Morny, un voluptueux au pouvoir

ROUART, JEAN-MARIE

livre morny, un voluptueux au pouvoir
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 14/09/95
LES NOTES :

à partir de
17,53 €

SYNOPSIS :

L'homme de toutes les séductions. Morny a fasciné ses contemporains. Sa vie aventureuse, ses passions, l'énigme de sa naissance n'ont pas cessé de nourrir l'imagination des romanciers acharnés à percer son secret. Balzac, s'est inspiré de lui pour créer le cynique et fastueux Marsay ; Daudet en a fait un des héros du Nabab ; Zola le dépeint comme un érotomane. Personnage digne à la fois de Marivaux et de Tacite, dit Victor Hugo qui voit en lui l'illustration des turpitudes élégantes du Second Empire. Fils adultérin de la reine Hortense, petit-fils caché de Talleyrand, est-ce dans sa bâtardise que Morny puise une énergie redoublée pour la conquête du pouvoir et la quête frénétique des femmes ? Dandy de la politique, affairiste sans scrupule,
amateur d'art, auteur de vaudevilles, ministre, ambassadeur, promoteur de l'essor indutriel et des chemins de fer, il mène de front plusieurs vies. Aristocrate de sa propre volonté, passant des salons des Tuileries aux coulisses où l'attendent les actrices et les demi-mondaines, qu'a-t-il cherché dans le pouvoir : un apaisement à sa frénésie de plaisirs ou à la blessure de l'illégitimité de sa naissance ? Personnalité paradoxale : cynique et libéral, organisateur du coup d'Etat du 2 décembre mais aussi cheville ouvrière de l'Empire libéral, il est à la fois jouisseur et visionnaire, homme d'argent et homme d'Etat. C'est avec Napoléon III, son demi-frère, la personnalité la plus passionnante et la plus mystérieuse du Second Empire.
1 personne en parle

La destinée de Morny est digne des plus grandes œuvres romanesques. Sa grand-mère Adélaïde Filleul, roturière, épouse le comte de Flahaut mais a une liaison avec Talleyrand dont elle attend un enfant. Déjà le père de Morny, Charles de Flahaut, est un fils adultérin. Il en sera de même pour Morny car Charles a pour maîtresse la Reine Hortense, mère de Napoléon III, qui est enceinte alors qu’elle vient de divorcer de Louis-Napoléon ! Auguste de Morny naît donc de parents “inconnus” pour cacher cette liaison dérangeante. Toute sa vie sera marquée par cette bâtardise et par ces naissances dont les origines sont cachées. Qu’à cela ne tienne, Morny veut le pouvoir, l’argent et les femmes. Il aura tout ce qu’il désire. Dandy débauché et très dépensier, il s’illustre dans la société mondaine et tisse un large réseau de relations. C’est un jouisseur qui mène grand train et qui n’hésite pas à mélanger la politique, les affaires et les finances ; tout en ayant une vie amoureuse bien remplie, voire même trépidante. Son cœur s’arrêtera pourtant de battre à l’âge de 53 ans victime de remèdes fortifiants pour améliorer sa sexualité, composés à base d’arsenic !!! Morny aura été le témoin de plusieurs régimes politiques (l’Empire, la Restauration, la Monarchie de juillet, le Second Empire) tout en étanchant sa soif de pouvoir et d’argent, toujours proche des grands hommes (comme de son demi-frère Napoléon III) et recherchant avidement une légitimité due à sa naissance obscure. Peut-être que son goût prononcé de la séduction (il comptera parmi ses maîtresses les plus « inattendues » Sarah Bernhardt et la mère de Georges Feydeau – dont il est sûrement le père ! - ) était une quête infinie et destructrice pour pallier à ses origines non avouées. Morny : un cas à étudier pour la psychologie ???

SophieC
11/01/11
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.33 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition