Notre aimable clientele

HEIDSIECK, EMMANUELL

EDITEUR : DENOEL
DATE DE PARUTION : 03/03/05
LES NOTES :

à partir de
14,20 €

SYNOPSIS :

Père de famille fraîchement divorcé, Robert Leblanc mène tant bien que mal sa barque de salarié modèle aux Assedics de Paris, en tant que " technicien expérimenté fonction allocataire ". Pas toujours facile, depuis l'installation de l'inquiétant système informatique Aladin chargé de surveiller la rentabilité du personnel... Craignant pour son emploi, Robert subit le spectacle de cadres dirigeants s'éliminant sauvagement et regrette l'époque héroïque où il distribuait ses tickets de métro à des chômeurs n'ayant pas encore accédé au
statut postmoderne de " clients ". Dans cet enfer ordinaire surgit par miracle Sonia, Lucifer branchée des Assedics qui l'expédie dans le paradis paradoxal d'un hôpital psychiatrique... Véritable thriller social au réalisme ludique, Notre aimable clientèle offre à travers le personnage de Robert un miroir joyeusement universel de nos angoisses de salariés. Avec un humour glacé et un humanisme décapant, il démonte les insidieux mécanismes d'une gestion néo-libérale du chômage, absurdement plaquée sur un service public à la française.
1 personne en parle

Robert Leblanc est "Technicien expérimenté fonction allocataire" à l’ASSEDIC de Paris depuis près de 20 ans, il sombre peu à peu dans la désuétude et voit soudain sa vie s’effilocher : divorcé avec deux filles de deux et cinq ans en garde alternée, il subit de plein fouet la restructuration des ASSEDIC. Une refonte voulue par l’UNEDIC pour confondre toujours plus le citoyen. Désormais ce ne sont plus des demandeurs d’emploi que l’on côtoie, encore moins des chômeurs ( !), mais des clients (sic). Parfaitement. N’y a-t-il pas moyen de radier les indélicats, de suspendre les versements pour les plaisantins ? Ainsi Robert prend conscience de son rôle de pion dans l’infernale machine à broyer les hommes. Ce premier roman d’un réalisme effrayant est un miroir idéal pour découvrir l’absolue perversité du système. De l’angoisse légitime du salarié lambda à la manipulation machiavélique des dirigeants, tous les mécanismes du pouvoir et de la manipulation sociale sont ici listés comme sur un tableau de chasse. Emmanuelle Heidsieck, journaliste au Monde Initiatives a certainement, depuis longtemps, trouvé les clefs de notre société capitaliste. C'est un récit plein de réalisme, de cruauté mais aussi d'humour. laurence

laurence
02/09/14
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.17 kg