livre next
EDITEUR : ROBERT LAFFONT
DATE DE PARUTION : 10/10/07
LES NOTES :

à partir de
21,50 €

SYNOPSIS :

Un patient apprend que son médecin traitant a vendu ses cellules à un laboratoire international. Le laboratoire peut ainsi prélever de nouvelles
cellules puisqu'il les a achetées. Cette histoire rend floues les frontières du vivant, et la vie n'a plus qu'une valeur marchande.
1 personne en parle

Un congrès de biotechnologie, secteur en plein essor, ses investisseurs, leurs capitaux : c’est là que se joue le sort de l’humanité, avec pour finalité son amélioration, avec ou sans son accord. Alors en attendant bien entendu il y a des abus, des détournements, des dérives, des malades et des morts.Mais de quoi se plaint ce John Burnet exactement lors de ce procès ? N’a-t-il pas été guéri de son cancer, cela ne valait-il pas les milliards que son médecin s’est approprié en vendant les cellules de son patrimoine, et par là-même celle de ses enfants, à BioGen ?Diplômé de médecine, pionnier du techno-thriller et auteur d’une vingtaine de roman dont la moitié au moins ont été adaptés au cinéma et, parmi eux, le Jurassic Park de Spielberg qui a fait sa renommée, Michaël Crichton revient dans Next sur l’un de ses thèmes de prédilection. Le sujet est intéressant, qui m’a amené à lire ce livre, bien davantage que son traitement. Les circonstances dans lesquelles j’ai découvert cet ouvrage, sur un pan de trottoir, livré au recyclage et à la curiosité des passants, reflètent curieusement ses caractéristiques. Peut-être avec le développement du numérique en verra-t-on plein les rues, comme c’est le cas pour les téléviseurs cathodiques depuis l’arrivée du plasma ? C’est une idée. Mais nous n’en sommes pas là. Et c’est sans doute ce que l’on se dira à la lecture de Next.« Ce roman est une fiction, sauf les passages qui ne le sont pas », et c’est là toute l’ambiguïté des romans de Crichton qui, surfant sur une actualité scientifique peu connue du grand public tout en se défendant d’être un spécialiste de la question, n'hésite pas ici à insérer dans son récit les articles sur lesquels il s’appuie comme s’il en était l’auteur, ne citant ses sources qu’à la fin, après avoir donné son opinion dans des « Notes » très péremptoires. Si les articles sont intéressants (j'en ai retrouvé certains que j'avais moi-même archivé à l’époque) ses extrapolations, traitées sur le mode de l'humour, tournent trop vite à l'absurde pour être prises au sérieux, noyant l'information et entretenant la confusion, les préjugés et les dérives qu'il entend dénoncer et dont il s’est d’ailleurs fait le fer de lance dans Etat d'Urgence, son précédent roman.A vouloir jouer sur tous les tableaux Crichton nous livre un ouvrage qui ne brille ni sur le fond ni sur la forme, trop ambitieux dans ses intentions, trop peu dans sur le plan littéraire. Entre de courtes intrigues parallèles dont chacune pourrait, en travaillant la construction et le style, faire l’objet d’une nouvelle voire d'un roman que Philippe K. Dick ou Pierre Boulle ne renieraient pas, et une revue de presse qui présente un point sur la question par le biais d’articles intéressants, Next ouvre des pistes sans les explorer. Libre au lecteur, armé de son sens critique et de son imagination, de s'y aventurer, ou pas. http://ericdarsan.blogspot.com/

Darsan
22/11/11
 

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.40 cm
  • Poids : 0.71 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : PATRICK BERTHON

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition