Nuee ardente

CONFIANT, RAPHAEL

livre nuee ardente
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 01/07/04
LES NOTES :

à partir de
8,80 €

SYNOPSIS :

Le 8 mai 1902, une gigantesque éruption volcanique détruisait Saint-Pierre, capitale de la Martinique. 30 000 personnes perdirent instantanément la vie, sauf un condamné à mort, Syparis, emprisonné dans un cul-de-basse-fosse. Tout un monde créole riche et coloré, fait d'affrontements sévères entre Grands Blancs, mulâtres et Noirs, d'amours violentes et d'amitiés tourmentées, de dur labeur et de festivités carnavalesques, disparaissait à jamais. Raphaël Confiant tente de le ressusciter au travers d'une fresque brûlante où l'on
croisera des personnages aussi hauts en couleur que le négociant Dupin de Maucourt, le professeur de philosophie mulâtre Pierre-Marie Danglemont et sa bande de noceurs, Syparis, maître ès larcins, et l'énigmatique Lafrique-Guinée. D'étonnantes figures féminines se dégagent : des femmes-matador telles que Thérésine, Hermancia ou Mathilde, des femmes-debout comme la lessivière Marie-Égyptienne ou Rose-Joséphine et la mystérieuse quarteronne Edmée Lemonière, à qui Danglemont voue une passion qui n'est point payée de retour.
1 personne en parle

Le beau récit de l'aveuglement ayant précédé l'éruption meurtrière de la Montagne Pelée en 1902.Publié en 2002, ce roman de Raphaël Confiant reconstitue, aussi précisément que possible, en ajoutant quelques personnages inventés autour des personnages réels et connus, les quelques mois ayant précédé l'éruption de la montagne Pelée et la destruction de la ville de Saint-Pierre, en mai 1902 en Martinique.L'auteur parvient joliment à faire revivre cette ville, capitale économique de l'île à l'époque, en s'attachant tout particulièrement à quelques poètes et joyeux noceurs, clients assidus des maisons closes de la ville, à une figure énigmatique de femme millionnaire dissimulant soigneusement un passé trouble à la Nouvelle-Orélans, et à Syparis, terrible bandit local, qui sera l'un des deux survivants officiels de la tragédie ayant entraîné environ 30 000 morts.Au-delà d'un témoignage sur l'époque et, surtout, sur le formidable aveuglement prévalant alors face au volcanisme actif, Raphaël Confiant réussit à tramer son texte d'une sourde métaphore, l'accumulation de puissance sous la montagne au cours de ces années reflétant sournoisement la croissance des tensions politique et sociale, la crispation du pouvoir béké ne voulant rien lâcher face aux mulâtres et aux nègres, cinquante ans seulement après l'abolition définitive de l'esclavage, - insistant jusqu'à l'éruption fatale pour que les "élections de la dernière chance" (pour repousser le parti mulâtre) se tiennent sans délai, le tout transfiguré dans une omniprésente tension sexuelle qui parcourt tout le roman...

Charybde2
26/05/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.19 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie