livre new wave
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 26/08/08
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
16,30 €

SYNOPSIS :

Une ville de province au milieu des années quatre-vingt. Eric est un collégien solitaire, plus rêveur que studieux. l'année du brevet s'annonce pénible. c'est alors que romain, adolescent dissipé, atterrit à ses côtés. au fond de la classe, une amitié s'engage. ebloui par le style new wave de son camarade, eric aspire désormais, loin de la ferme qu'il habite, à un destin plus
palpitant. bien que sauvage, romain lui ouvre les portes de son univers, bouscule ses habitudes et l'initie à la musique. Rien ne semble séparer les deux garçons jusqu'au jour oú l'un reste, et l'autre part. un roman qui mêle l'écriture électrique d'ariel kenig à l'univers nostalgique de gaël morel. quand the cure, new order et depeche mode investissent la littérature.
1 personne en parle

Ce livre est né d'un projet cinématographique : New Wave, téléfilm écrit et réalisé par Gaël Morel pour Arte. L'idée était simple : partir du scénario pour en faire un roman, une forme d'adaptation à l'envers. Et c'est Ariel Kenig qui fut approché pour participer à ce projet et rendre "une copie" singulière, personnelle et aussi indépendante du film. - A lire en préface, pour s'en convaincre.L'histoire est celle d'une adolescence en province, dans les années 80. Eric entre en 3ème au collège, il n'est plus dans la classe de son ami Thomas mais fait la rencontre de Romain, un garçon hors du commun. Indépendant, sûr de lui, il affiche un look punk, c'est également un passionné de musique, il compose et chante dans son coin, bref cette amitié nouvelle pourrait donner des ailes à Eric. Lui-même a une histoire familiale assez lourde, il n'est pas heureux chez lui, et seul son frère aîné trouve grâce à ses yeux. C'est ce qui le lie à Romain, cette vénération pour le grand frère, qui est, dans les deux cas, engagé dans l'armée.L'ambiance du roman est assez morose, proche du spleen. Cette histoire aboutira d'ailleurs à une tragédie, laquelle se révélera retentissante à la toute dernière ligne du roman. En refermant ce livre, on reste coi. Aussitôt on reprend les bonnes feuilles en mettant le doigt sur les détails qui nous avaient échappés. Et là, plus de doute possible.On ne traite plus en surface d'une énième chronique d'amitié entre adolescents désespérés mais on aborde un vrai récit dramatique, avec son lot de cache-misère et ses malheurs en sourdine. C'est absolument flippant, et notamment spectaculaire dans les portraits des familles. Anna, la mère de Romain, est grandiose. Elle aime d'amour fou son rejeton, elle est entière, envahissante, curieuse et menaçante... New Wave reste un projet écrit à quatre mains, un peu trop cerclé sans doute. A l'instant où le lecteur décolle, le soufflé retombe aussitôt car la dernière page se tourne. C'est juste un peu dommage, il aurait fallu étirer ce climat éthéré avant de nous lâcher brutalement dans le vide. Cela participe au choc et à la fascination mais ça provoque implicitement une légère frustration, ce sentiment agaçant qu'il manque un petit quelque chose... A noter : une play-list est disponible en fin de roman si vous souhaitez rembobiner la musique du film (que de la new wave, bien sûr !) ... Diffusion du téléfilm sur Arte le 19 Septembre.

Clarabel
20/02/09

Format

  • Hauteur : 21.10 cm
  • Largeur : 13.60 cm
  • Poids : 0.24 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition