Ni vu ni connu

ADAM, OLIVIER

livre ni vu ni connu
EDITEUR : ECOLE DES LOISIRS
DATE DE PARUTION : 26/02/09
LES NOTES :

à partir de
7,50 €

SYNOPSIS :

Caché dans la chambre des parents de thomas, antoine attend qu'on le trouve. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de thomas et tous les invités jouent à cache-cache. sauf que personne n'est venu et que les autres sont partis jouer aux fléchettes dans le jardin, sans antoine. personne ne l'a trouvé parce que personne ne l'a cherché. ça se passe toujours comme ça pour antoine. on ne se souvient jamais
qu'il est là, qu'il joue, qu'il existe. au fond, personne ne l'aime ou le déteste vraiment. C'est comme s'il était invisible. ce jour-lâ, antoine décide de se faire oublier pour de bon. il ne rejoint pas le groupe dans le jardin, il veut rester caché. puisqu'il a un don pour passer inaperçu, il va s'en servir. ni vu ni connu, il va espionner les autres. et découvrir leurs secrets.
4 personnes en parlent

"Je voudrais tellement que la vie ressemble à une nuit d'été" se dit Antoine alors qu'il est caché et que tous ses camarades l'ont tout bonnement oublié! L'été, les gens sont dehors, sa famille danse dans le jardin et il a enfin l'impression d'exister pour quelqu'un. Fils de routier parti la semaine et d'une infirmière de nuit, Antoine est un enfant modèle, très autonome et premier de la classe. Mais c'est un enfant solitaire dont la présence ou l'absence laissent les gens indifférents, du moins c'est ce qu'il pense: "à cache-cache, personne ne me trouve jamais. Personne ne me trouve parce que personne ne me cherche. personne ne me cherche parce que personne ne se souvient que je joue, parce que personne ne se souvient que je suis là, que je vis, que j'existe."Oublié lors d'un jeu, il décide de rester "transparent"....Il découvrira ainsi la véritable nature de ceux qui l'entourent et partagent son quotidien. Le petit garçon invisible deviendra alors de plus en plus réel... Leçon de vie mais aussi leçon d'amour, ce court roman d'Olivier Adam s'adresse à un jeune public bon lecteur, et traite d'une question sensible à la pré-adolescence: "est-ce que je compte pour quelqu'un". On est loin des situations rocambolesques de certains ouvrages jeunesse, et l'auteur n'utilise pas non plus sa prose coutumière destinée au public adulte. En fait, il a trouvé le ton juste qui fait prendre conscience que l'enfant est une personne à part entière, et il réussit à transmettre un message à valeur universelle sans fioriture et sans excès. Chaque lecteur s'y retrouvera à coup sûr. En tout cas, ce roman prouve que l'on trouve encore des romans jeunesse de qualités, mais là je suis un peu "parti pris", puisqu' Olivier Adam est pour moi un auteur qui compte en littérature . vivi

vivicroqueusedelivres
13/02/12
 

Antoine est un petit garçon de 10 ans, élève de CM2, assez timide et déjà très autonome, car son père chauffeur-routier est très souvent absent, et sa mère infirmière travaille parfois de nuit ou en horaires décalés. Il est donc habitué à faire bien des choses tout seul.Ce jour-là, Antoine est invité à un goûter d’anniversaire, chez Thomas, un camarade de classe. Ils jouent à cache-cache et Antoine attend dans l’armoire de la chambre des parents de Thomas que quelqu’un vienne le trouver. Mais voilà, personne ne le trouve, car personne ne le cherche. Antoine a l’habitude d’être invisible, personne ne se préoccupe jamais de lui, on l’oublie à droite à gauche, y compris en sortie scolaire.p. 16 : « Au cache-cache, j’ai gagné. Vu que personne ne m’a trouvé, j’ai gagné. Même si personne ne le sait. Même si tout le monde s’en fiche. C’est toujours pareil de toute façon. A cache-cache personne ne me trouve jamais. Personne ne me trouve parce que personne ne me cherche. Personne ne me cherche parce que personne ne souvient que je joue. Personne ne se souvient que je joue parce que personne ne se souvient que je suis là, que je vis, que j’existe. »Alors quitte à être invisible aux yeux de tous, Antoine va se cacher pour de bon, et observer. Découvrir les secrets de chacun et les mensonges. Ce qui va entraîner des situations surprenantes, et une conclusion qui l’est tout autant. Une belle frayeur mais une grande confiance aussi de la part des parents d’Antoine. Et une histoire d’amour avec la jeune Chloé… Je ne suis pas si sûre d’adhérer à l’avis de la maman dans l’histoire, mais peut-être qu’elle remet en perspective ce qui pourrait sembler dramatique ? Un bon petit roman jeunesse (dès 10 ans) qui ravira tous ceux qui sont déjà sensibles à la plume d’Olivier Adam, et qui pourra être une belle découverte pour les autres. "Ni vu ni connu" serait la suite du "Jour où j’ai cassé le château de Chambord", il se lit indépendamment sans problème, puisque je ne savais même pas qu’il y avait un « avant ».

Jdhelene
14/04/09
 

Antoine a éveillé ma sympathie au début du roman . Ce manque de confiance en soi d'un pré-adolescent livré à lui-même m'a semblé juste, bien senti. J'ai aimé les moments où il découvre les secrets de certains de ses camarades, où il comprend que les apparences sont parfois trompeuses, où il s'émeut sur tel enfant rudoyé par son père, où il prend conscience qu'il n'est pas le seul à douter... Par contre la "fugue" et le dénouement m'ont semblé exagérés, la réaction de la mère dure et excessive... C'est le premier roman jeunesse d'Olivier Adam que je lis, je suis déçue. Canel

Canel
03/02/14
 

Un roman bien écrit, agréable à lire.C’est une histoire un peu invraissemblable, parfois troublante. La solitude d’Antoine peut mettre le lecteur mal à l’aise.On regrette une fin qui tombe à plat, sans solution pour cet enfant bien malheureux. Avis du comité romans jeunes

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.13 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie