Nadja

BRETON ANDRE

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 28/06/07
LES NOTES :

à partir de
7,10 €

SYNOPSIS :

« Dis-moi qui tu hantes... », telle est la question qui se pose, au départ, l'auteur de ce livre pour tenter d'en déduire qui il est. Pour le théoricien du surréalisme qu'est André Breton, écrivain en quête d'une réalité supérieure résultant de la fusion du réel avec le rêve, le mystère du moi ne s'élucide qu'en marge de la vie banale soumise à la contrainte du travail quotidien ? grâce à ces rencontres que l'on dit fortuites Tel jour de 1926, quelque part dans
Paris, il croise une inconnue dont la fragilité, le sourire imperceptible et le curieux maquillage inachevé retiennent son attention « Nadja vient d'entrer dans son existence pour le temps bref où la jeune femme se joue pour lui des énigmes, « toujours inspirée et inspirante », avant de s'enfoncer dans la nuit. Cette oeuvre, datant de 1928 et revue en 1963 par l'auteur, est un témoignage capital sur l'état d'esprit originel et plus que jamais vivant du surréalisme.
7 personnes en parlent

"Nadja" est un bien étrange ouvrage pour une très étrange figure, espèce de fantôme hantant les rues parisiennes.On comprend tout l'attrait de Breton pour cette espèce de médium, à la perception de la réalité tellement hallucinée.André Breton s'explique sur le "pourquoi" de ce livre à la fois en introduction et en conclusion, écrite plus tard, en 1962. Il souligne notamment sa volonté d'être le plus objectif possible face aux faits, ainsi préfère-t-il aux descriptions la présence de photographies mises en vis-à-vis de leur évocation dans le texte.Très curieusement, cette relation de sa rencontre et sa "liaison" avec Nadja contient une portée "magique" incroyable: Breton nous convie par moment à un voyage totalement détaché de la réalité, comme en suspension par rapport à celle-ci.Nadja est une personne envoûtante, jugée finalement folle et internée. Breton à ce sujet critiquera la psychiatrie.Ce texte souligne également l'importance "magique" de Paris et son rôle de ville hautement hallucinante (lecture à compléter par exemple avec "Le paysan de Paris" d'Aragon ou "Les dernières nuits de Paris" de Soupault)."La beauté sera convulsive ou ne sera pas".Maltese

Maltese
21/04/09
 

Je viens de finir Nadja et il ne m'en reste qu'une impression vague, une impression de trahison. Il ne s'agit pas (du moins pour moi) d'une histoire d'amour, seulement de l'histoire d'un homme recherchant une muse et l'exploitant jusqu'à ce qu'il s'intéresse à autre chose. Nadja c'est cette femme un peu folle, aux espoirs déçus que l'on comprend difficilement. Discours étranges, follie mystérieuse. Nadja, le début d'une espérance.

Melody
31/01/09
 

Dans ce récit autobiographique, Breton raconte quelques jours de sa vie, lorsqu'il a rencontré Nadja, une jeune femme. La récit est entrecoupé de documents (photos, ...). Un célèbre livre qui prend des liberté avec les conventions littéraires, mais pour un résultat qui m'a paru sans intérêt. Apikrus

Apikrus
01/02/16
 

Il faut connaitre le surréalisme et l'univers de Breton pour vraiment entrer dans le texte qui n'est surtout pas un roman. Nadja, personne ou personnage venu d'ailleurs déconcerte Breton lors de plusieurs rencontre, et il se laisse guider par elle... Cemella

Cemella
27/04/13
 

Force est de constater que le surréalisme est un courant littéraire obscur et incompréhensible pour beaucoup de monde. Or "Nadja" est peut être l'ouvrage le plus à la portée de tous. Certes, pour bien le comprendre, le mieux est de le lire plusieurs fois, mais l'"étrange et le pénétrant" qui ressort de la personnalité de cette femme ne laisse pas indifférent, loin de là. ce livre emprunte tous les recours du genre: mots, poésie, hypnose, photos, j'en passe et encore, si bien qu'il regorge de documents qui permettent aux lecteurs d'explorer les arcanes de notre inconscient en un mot: saisissant et puis non, en deux mots: saisissant et inclassable!! vivi

vivicroqueusedelivres
19/02/12
 

Breton raconte des évènements de sa vie dans le désordre le plus complet, ajoute quelques photos morbides, cite des personnages que personne (ou presque) ne connaît, raconte une histoire d'amour qui n'en est pas vraiment une, et insére des dessins dont personne ne comprend le sens et crée ainsi Nadja. Une oeuvre qui nécessite un tant soit peu d'apprécier le surréalisme.

Lilyptitbout
14/07/09
 

L'histoire d'une rencontre entre André Breton et une jeune femme. C'est très beau, très touchant. Parfois un peu "obscur" notamment au début du livre quand Breton parle de passages assez décousus mais si on prend le temps de rentrer dans l'histoire c'est vraiment très agréable.

Artsouilleurs
27/05/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.15 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie