Monstrueux

KIRINO, NATSUO

livre monstrueux
EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 04/01/08
LES NOTES :

à partir de
22,10 €

SYNOPSIS :

Deux prostituées, Yuriko et Kazue, viennent d'être assassinées à Tokyo. Vingt ans plus tôt, les deux femmes étaient éduquées au lycée pour jeunes filles de K., un des établissements les plus réputés de la ville. Elles étaient jeunes et l'avenir qui les attendait ne pouvait être que radieux
dans une société japonaise qui leur ouvrait les bras. Sauf que la vie n'obéit pas forcément au destin qu'on aimerait lui faire suivre. Cruauté, humour glacial et descriptions sans pitié, Monstrueux est un thriller qui hante son lecteur bien après qu'il en a tourné la dernière page.
2 personnes en parlent

Je rejoins l'avis d'Alex Mot à Mot. Je n'avais jamais lu de roman de Natsuo Kirino avant Monstrueux, j'ai donc été déçu par cette première découverte. Le style de l'auteure est agréable, mais on rate sûrement plein de trucs étant donné que c'est traduit du japonais vers l'anglais puis de l'anglais vers le français. Pas vraiment la meilleure solution pour découvrir un roman étranger... Ensuite, l'histoire est très sordide, mais en même temps Kirino n'axe pas assez, à mon avis, sur le côté thriller de la chose. Finalement, on ne sait pas si ce fameux Zhang a tué Kazue ou non, c'est frustrant. Je trouve également que les personnages sont tous trop antipathiques, on n'arrive pas à s'attacher à eux et c'est dommage, car on ne trouve plus la motivation de suivre leurs rétrospections obscènes sur 600 pages. Après, j'ai trouvé intéressante l'analyse de l'auteure sur la société de classes extrêmement rigide dans le lycée pour jeunes filles où se réunissent tous les personnages principaux, ainsi que la déclaration de Zhang qui donne une idée des difficultés que peuvent rencontrer les immigrants chinois de nos jours. Malheureusement, je ne pense pas que ces quelques points suffiront pour rendre ce livre impérissable. Dommage.

Shirayukihime
07/10/13
 

La soeur de Yuriko raconte son enfance avec un père suisse et une mère japonaise qui ne s'entendaient pas ; la beauté de sa soeur qu'elle qualifie de "monstrueuse" ; la vie avec son grand-père ex-escroc ; sa vie au lycée de K. avec son amie Kazue.Les journaux intimes de Yuriko et Kazue viennent donner un autre éclairage à l'histoire, sans oublier la confession du tueur chinois Zhang.Une plongée dans ce roman offre une plongée dans la société japonaise qui laisse toujours les femmes en marge (rien de nouveau depuis "Out", dommage) mais surtout une plongée dans le mensonge de la société et des personnages eux-mêmes.Rien de neuf, donc, dans ce nouveau roman de l'auteure, si ce n'est que dans cet opus, pas d'hémoglobine, mais du sexe. Oui, oui, car les deux personnages principaux se prostituent et, parfois, leur travail nous est décrit par le menu.Et puis de l'inceste : entre (presque) père et (presque) fille ; entre frère et soeur.Un peu plus sérieux, on découvre que la société japonaise fonctionne par système de classe, et que même si les filles peuvent entrer au mérite dans un bon lycée, elles ne pourront jamais accéder à de hautes fonctions, réservées aux hommes.Quelques pages sur l'immigration chinoise au Japon et les événements de la place Tian'anmen.Des descriptions de la beauté de Yuriko qualifiée de "monstrueuse". Qualificatif répété, et répété, et répété, qui ne m'a pas permis d'adhérer au propos. Et puis, tous les personnages deviennent "monstrueux", c'est assez répétitif et lassant, au final.Un peu déçue, donc, à la fin de ma lecture.L'image que je retiendrai :Celle de l'appartement de Zhang, l'émigré chinois, encombré de détritus, car personne ne semble à sa place au Japon. Alex-Mot-à-Mots

AlexMotaMots
09/12/11
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.66 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition