Nom de code : witch

RANKIN-I

livre nom de code : witch
EDITEUR : EDITIONS DU MASQUE
DATE DE PARUTION : 17/04/02
LES NOTES :

à partir de
20,30 €

SYNOPSIS :

Vrai thriller ultra-nerveux, dans un registre qui évoque à la fois John Le Carré et Frederick Forsythe, sans négliger pour autant l'humour et les jeux de mots. Qui est réellement Witch, tueuse professionnelle de haute volée, mercenaire à la solde de plusieurs organisations terroristes internationales ? Interpol, Scotland Yard, le MI5 et même les services secrets français sont à ses trousses. Alors qu'une conférence des ministres européens s'ouvre à Londres, on apprend qu'elle s'apprête à frapper de nouveau. Dominic Elder, ancien agent roublard et tenace, est arraché
à sa retraite et prié de la retrouver à tout prix. Leurs chemins se sont croisés autrefois, il porte son autographe sur lui où qu'il aille, et ne peut s'empêcher d'être fasciné par elle tout en la soupçonnant d'avoir participé à l'attentat terroriste où sa propre fille a trouvé la mort. La poursuite, impitoyable, riche en rebondissements particulièrement retors, débouche sur un dénouement tragique, qui montre Witch sous un jour inattendu. Ian Rankin tire avec un brio étonnant toutes les ficelles du thriller à haute complexité, à un rythme d'enfer.
3 personnes en parlent

"C'était une bonne âme honnête que l'intellect n'encombrait pas."Les offres spéciales de l'été ont ceci de bon qu'elles nous permettent de découvrir des romans vers lesquels on ne serait pas allés spontanément...Une jeune femme, terroriste internationale et travaillant aussi à son compte, est rentrée en Grande-Bretagne , de manière fort peu discrète. Aussitôt son "plus grand fan" Dominic Elder, reprend du service au sein des services secrets britanniques car un sommet international va alloir lieu à Londres. Quelle sera la victime de celle que personne ne peut décrire avec précision et qui a été surnommée Witch (sorcière )? ian rankinWitch de Ian Rankin a été le roman parfait pour cette fin d'année scolaire et les deux neurones qui me restent : un intrigue prenante, de l'humour, un style agréable qui nous porte tranquillement, pas de voyeurisme dans l'expression de la violence , des personnages attachants et une relation complexe unissant la femme fatale et celui qui la traque, que demander de plus? En prime, le roman ayant été écrit dans les années 90 , on replonge dans un univers dépourvu de téléphones portables, ce qui paraît tout à fait exotique !L'exotisme apparaît également dans la vision des françaises: Dominique, une jeune femme qui travaille à la DST roule ainsi en 2CV et porte un béret et des gants rouges (? *) en plein mois de juin à Londres !Bref, un roman classique et agréable qui remplit parfaitement son contrat ! cathulu

cathulu
05/07/12
 

Un de mes favoris de Ian RANKIN, une terroriste de renommée internationale que personne ne connait sévit et va sévir sur le sol britannique. C'est une très belle représentation féminine de James BOND en version du mal. Services secrets britanniques contre terroristes. L'intrigue est palpitante du début à la fin, et tellement bien pensée et écrite que c'est un bonheur de lire ce thriller MurielDMR

Muriel72
21/06/13
 

"C'était une époque inconfortable, face à laquelle le luxe n'était qu'une frêle muraille."Tout premier contact avec le grand Ian Rankin, et je vais vous dire, c'est comme si je l'avais connu depuis toujours. Ca roule tout seul, c'est fluide, c'est prenant, c'est plein de petites choses très très sympathiques, ça donne super envie de continuer, de poursuivre, de TOUT lire de l'auteur (j'arrête de dire ça parce que je ne le fais jamais, il y a toujours quelque chose qui m'appelle au milieu du truc, je ne suis pas une lectrice de ce genre, c'est tout, j'aime goûter à tout et mélanger les styles et les époques, les intégrales m'ennuient).Dans "Nom de code : Witch", (traduit de l'anglais (Ecosse) par Daniel Lemoine en 2002 pour les éditions du Masque, paru initialement sous pseudo (Jack Harvey) (Witch Hunt 1993) (et sinon paru au Livre de Poche en 2004 et 2012, 574 pages) (je suis complètement perdue dans les parenthèses, là), dans ce roman, donc, on est sur les traces d'une terroriste internationale (mais anglaise) très très vilaine et super super balèze, qui change d'apparence sans arrêts (et même d'empreintes digitales), et on a un retraité de l'espionnage (jeune, hein, c'était une retraite d'amertume) complètement obsédé par elle. Sur son impulsion, et à la veille d'une réunion d'importance à Londres, se mobilise une équipe variée et passionnante à suivre, pour une chasse aux sorcières palpitante...Un bon polar, donc, où j'ai aimé plusieurs petites choses, par exemple cet humour (j'ai ri jaune mais j'ai ri) : "Il y avait sept mois qu'il avait arrêté de fumer et il en était à quatre paquets de bonbons à la menthe par jour. Ses dents étaient en voie de pourrissement et il avait pris quatre kilos - quatre kilos qu'il ne pouvait guère se permettre de prendre. Quand il était assis dans son fauteuil, pourvu de hauts accoudoirs, on avait l'impression qu'il faudrait une barre à mine pour l'en extraire." Ou la découverte du crannanchan (trop envie de goûter ça !).

SagnesSy
24/11/12
 

Format

  • Hauteur : 23.00 cm
  • Largeur : 15.00 cm
  • Poids : 0.53 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition