les ambiances sont elles aussi très prenantes, sombres, et elles donnent juste ce qu'il faut pour tenir en haleine, par une tension bien maîtrisée.Le texte qui m'a le plus surpris, c'est un texte d'un auteur et d'un roman que je ne connaissais pas du tout, Les racines du mal de Dantec. L'extrait m'a complètement intriguée et laissée curieuse, il est fort, on parle d'un schizophrène paranoïaque persuadé d'être envahi par les aliens et la manière dont s'est écrit ainsi que la présentation du roman me donne très envie de découvrir tout ceci. J'ai également très envie de découvrir les bandes dessinées d'Enki Bilal, une amie en est très fan et ces planches me rendent très impatiente de pouvoir m'y plonger un jour. Ce héros doté d'une mémoire extraordinaire, à tel point qu'il se souvient de sa vie depuis ses 17 jours après sa naissance. Ces deux extraits figurent parmi mes coups de cœur.J'ai été heureuse de relire un passage très fascinant de la pièce de Shakespeare, Hamlet, autour des sorcières – une pièce que je conseille vraiment de découvrir. J'ai lu il y a longtemps Notre-Dame de Paris et je fus contente d'en relire un extrait parlant longuement de Quasimodo, la manière dont Victor Hugo parle de lui est très touchante et forte, ce sont de belles descriptions. J'ai eu plus de mal avec le style d'Edgar Allan Poe, c'est toujours ce qui me fait défaut, je l'avais étudié et un peu refoulé pour ça. En revanche, il n'y a pas à dire, cet auteur détient une bonne dose de génie, la frontière entre réel et paranormale nous pousse irrémédiablement au doute et cette tapisserie, d'où un cheval semble s'échapper, m'a subjuguée. Ensuite, je reste plutôt dubitative envers le texte de Michaux. D'un côté, cette part loufoque – dû à la drogue, si, si, c'est clairement dit dans la présentation – me rend curieuse et m'amuse. On a droit à de bonnes phrases très amusantes, mais du coup, l'ensemble est très psychédélique et ne me tente pas outre mesure. Le côté monstre, terrifiant et angoissant perdu du terrain pour un texte qui sur moi, a eu un effet comique, au fond, plus chimérique aussi. Peut-être était-ce l'idée ?Le texte de Montaigne ne compte pas parmi mes favoris ainsi que le texte écrit par Cyrano de Bergerac, ces deux textes ne m'ont pas passionnée par l'angle choisi pour évoquer le monstre, idem pour celui de Huysmans, très particulier, mais qui partait d'une bonne idée. Le style de l'auteur est celui de son époque, fin 19e, j'aime pourtant, mais ici la surenchère de mots savants pour décrire la superficialité des aristocrates est trop. Le concept de se moquer des travers des gens par les mots, en oubliant ceux qui sont beaux devenus communs ou insultes à cause de ces classes trop nobles par des termes plus rares encore est vraiment intéressant. Après, le texte reste très complexe à comprendre. Je passe à une autre petite déception, je reconnais avant tout le talent d'écriture et d'invention de Lovecraft, mais ce n'est pas un style avec lequel j'adhère, il m'ennuie même beaucoup trop. J'aimerais me lancer dans la lecture de ce genre d'auteurs, des pionniers en la matière, malheureusement, les deux extraits ne me donnent pas très envie.En conclusion, je pourrais parler de chaque nouvelle en détail en donnant mes impressions sur l'écriture, les personnages, le bout d'intrigue dévoilé... cet avis serait interminable. Je conseille ce type de recueil, parce qu'il permet dans un premier temps de faire connaissance avec des auteurs que l'on aime, qu'on lit pour la première fois, que l'on souhaite découvrir sans savoir par quoi commencer. Dans un second temps, ces textes permettent d'aborder un thème précis et souvent très intéressant pour peu qu'ils soient accompagnés par de véritables dossiers alimentés correctement sur le sujet. Au fond, le pari est réussi pour ce Monstres et chimères, même si certains textes furent plus prenants que d'autres. Une bonne lecture que je recommande s'il vous tente. Il n'y a pas d'âge pour apprécier les belles histoires...

Ewylyn
10/10/15
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.14 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie